*
Connect with us

Chronique Tsitsi

Et pour terminer la chronique Raptors : la meilleure équipe de l’histoire

L’arrêt de la saison permet d’avoir du recul sur l’exercice en cours mais aussi d’étudier un peu plus le passé et donc l’histoire des différentes franchises. C’est la fin du chapitre « Raptors All-Time ». Et le dernier sujet évoqué ne pouvait qu’être la meilleure équipe de l’histoire de Toronto et le choix est plutôt simple.

Elles n’avaient aucun chance d’être la numéro une mais il fallait en parler. L’équipe de 2001 est celle de toute une génération. 1ère équipe à avoir dépassée le symbolique premier tour, elle est entraînée par le très grand Lenny Wilkens. Ses Raptors sont excitants à voir jouer en étant la 6ème équipe avec le plus d’affluence dans la ligue. Avec un bilan de 47 victoires pour 35 défaites, l’équipe est clairement construite autour de Vince. Les intérieurs Oakley, Davis (All-Star cette année là) font le boulot avec Alvin Williams prêt pour éteindre l’attaquant adverse pendant que Dell Curry, Morris Peterson essayent de dynamiter le banc. Il manqua néanmoins un vrai lieutenant à Vince pour aller vraiment loin.

L’autre équipe à ne plus présenter, possède le meilleur bilan de l’histoire de la franchise : 59 victoires pour 23 défaites. Malheureusement cette équipe 2017-2018 se fera tabasser au second tour des playoffs par Lebron James. Mais en ce qui concerne la SR, c’est une révolution. Adieu les isolations, Toronto joue un basket léché, DeMar DeRozan s’est acheté un shoot à 3 points et produit un très grand basket. Un collectif naît, Kyle Lowry change de rôle et les siens prennent la 1ère place de la conférence est mais face à leur bête noire, la sentence est irrévocable.

Aussi attendue que les nouveaux films de la plateforme Disney, c’est bien entendu pendant la saison 2018-2019 qu’est née la meilleure équipe de l’histoire des Raptors. Si Kawhi avait été à 100%, cette version de Toronto aurait eu le meilleur bilan (58 victoires et 24 défaites cette année là). Concernant l’équipe, la franchise n’aura jamais été aussi équilibrée. Kawhi Leonard termine MVP des finales, attaque, défense, il fait tout. C’est aussi la naissance du MIP Pascal Siakam et Kyle Lowry soutient parfaitement le duo en étant le leader vocal. Plus besoin d’être une option importante, Serge Ibaka fait le boulot derrière les cadres. Marc Gasol et Danny Green s’occupent de jouer les vétérans pendant que Fred VanVleet joue parfaitement le coup en sortant du banc, bien aidée par la doublette Powell – Anunoby, quand ils ne squattent pas l’infirmerie. Bien entendu, c’est l’équipe qui gagnera le titre…

On espère que vous avez apprécier la dizaine d’articles, qui a permis de revisiter cette merveilleuse mais surtout jeune équipe des Raptors. La suite ? Une certaine franchise de Boston et ça envoie directement du lourd.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Chronique Tsitsi