*
Connect with us

Histoires

Frank et DeMar DeRozan, le one two punch de Compton

C’est notre petit hommage de la journée. Le père de DeMar DeRozan est décédé. Une nouvelle tragique. Il a toujours été là pour la star des Spurs et cela va être dur de garder la tête haute pour « Deebo », ce surnom commun qu’il partageait tous les deux. On n’imagine même pas dans quel état doit être l’ancien de Toronto… Ainsi, voici quelques belles anecdotes de la merveilleuse relation entre les deux hommes pour se remémorer du meilleur.

Lors des années 2000, DeMar DeRozan était l’un des lycéens les plus vus du moment. Ces deux là étaient comme des meilleurs amis et son père a vu à travers les années à quel point son fils était en train de devenir une star devant ses yeux. L’arrière des Spurs est connu pour venir de Compton. Il vit dans un quartier chaud et pourtant, il est respecté même par les gangs. Après un match, papa DeRozan et son fils passent et remarquent des gangsters voler des voitures. La réaction de ces derniers ? Ils se dirigent vers eux.. et puis l’un crie « Sale fou, c’est DeMar et son père. » Voilà à quel point ce duo était connu de tous. Toujours durant ses années lycée, DeMar DeRozan écrase tout. Il est élu parmi les meilleurs lycéens du pays, forcément, les coachs universitaires le veulent absolument. Ils débarquent en ville et des affaires de malversations bien connues éclatent. La NCAA n’est pas vraiment propre à ce sujet, c’est bien connu. Des transactions peu recommandables se produiraient. Toutefois, Frank DeRozan va faire en sorte de surveiller son fils avec sa caméra en précisant bien une chose : « Mon fils n’est pas à vendre. » A cette époque, DeMar DeRozan s’entraîne pas loin de son lycée. Depuis, le gymnase porte son nom et lors de la cérémonie, le papa était particulièrement ému : « Je ne vais pas mentir, j’avais les larmes aux yeux. Avoir un gymnase au nom de ton fils ? C’est un hommage incroyable. »

Résultat de recherche d'images pour "demar derozan gymnasium"

Après avoir été drafté par les Raptors en 9ème position en 2009, DeMar DeRozan n’est pas riche. Les contrats ne sont pas mirobolants et pourtant, lui se présente à la draft jusqu’à cause de ça. Pour aider sa famille, et notamment sa mère malade. Frank et sa femme passent donc d’une vie de quartier à la vie de riche avec piscine, Cadillac et tout le tralala. Papa DeRozan trouve ça d’ailleurs chelou, adieu le hood pour une vie calme, pas d’hélicoptère, de fusillades, de flics qui courent dans tous les sens. Il avoue avoir mis 6 mois avant de s’y habituer. La seule chose qui ne changeait pas pour lui, ce sont les femmes qui crient dans la rue.
Concernant les plus belles anecdotes des deux DeRozan, il y a ce fameux All-Star Game 2016. Comme on le voit souvent au ASG, les familles portent le maillot de leur star. C’est aussi le cas de DeMar mais avec une petite différence. En-dessous de son numéro 10, il note « Derozan dad ». Son père raconte la petite histoire« Je lui ai dit, bordel fiston. Pourquoi tu as écrit ça ? Il m’a dit parce qu’il voulait que tout le monde sache que j’étais son père. » Emoji cœur…

Depuis qu’il est en NBA, Frank DeRozan avouait que son fils lui manquait, notamment lors de son départ au Canada. A cause de problèmes de santé, DeMar faisait parfois l’aller retour entre L.A et Toronto, sans jamais rater un entraînement ou match. C’est même son papa qui gérait les finances du fiston. On pense forcément à DeMar aujourd’hui pour cette épreuve. Reposez en paix papa Frank DeRozan.

Damian Lillard se dévoile à fond : ses joueurs préférés, le MVP ou encore le meilleur shooteur d’Oakland

 

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le fils DeMar DeRozan a fait honneur à son père : Gregg Popovich est fier du joueur et encore plus de l'homme

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Histoires