Connect with us

Histoires

Kyrie Irving et son exercice de dribble du turfu : on remercie Baron Davis d’avoir créé un monstre

Source photo : Yahoo News

Quand Kyrie Irving dévoile sa vie, c’est toujours original. Cet homme n’est comme aucune autre personne sur terre et pour devenir le meilleur dribbleur de la planète, il a établi un stratagème assez marrant. Tout est parti d’un documentaire ou devrait-on dire un sac plastique.

Lors de sa future retraite, on espère dans une ribambelle d’années, Kyrie Irving sera sans doute considéré comme le dribbleur le plus doué de l’histoire. La créativité, les appuis, la dextérité, la maîtrise, il a absolument tout pour lui. Stephen Curry, Tim Hardaway, Allen Iverson ou Baron Davis ont beau être doués, Kyrie Irving a ce petit truc qu’on ne peut pas apprendre. Outre sa capacité à scorer, qui vient en partie de son handle, le dribble est clairement le point fort de son jeu. Pour être numéro un du monde, il faut sans doute beaucoup d’entraînement. Il explique le sien durant son 1er All-Star Game. Kyrie Irving a décidé de prendre un sac plastique et de mettre son ballon à l’intérieur. Avec son père, il réalise cette exercice qui consiste à dribbler avec ce fameux sac, qui ralentit l’impulsion du ballon et réduit la sensation et le toucher. Se concentrer au maximum est obligatoire en dribblant plus fort qu’à l’accoutumé. Un exercice que le meneur a réitéré sans cesse lors de ses jeunes années.

Dans un sondage réalisé par « The Athletic » en 2019, presque 80% des joueurs ont voté en faveur de Kyrie Irving pour le titre de meilleur dribbleur de la ligue. L’idée de l’exercice avec le sac plastique ne vient pas vraiment de Uncle Drew et son père. En réalité, le meneur originaire du New Jersey avoue avoir piqué l’idée dans le documentaire de Baron Davis. Le double All-Star faisait de même à la grande époque avant que les blessures le terrassent. « B-Diddy » faisait donc cet exercice pour améliorer son dribble. Dans les années 2000, il avait un des meilleurs dribbles de la ligue. Si lui avait des qualités athlétiques bien au-dessus de la moyenne contrairement à « Ky », sa maîtrise lui permettait de prendre le dessus, même en prenant de l’âge. Dans ce documentaire, il expliquait qu’à cause du nœud, le ballon était assez imprévisible à contrôler, qui puis est le sac faisait glisser ses mains. Plus il rajoutait des sacs autour de la gonfle, plus l’exo était dur et plus le sac en plastique était serré, plus le workout était facile.

Quand Macron libérera les pays, on compte sur vous pour essayer cette méthode à l’entraînement pour le moins loufoque. Kyrie Irving a visiblement eu du succès, n’hésitez pas à vous laisser tenter par l’expérience.

La prépa de Lebron James en NBA : régime intense, routine, sommeil et surtout rigueur

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Histoires