*
Connect with us

Chronique Tsitsi

Cinq de départ All-Time des Pacers : désolé Paul George

L’arrêt de la saison permet d’avoir du recul sur l’exercice en cours mais aussi d’étudier un peu plus le passé et donc l’histoire des différentes franchises. Ainsi, j’ai décidé de vous proposer le 5 de départ All-Time des Pacers.

Meneur de jeu : il n’y a pas eu que la NBA dans le basket US. Le cas Julius Erving le prouve assez bien. L’autre championnat à l’époque se nomme « ABA », avant de fusionner avec la NBA. Chez les Pacers, Mark Jackson aurait pu choper la première place mais on lui a préféré Freddie Lewis. Il restera 7 ans chez les Pacers. 3 fois champion ABA et 4 fois All-Star, Lewis a marqué la franchise de son empreinte.

Arrière : la seule vraie tête connue du grand public, monsieur Reggie Miller. Le tueur né a passé 18 saisons à Indiana et difficile de faire plus fidèle. Né pour jouer les moments chauds, il n’arrive néanmoins qu’une fois au stade de la finale NBA, malheureusement perdue. Bien que Stephen Curry ait révolutionné le jeu à 3 points, il ne serait pas honteux dire que Reggie Miller était le meilleur shooteur de l’histoire. Il est tout cas sans aucun doute possible, le meilleur Pacer All-Time.

Ailier shooteur : George McGinnis prend place pour le poste 3. Vous l’aurez compris, pas de Paul George à l’aile ou à l’arrière. Lui aussi a marqué l’histoire de l’ABA et par la suite la NBA. Son mythique numéro 30, est retiré par les Pacers. Dans les deux championnats, il sera All-Star et membre d’une All-NBA team. Il sera champion ABA par deux fois et a fait son entrée au Hall of fame.

Ailier fort : beaucoup auraient aimé Jermaine O’neal, malheureusement, il y a plus doué. Il se nomme Roger Brown et passa 8  saisons à Indiana. Son maillot est retiré par les Pacers, pour le meilleur marqueur de l’équipe championne en 1970 (Champion ABA 3x). Il est aussi sélectionné plusieurs fois dans une All-NBA et 4 fois All-Star.

Pivot : pas de Rik Smits, Mel Daniels prend sa place et encore une fois, on se retrouve dans le championnat ABA. Deux fois MVP en ABA, il est l’un des meilleurs pivots de son ère. Il remportera 3 titres par sa capacité à jouer des deux côtés du terrain. Daniel est considéré comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire en ABA. Son maillot est retiré au plafond du Bankers life fieldhouse.

Ce cinq de départ a été compliqué à monter. Une preuve que les Pacers sont un réel petit marché et que même à la draft, il fut compliqué de recruter de réels vrais superstars.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Chronique Tsitsi