Connect with us

Histoires

La prépa de Lebron James en NBA : régime intense, routine, sommeil et surtout rigueur

Source photo : Republic World

On sort un peu de cette folle free agency le temps de quelques minutes. Une lecture appréciable vous attend. Les fans adorent comprendre ce qui se passe dans la « vie » des joueurs NBA. Que ce soit en dehors des terrains ou bien dans l’inside, autrement dit les entraînements, les bruits de vestiaire ou encore la prépa. Et justement, c’est le sujet de la soirée. Comment Lebron James se prépare t-il ? Élément de réponse !

Une personne elite dans son domaine ne se repère pas à son talent, bien au contraire. Le meilleur de sa génération dans le basket, foot et même la vie professionnelle, est souvent le plus gros bosseur. Une phrase qui peut sonner au combien cliché mais qui est bien plus réelle que les fesses de Kim K. Bosser dur ne veut pas dire s’arracher 24 heures sur 24. Bien au contraire, la régularité fait le job et à ce jeu là, Lebron James est sans doute le meilleur dans son domaine. Sa carrière parle pour lui. Il va au charbon les 365 jours de l’année, caméras ou non pointées vers sa direction. Vous apprendrez peut être des choses qui pourront vous aider personnellement. Connaître ce genre de détails est toujours cool et sera peut être même surprenant pour une personne telle que Lebron James. Vous vous y reconnaitrez peut être.

Makes No Sense": Lakers' Star LeBron James Reveals Why He Didn't Bring His Children to The Bubble - EssentiallySports

Le King lâche des milliers de dollars pour avoir un corps sain mais la préparation joue un autre rôle, on ne peut pas payer, il faut aller au charbon. Entre régimes intenses, des bons gros dodos, une bonne nutrition, les performances produites à plus de 30 piges sont peut être pas si irréelles que ça. Il livre sans doute même plus d’efforts en dehors que sur les terrains, du moins mentalement. Son entraîneur Mike Mancias ne blague pas avec Lebron James, il sait que chaque étape est importante. Interdit de faire la bringue, Bron doit dormir assez pour être prêt le lendemain matin. Après avoir bu un petit mix dans son shaker, 30 minutes avant l’entraînement, il échauffe ses mollets, cuisses, quadriceps et le bas du dos. S’en suit le début d’un programme intense : des exos de cardio, musculation et même du Yoga ! Le joueur des Lakers réalise aussi beaucoup de fractionné, souvent sur un terrain de FOOT US.

Amoureux du Taco Tuesday, Lebron James fait attention à ce qu’il mange, ce n’est pas pour rien qu’il a plusieurs chefs cuisiniers à la maison. L’ancien joueur de Miami essaie d’éviter au max les pizzas, produits fris, boissons et sucre artificiels surtout les jours de match. Il se limite à un petit cookie ici et là. C’est surtout en off-season que le joueur se fait plaisir, on le sait très amateur de bon vin. Rappelez vous en 2014, Lebron James avait séché, à l’image de Melo ou Love. Pour se faire, il a dû faire un régime Paleo : il se compose de fruits, de baies, de légumes, de fruits à coque, de plantes sauvages, ainsi que de gibiers (viandes maigres), de poissons, de coquillages et d’œufs.

«Je n’avais ni sucres, ni produits laitiers, ni glucides», a expliqué Lebron à Sports Illustrated. «Tout ce que j’ai mangé était de la viande, du poisson, des légumes et des fruits. C’est ça. Pendant 67 jours consécutifs. »

Le mari de Savannah avoue que le mental joue une grande part dans ce type de régime mais comme on a pu le voir à l’époque, c’est plutôt efficace. En ce qui concerne le sommeil, on est bien loin du délire de Kobe Bryant et ses 4 heures de sommeil. Le joueur s’entraînait avant l’entraînement, avant l’échauffement, avant le match, après le match, c’est dire le grand fou qu’il était. Lebron James a lui besoin de dormir. Beaucoup, beaucoup. Il se réveille en général à 4/5 heures du matin mais avec 8/9 heures de sommeil. Un peu plus tard dans la journée, il refait une sieste pour atteindre… 12 heures de sommeil !

«Pendant mes 13 ans de carrière, j’ai fait une sieste la plupart du temps, tous les jours et bien sûr les jours de match», a déclaré Lebron à CBS Sports. «Le sommeil est la chose la plus importante en matière de récupération. Et c’est très difficile avec notre calendrier. Notre emploi du temps nous empêche de dormir tard le soir et la plupart du temps, il nous réveille tôt le matin. Il n’y a pas de meilleur rétablissement que le sommeil.»

Mais ne faisons pas de Lebron James un paresseux, il est un des plus gros hard-workers de la planète. Il s’est par exemple entraîné jusqu’à 4 fois par jour pendant le confinement avec ses fistons et sa femme. Sa routine avant de dormir montre une certaine obsession de la perfection. Il ne ferme pas les yeux, non, le sommeil se prépare. 30 à 45 minutes avant de dormir, James prépare sa pièce. Elle doit être parfaite, dans le noir complet, à bonne température. Il éteint tous les smartphones, macs & compagnie, environ une heure avant le dodo. Bron utilise même une appli pour faire jouer la pluie afin de calmer son esprit avant même d’aller dormir. La star des Lakers inclut une séance de cryothérapie, des exercices d’équilibre et de la méditation dans sa routine de sommeil.

« Je suis cohérent avec l’entraînement de mon corps, la rééducation de mon corps, l’alimentation, le fait que mon corps soit très propre tout au long de cette expérience parce que j’ai toujours voulu avoir une longue carrière, ou aussi longtemps que je pourrais. »

Une belle leçon de vie de Lebron James. Être le meilleur dans ce domaine exige des sacrifices, un talent mais surtout de la régularité. James n’est pas un GOAT car il est fort avec un ballon. Tout commence du réveil, jusqu’à aller dormir le soir. La régularité, la passion et son éthique de travail ont fait le reste. Si la passion est sans doute enfouie au milieu de tous, les deux autres termes doivent être travaillés par beaucoup. Cela rejoint parfaitement ce que Kobe Bryant disait. Chacun a son rythme, chacun a sa « box ». Se réveiller tôt, faire des siestes, tout ça peu importe peu, tout le monde a un esprit et un corps différents, ils ne peuvent pas être gérés de la même façon. Le plus important est de s’entraîner rigoureusement et régulièrement, le reste viendra naturellement si on se trouve pas d’excuses.

Routine et workouts tirés de Balance The Grind

 

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Histoires