*
Connect with us

Chronique Tsitsi

Le plus grand game winner de l’histoire des Raptors en playoffs : Kawhi Leonard pour l’histoire, les fans de Game of Thrones ont raté le vrai show de la soirée

L’arrêt de la saison permet d’avoir du recul sur l’exercice en cours mais aussi d’étudier un peu plus le passé et donc l’histoire des différentes franchises. Ainsi, j’ai décidé de vous proposer le meilleur buzzer, jamais inscrit par les Raptors en playoffs. Cette fois je rassemble les game-winners et buzzer-beaters de par le petit nombre de participations en playoffs de la franchise, qui reste relativement jeune.

Si on pense playoffs, on pense Vince Carter dans un premier temps à Toronto. Vince est la première star des dinos à avoir qualifiée son équipe en post-season. Il aura mis deux shoots importants dans sa carrière chez les Raptors (2 participations 2000 et 2001). Le premier est à garder en tête, puisqu’il permettra aux siens d’éjecter les Knicks et donc de gagner leur premier série de playoffs de leur histoire, dans le match éliminatoire. Le second aura lieu contre les Sixers en demi-finale. à Philadelphie sur une belle claquette. Mais si on parle pur buzzer beater, Kyle Lowry a vraiment un solide argument pour être considéré en tant que numéro 1. Il balance une bombe à 3 points, alors qu’il réalise un mach misérable au shoot et… le ballon finit par rentrer DE SON PROPRE CAMP. En perdant le match, il ne pouvait donc pas être considéré numéro un, sans parler que le buzzer que j’ai choisi en numéro un, se nomme Kawhi Leonard, vous l’aurez deviné d’avance. Kyle sera tellement frustré qu’il reviendra shooter après la rencontre. 7 points à 3/13, on comprend pourquoi…

Et nous revoilà de retour en 2019, Philadelphie enclenche un run pour esssayer d’aller chercher ce game 7. On croit au choke de Toronto, qui a failli arriver mais un homme a sauvé tout un pays. Des malheureux ont préféré regarder l’épisode 6 de GOT, plutôt que de voir l’un des shoots les plus incroyables de l’histoire. Le seul show avait bien lieu à Toronto. Gasol à la remise en jeu, Kawhi récupère la gonfle. L’ailier est chassé par Ben Simmons ligne de fond, Joel Embiid vient en aide mais c’est bien trop tard. Kawhi Leonard a un angle, il s’élève en l’air, le ballon rebondit une, puis deux et enfin une troisième, quatrième et cinquième fois… SWISH ! Toronto est de retour en finale de conférence dans une ville en feu !! Car oui, ce n’est pas seulement la ScotiaBank Arena qui brûle mais bien tout un pays avec l’écran géant installé devant la salle. Le robot auteur de 41 points avait le cœur léger en conférence de presse : « C’est quelque chose que je n’avais jamais expérimenté avant, match 7, un shoot de la victoire. C’était une bénédiction d’avoir été capable de mettre ce shoot et de ressentir ce moment. »

Jimmy Butler était déçu de perdre cette façon et c’est compréhensible. Cette soirée fut l’une des plus belles de toute l’histoire du basket et j’espère bien que vous étiez devant votre écran !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Chronique Tsitsi