... ...
... Tsitsi, auteur sur The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

Les notes de la free agency – Detroit : les Pistons aiment bien le ventre mou…

Pour chaque équipe, nous allons évaluer la free agency durant tout le mois d’août. Des bons, des mauvais étés, des signatures qui pourront changer l’avenir de la franchise… Ou pas !

L’été des Pistons

Départs

  • Anthony Tolliver
  • Jameer Nelson
  • Kay Felder
  • James Ennis

Arrivées

  • Bruce Brown Jr
  • José Calderon
  • Glenn Robinson
  • Zaza Pachulia
  • Khyri Thomas
  • Keenan Evans
  • Johnny Hamilton

L’analyse de l’été de Detroit

Les Pistons ne semblent pas vraiment avoir de stratégie. Ils n’arrivent pas à choisir entre le tanking et être une équipe compétitive. Toujours enclin à construire au tour de Drummond et Jackson, cette histoire ne semble pas avoir d’happy end. Reggie Jackson a joué blessé l’année dernière et aura encore une nouvelle chance de pouvoir aider son équipe. Dire qu’il y a quelques années, cette équipe était en playoffs… José Calderon a joué juste à Cleveland et il tentera d’apporter son expérience. Même chose pour Zaza Pachulia, qui jouera dur, derrière Drummond. On notera aussi l’arrivée de Glenn Robinson… On vous a livré les plus gros noms recrutés, ça fait peur hein !

Les notes de l’été de Detroit

On ne va pas y aller par 4 chemins, ça vaut à peine un 7/20 pour Detroit. Pas que les noms soient ronflants mais plutôt le fait qu’il n’y ait pas de projet, c’est ça qui fâche du côté des Pistons.

Voilà pour la Free Agency des Pistons. Demain ce sera au tour des Pacers. Sans avoir recruté de superstars, Indiana aura fait l’un des plus bels été de la ligue.
Click to comment

Le calendrier des Sixers : retrouvailles avec Westbrook et Boston déjà cochés

Le 10 Août, la NBA a communiqué le calendrier à venir pour toutes les équipes. Pour bien commencer le week-end, on vous livre tous les gros matchs, par équipe bien sûr !

La NBA a fait le combo parfait. On peut se souvenir de matchs très chauds contre les Celtics, surtout en playoffs et ça tombe bien puisque c’est le match d’ouverture. Le premier petit test aura lieu début novembre car du 4 au 14, les Sixers joueront 6 fois, dont 5 rencontres qui se dérouleront à l’extérieur. 
La NBA continue de voir juste pour la hype, puisque Philadelphie retrouvera ENCORE Boston lors d’une grande date, ce sera à Noël. L’un des gros matchs attendus de la saison, aura lieu le 19 janvier contre OKC. Comment ne peut pas se souvenir comment Embiid et Westbrook se sont mis sur la gueule ? Du 15 au 31 janvier, les fans devraient contents puisqu’il y aura 7 matchs en antenne nationale ! Leur saison se finira tranquillement avec 2 fois Chicago et Miami !

Fans des Sixers, venez découvrir le calendrier intégral de votre équipe préférée sur ESPN, qui vient donc de nous dévoiler le fameux sésame !
Click to comment

Officiel : Carmelo Anthony s’engage aujourd’hui avec les Rockets pour le minimum

Et voilà enfin la signature officielle avec la woj bomb qui va avec. Carmelo Anthony signe chez les Rockets pour un peu moins de 3 millions de dollars.

13 août et Melo va enfin officiellement à Houston. Depuis, on a eu le temps d’utiliser 1 mois de basic fit, aller voir les indestructibles 50 fois et prendre 1 centimètre de barbe. Car si la signature s’est faite aujourd’hui, on le sait depuis pas mal de temps. D’abord par un transfert, Houston a voulu choper le numéro 7 du Thunder. N’ayant pas trouvé d’accord, il a finalement été transféré du côté d’Atlanta contre Dennis Schroder. Par la suite, il s’est fait couper, en ayant récupéré plus de 90% de son salaire. Enfin, en ce 13 août, il arrive enfin dans le texas pour tenter d’aider James Harden et Chris Paul.

C’est finalement pour un contrat de 2.4 millions de dollars, que le joueur a signé aujourd’hui. Il passera en même temps, la visite médicale et il sera officiellement un joueur des Rockets. Il tentera d’aider au mieux sa nouvelle équipe, notamment en playoffs. On a clairement vu un manque d’apport offensif et de variété, quand CP3 et James Harden ne sont pas sur les terrains. Il pourra apporter ceci dans le cinq de départ, étant donné qu’il ne veut pas sortir du banc… On a hâte de voir ce que ça va donner, surtout l’ambiance avec Mike D’Antoni, avec qui les choses se sont mal passées du côté de New-York.

Le joueur tournait encore à 16 points par match la saison dernière. A savoir s’il pourra faire de même cette saison et il aura en quelque sorte, les clés de la réussite en mains.
Click to comment

Pas de Chine pour Dwyane Wade : ce sera le Heat ou la retraite !

Dwyane Wade n’a pas perdu sa langue, loin de là. Le joueur de Miami s’est confié sur son avenir et une chose est sûre, il n’y aura pas de Chine. Peut être une bonne nouvelle… Enfin si monsieur grosses joues débarque à Miami.

Il y a quelques semaines, une grosse rumeur rodait autour de Dwyane Wade. Un club en Chine lui avait proposé un énorme contrat et comme par hasard, le joueur était dans les parages. Finalement, il a confié lui même qu’il n’irait pas là-bas. Une bonne nouvelle pour Miami, qui continue d’avoir de l’espoir. Il lui reste donc deux choix en ce qui le concerne. Soit partir en maison de retraite, soit revenir sur les terrains. Nous sommes déjà en Août et il aura été impensable par le passé, que Flash soit encore disponible à cette date. Mais les temps ont changé, Dwyane Wade aussi, et on parle pas de sa tête qui a grossi. Car maintenant, il est très vieux et quand Manny Navarro de Miami Herald, lui demande dans quelle franchise il pourrait jouer, la réponse est sans détour :

« Miami uniquement. Si je joue au basket cette année, ça sera sous l’uniforme de Miami. Si je ne joue pas, je vivras à Miami ou ailleurs probablement. »

Du côté du front office, et donc de Pat Riley, ils aimeraient que le dossier soit clos à la moitié du mois d’Août. De son côté, Dwyane Wade indiquait qu’il n’y avait rien de pressé et que ce n’est pas un contrat de 100 millions de dollars qu’il cherche à avoir comme par le passé, donc qui dit petit contrat, dit pas besoin de se presser.
On voit vraiment mal Miami se séparer de son joueur car depuis son retour, il n’a peut être pas les stats d’un All-Star mais il en a clairement l’aura. Le Heat est devenu une franchise différente depuis son retour. Sans oublier que les jeunes adorent avoir un joueur de son calibre sur les terrains et en dehors. A toi de jouer Flash…

Le « Wade county » revit et le numéro 3 de Miami tournait à presque 20 points par match, lors de la série contre Philadelphie. Allez courage fans du Heat, plus que quelques jours avant de connaitre sa décision….
Click to comment

Les notes de la free agency – Toronto : Kawhi Leonard pour le meilleur ou pour le pire ?

Pour chaque équipe, nous allons évaluer la free agency durant tout le mois d’août. Des bons, des mauvais étés, des signatures qui pourront changer l’avenir de la franchise… Ou pas !

L’été des Raptors

Départs

  • DeMar DeRozan
  • Jakob Poeltl

Arrivées

  • Kawhi Leonard
  • Danny Green
  • Jordan Loyd
  • Chris Boucher
  • Lorenzo Brown (prolongation)
  • Fred VanVleet (prolongation)
  • Greg Monroe

L’analyse de l’été de Toronto

C’était le gros transfert de l’été et même de l’année. Kawhi Leonard vient remplacer DeMar DeRozan. Meilleur en défense, tout aussi monstrueux en attaque, reste à savoir s’il pourra revenir à 100% de ses capacités. Les Raptors avaient besoin d’une réelle star, capable de porter son équipe en playoffs, ce que n’a jamais su faire DeRozan, surtout contre Cleveland. Le brootherhood prend un sacré coup dans la tronche et Kyle Lowry ne devra pas faire la moue, pour que son équipe évolue à haut niveau.
Une bonne nouvelle n’arrivant jamais seule, Danny Green vient compléter une ligne extérieure déjà très forte défensivement. Il apportera en plus une belle adresse à 3 points. Un été presque parfait, avec en plus Greg Monroe, qui pourra apporter presque une dizaine de points. Par contre pour la défense, c’est clairement l’A10…

La note de l’été des Raptors

L’équipe de Masai Ujiri n’avait besoin que d’une chose : une superstar. Maintenant reste à savoir son niveau mais on leur donne clairement un 16/20, pour un été qui fait mal pour les fans, avec le départ de DeRozan, sauf qu’il pourrait s’avérer payant. Leonard était un des 3 meilleurs joueurs de la ligue avant sa blessure. Un effectif déjà taillé pour le titre, il ne manquait que LA superstar.

Voilà pour la Free Agency des Raptors. Demain ce sera au tour des Pistons. Des vétérans à la pelle, peut être pour que l’équipe puisse enfin passer un palier.
Click to comment

Le calendrier des Knicks : le retour de Porzingis coïncide à la pire partie de la saison

Le 10 Août, la NBA a communiqué le calendrier à venir pour toutes les équipes. Pour bien commencer le week-end, on vous livre tous les gros matchs, par équipe bien sûr !

Au tour des Knicks de passer sous le crible. Le début de saison sera forcément compliqué, sans Kristaps Porzingis. Ils ouvrent leur saison à la maison, contre Atlanta, avant d’aller à Brooklyn. Après ça, c’est plutôt compliqué avec Boston, Milwaukee, Miami et Golden State. Par la suite, le mois de novembre est aussi tendu du slip, avec 11 matchs, qui se joueront à l’extérieur.
Pour Noel, il y aura une rencontre intéressante (Milwaukee) et après ça, c’est le parcours du combattant : Milwaukee x2, Utah, Denver, Lakers, Portland, Golden State, Indiana, Philadelphie, Washington, OKC, Houston. S’ils arrivent à survivre à ça, ça en dira long sur leur caractère.
Leur dernier gros test se jouera en mars avec 7 de leurs 9 premiers matchs se joueront en dehors de leurs bases. Dans les matchs attendus, on surveille le retour de David Fizdale le 25 novembre et le retour de super Mario le 18 novembre.

Fans des Knicks, venez découvrir le calendrier intégral de votre équipe préférée sur ESPN, qui vient donc de nous dévoiler le fameux sésame !
Click to comment

Le calendrier des Nets : c’est déjà les playoffs en octobre !

En cette soirée du 10 Août, la NBA a communiqué le calendrier à venir pour toutes les équipes. Pour bien commencer le week-end, on vous livre tous les gros matchs, par équipe bien sûr !

Les Nets veulent les playoffs et leur début de saison n’est pas vraiment facile. 5 de leurs 8 premiers matchs sont à l’extérieur, ils doivent en plus se taper Golden State, difficile de faire pire pour le mois d’octobre. Comment ça, c’est déjà le tanking ? Début novembre, rebelote un road trip de 4 matchs très compliqués : Phoenix, Denver, Golden State, Minnesota. En 16 jours, 7 matchs à l’extérieur, rien que ça…
La NBA veut décidément faire souffir les Nets en début de mois puisqu’en décembre, c’est 8 matchs en 5 jours, et il y a de la violence : Toronto, OKC et Washigton.

Excepté NBA TV, Brooklyn n’aura qu’un match à antenne nationale et ce sera face à Cleveland sur ESPN. Quelqu’un leur a dit que Lebron était parti ? On aurait préféré un petit derby contre New-York. Enfin, leur plus gros test de la saison sera au mois de mars. 7 MATCHS DE SUITE A L’EXTÉRIEUR !!! Et si on pousse encore plus loin, les Nets auront 8 matchs sur 9 loin de leurs bases. Si par miracle, Brooklyn se bat pour les playoffs, leur fin de saison est un véritable cadeau, enfin presque : Los Angeles, Portland, Philadelphie, Boston, Milwaukee, Toronto, Milwaukee, Indiana et Miami.

Fans des Nets, venez découvrir le calendrier intégral de votre équipe préférée sur ESPN, qui vient donc de nous dévoiler le fameux sésame !
Click to comment

Les notes de la free agency – Sixers : rater Lebron James, peut être un mal pour un bien

Pour chaque équipe, nous allons évaluer la free agency durant tout le mois d’août. Des bons, des mauvais étés, des signatures qui pourront changer l’avenir de la franchise… Ou pas !

L’été des Sixers

Départs

  • Justin Anderson
  • Timothe Luwawu-Cabarrot
  • Richaun Holmes
  • Tiago Splitter
  • Marco Belinelli

Arrivées

  • Prolongation JJ Redick
  • Prolongation Amir Johnson
  • Zhaire Smith
  • Mike Muscala
  • WIlson Chandler
  • Jonah Bolden
  • Shake Milton

L’analyse de l’été des Sixers

La continuité, voilà le leitmotiv des Sixers . L’objectif était de prendre Lebron James à Cleveland et finalement, la superstar est partie du côté des Lakers pour bronzer avec les stars d’Hollywood. C’est peut être un mal pour un bien, puisque ça aurait été compliqué de vivre entre Bron et Simmons. Cela aurait forcément ralenti la progression du désormais sophomore. Philadelphie continue donc avec les mêmes en ayant prolongé Redick et Johnson. La vraie seule perte est celle de Belinelli, remplacé par Chandler. Wilson est un joueur peut être moins clinquant offensivement, bien plus précieux dans les autres secteurs. Un côté All-Around qui manquait cruellement à Philadelphie. Par contre, Joel Embiid resterait bien le D.J attitré de l’équipe.

La note de l’été des Sixers

Cela peut paraître dur mais on ne mettra qu’un petit 12/20. Les bons joueurs ont été prolongés, Chandler est arrivé mais il manque ce petit quelque chose, pour être considéré comme un contender. Puis rater Lebron James n’est pas anodin… Ce sera à Simmons et Embiid, de faire évoluer cette équipe pour qu’elle atteigne le niveau supérieur.

Voilà pour la Free Agency des Sixers. Demain ce sera au tour des Raptors. Là aussi, le recrutement a été intelligent et c’est peut être un tournant dans la direction de Lebron James…
Click to comment

Le mec qui s’assume pas : Isaiah Thomas clashe Cleveland et s’excuse par la suite

Isaiah Thomas doit vraiment s’ennuyer. Depuis cet été, il aligne les déclas un peu idiotes et hier ne fut pas une exception. Bien joué Isaiah Thomas…

Tout le monde connait la petite histoire. Boston a transféré Isaiah Thomas pour Kyrie Irving. Le joueur est venu blessé et il n’a jamais pu s’imposer comme joueur phare de l’équipe. Voulant couper la tête de Kevin Love, il a agi comme un petit gremlins. A la date limite des transferts, « IT » a été envoyé du côté des Lakers et la suite pour lui n’a pas été fabuleuse, loin de là. Une nouvelle blessure et quelques coups de boule avec Rajon Rondo. Une saison et même une année complète à oublier. Aujourd’hui à Denver où il a trouvé un point de chute, Thomas a voulu lâche un petit mot à Cleveland et ce n’est pas bien beau. Comme chaque petit garçon en été, il s’ennuie et fustige son ancienne équipe. Bien sûr, il a été démonté par les fans des Cavs par la suite :

« Cleveland est un trou perdu, je vois pourquoi Lebron est parti ».

Et bim dans les dents de la ville de Cleveland. Quelques heures après, le joueur s’est ravisé et s’est excusé via un tweet, où il indique être désolé pour les mots qu’il a choisi. C’est bien marrant ce qu’il dit et on voit qu’il n’a pas de Joakim Noah. Pourtant, quand il a déclaré ses dires, il avait bien l’air de s’éclater. Mais faute avouée, à demi pardonnée comme on dit. En même temps, comme lui en vouloir puisque Cleveland, n’est pas vraiment la ville rêvée car à part la maison de Lebron James, il y a pas grand chose à voir dans le coin.

Sacré Isaiah Thomas, on a hâte de voir le joueur lorsqu’il débarquera du côté de Cleveland. Il risque de se faire huer sévèrement et Sexton l’attendra de pied ferme.

Click to comment

Internet don’t lie : au tour de D-Wade de se moquer de Melo version Hawks

C’est parti pour un nouvel épisode d’internet don’t lie. Vous retrouverez ici le meilleur d’internet, des réseaux sociaux et des actions oubliées de la soirée passée !

Quel rigolo ce D-Wade, au lieu de prolonger du côté de Miami, il n’oublie pas son pote Melo, afin de se moquer de lui. Il manque plus que Chris Paul, et le compte est bon dans le banana BOAT. Dans les dédicaces, on retrouve Kobe Bryant, qui a carrément envoyé un maillot à Luka Doncic, ça c’est la grande classe ! On retrouve quelques montages photos bien pensés mais on retiendra surtout, Drake qui joue bien au basket avec Quavo, et Yao Ming, qui rend même des stars NBA, petites alors qu’elles dépassent bien les 2 mètres !

On s’ennuie quand même pas mal durant l’été. Au moins, nos stars de NBA sont toujours là pour nous faire rire et ça c’est cadeau.

Click to comment