Connect with us

Chronique Tsitsi

Classement All-Time des Sixers : le top 5 des meilleurs joueurs de l’histoire de la franchise

Source photo : USA TODAY

L’arrêt de la saison permet d’avoir du recul sur l’exercice en cours mais aussi d’étudier un peu plus le passé et donc l’histoire des différentes franchises. Ainsi, j’ai décidé de vous proposer les meilleurs joueurs de chaque franchise. Impact, victoire, récompense, tous les facteurs ont leur importance sans pour autant faire une biographie de chaque joueur.

1/ Julius Erving : enfin docteur ! Il n’était pas possible de le mettre devant J-Kidd chez les Nets en tant que numéro 1 mais à Philadelphie, le doute n’est pas permis. Il fut réellement le 1er joueur aérien excitant. Le mythique numéro 6 a fait de la NBA, une ligue populaire, une ligue showtime et on ne le remerciera jamais assez pour ça. Julius Erving jouera 11 saisons à Philadelphie, 11x All-Star, MVP de la saison régulière en 1981, champion NBA, il aura tout gagné. Même durant sa fin de carrière, il restera un très bon joueur. il tournera à 22.0 points, 6.8 rebonds, 3.9 passes, 1.8 interception et 1.5 contre chez les Sixers. A l’image d’un Allen Iverson, le rôle de la symbolique a beaucoup joué dans sa carrière

2/ Allen Iverson : Icône. Voilà comment résumer « The Answer » à Philadelphie. Véritable petit diable en arrivant en NBA, Allen remportera le titre de rookie de l’année en 1997 mais attendra encore 3 ans, avant de jouer son premier All-Star Game. Par la suite, il collectionnera les sélections jusqu’en 2006 à Phily. En 2001, il réalisera une saison exceptionnelle avec un titre de MVP. Mais le plus impressionnant avec lui, ce n’est pas ses distinctions mais bien son attitude sur les terrains. Certes, il ne s’entraînait pas comme un fou mais sa façon de tout donner, de toujours répondre, lui permettra de gagner le cœur de toute une ville et plus tard de toute la planète. Quand on parle de Philadelphie, on parle forcément d’Iverson. Il aura la chance de terminer sa carrière là-bas. L’une des plus belles histoires d’amour de la ligue, à n’en pas douter.

3/ Wilt Chamberlain : il réalise l’une des performances les plus dingues. Gagner 3 MVP de suite, avec la même équipe. Durant ses 3 exercices avec Philadelphie, il tourne à  27.6 points et 11.4 rebonds. Plus important encore, il ramènera un titre NBA en 1967. Son run fut court mais qu’il fut fort. Peu de joueurs auront été si bon en l’espace de 3 saisons au sein de la même équipe. Pour la petite histoire, la légende est née à Philadelphie, ce qui rend le parcours encore plus magnifique. Wilt souhaita par la suite devenir entraîneur – joueur, à l’image de Bill Russell mais les propriétaires ne sont pas vraiment chauds, d’autant que Chamberlain demande une augmentation. Il finira par s’envoler pour les Lakers.

4/ Moses Malone : sans doute l’un des pivots les plus sous-estimés de toute l’histoire de la NBA. Il resta 4 saisons chez les Sixers et y a fait beaucoup de bruit. Il s’associe avec Julius Erving pour réaliser enfin le braquage : gagner une finale NBA. Moses Malone sera d’ailleurs élu MVP des finales et toujours durant cet exercice, il sera MVP de la saison régulière. Pour la petite anecdote, il reviendra à Philadelphie en fin de carrière, pour servir de mentor à Shawn Bradley et il prendra sa retraite un an plus tard à San Antonio.

5/ Hal Greer : un choix qui peut faire « mal » pour les fans des Sixers. Charles Barkley aurait pu prétendre à être présent dans le top 5, il est d’ailleurs dans notre cinq de départ all-time des Sixers. Cependant, il a une carrière de « soliste », sans titre NBA mais surtout, sans avoir passé le 2ème tour. Ce n’est pas le cas de Hal Greer, qui est simplement tout le contraire. 10x All-Star (MVP du All-Star Game en 1968), il a bien entendu son maillot retiré. C’est d’ailleurs lui qui aura son premier maillot retiré chez les Sixers. Jouant aux côtés de Wilt Chamberlain, il est tout simplement celui qui a mis Philadelphie sur la carte. Il remportera le 1ère titre de la franchise, ce qui n’est pas rien.

C’est ainsi que s’achève notre top 5 des meilleurs joueurs de l’histoire de la franchise. D’accord ? Pas d’accord ? Dites nous sur les réseaux sociaux.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"













More in Chronique Tsitsi