... ...
... LeBron James Archives - The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

Les plus gros divorces de l’histoire de la NBA : Lebron James, Vince Carter, Kevin Durant, Ray Allen auront brisé des cœurs

Avec ce qui s’est passé avec Kawhi Leonard et DeMar DeRozan, on se devait de revenir sur les plus gros divorces de l’histoire de la NBA. Lebron James, Kevin Durant, Ray Allen et tant d’autres, auront brisé des cœurs…

1/ Lebron James : la mode des maillots brûlés, ce sont ses fans qui l’ont inventé. Le numéro 23 joue à Cleveland de 2003 à 2010. Il ira une fois en finale NBA et collectionnera les finales de conférence. Une certaine équipe de Boston lui aura bien fait du mal et c’en est trop pour lui. Il quitte la franchise et ce sera un tremblement de terre pour sa région natale. L’histoire fera qu’il reviendra plus tard pour remporter le titre NBA…

2/ Vince Carter : l’ancien numéro 15 des Raptors a placé Toronto sur la carte NBA. Il ne lui a fallu qu’une saison pour emmener les siens en playoffs, avant de se faire éliminer contre le vice champion NBA de l’année précédente. Par la suite, il livrera l’un des plus beaux duels all-time face à un certain Allen Iverson en playoffs. La suite de sa carrière à Toronto sera terrible. Des blessures à répétition et un FO qui ne fait pas d’efforts pour épauler son joueur star, ce qui entraînera son transfert. Le divorce ne s’arrête pas là puisque les deux camps s’affronteront en playoffs, qui sera connue comme l’une des séries les plus bruyantes de l’histoire de la NBA.

3/ Ray Allen : une histoire qui fait énormément de mal pour les fans de Boston. Les Celtics gagnent le titre NBA en 2008, retournent en finale en 2010, ce qu’ils n’avaient pas fait en 2009 à cause de la blessure de Garnett. Malheureusement, ils ne retourneront plus en finale. En 2012, ils affrontent le Heat au meilleur des 7 matchs en finale de conférence. Boston perd et Ray Allen part chez l’ennemi et les fans, les joueurs ,lui en voudront, même encore 5 ans après.

4/ Kevin Durant : comment ne pas terminer par l’ancien joueur du Thunder ? KD aura fait un peu comme Ray Allen mais peut être en 10x pire. Il a tout donné, parfois avec un coach bancal et un roster qui ne permettait pas tout. Mais ce que les fans ne pardonneront pas, c’est l’énorme choix d’aller rejoindre Golden State, alors qu’ils menaient 3-1 en finale de conférence et surtout, un bilan de 73 victoires pour 9 défaites.

5/ Et puis… : On oubliera pas le Shaq et son fameux divorce avec Kobe Bryant et les Lakers ou encore Dwight Howard, qui aura totalement foiré sa carrière, après être parti du côté des Lakers. Comme quoi, des divorces comme celui de Kawhi et DeMar, existeront toujours.

Maintenant on a plus qu’une hâte, c’est de retrouver DeMar DeRozan et Kawhi Leonard en conférence de presse, afin de savoir ce qu’ils pensent de leur situation.
Click to comment

Luke Walton a enfin rencontré LeBron James : « Ce qui l’intéresse, c’est l’équipe »

Pour la première fois de sa jeune carrière, Luke Walton va devoir coacher une star, et ce sera sans doute bien plus difficile que de faire avec LaVar Ball toute une année. En tout cas, les deux protagonistes se sont rencontrés.

Présents à Las Vegas pour la summer league, LeBron James et Luke Walton ont en profité pour se rencontrer et discuter de la saison à venir. C’est le premier grand défi du jeune coach après avoir fait progresser une équipe possédant des jeunes talents. Le programme était plutôt simple, puisque seulement la win a été évoquée.

Ce qui l’intéresse, c’est l’équipe. Il fait les choses de la bonne manière et il ne s’intéresse qu’à la victoire. Je peux travailler avec ces qualités.

Bien évidemment, cela ne sert strictement à rien d’en dire plus car la discussion entre le coach des Lakers et l’ancien coach des Cavaliers devait être intime, avec des questions notamment sur le young core. Etant donné que ce sont deux personnes intelligentes, douées, il est possible que le King et Luke Walton soient sur la même longueur d’onde.

Par ailleurs, afin de coacher, gérer, manager le néo joueur des Lakers, l’ancien assistant des Warriors a demandé de précieux conseils aux anciens coach de LeBron James : Erik Spoelstra et Tyronn Lue. Le premier est sans doute mieux placé que le deuxième, mais en tout cas, Luke Walton fait tout pour se préparer au mieux.

Car effectivement, il a pas seulement demandé des conseils à des coachs, mais également à des amis de LeBron James : Channing Frye et Richard Jefferson. C’est peut être ce qu’il y a de mieux afin de se préparer à coacher un tel joueur. Les premières discussions sont importantes, et on peut dire que c’est le premier grand défi de Luke Walton.

Si les deux joueurs sont de la même draft, l’un va coacher l’autre. Nul doute que le respect est mutuel entre Luke Walton et LeBron James, et ce sera par ailleurs le plus gros défi de la jeune carrière du coach des Lakers.
Click to comment

Les notes NBA 2K19 : et Lebron James fut le premier élève de la classe !

C’est bientôt la sortie de NBA 2K19 et forcément, la promo commence. Un certain Lebron James a publié sur les réseaux sociaux, suite à la publication de NBA 2K et certainement qu’il est le meilleur joueur du jeu.

Oh que c’est bizarre de voir Lebron James avec le maillot des Lakers même dans un jeu vidéo. Comme prévu, il va être en mode invincible sur NBA 2K, puisqu’il obtient la note de 98. Injouable en attaque, que ce soit au shoot ou en pénétration, pas besoin de vous écrire un roman pour vous faire comprendre qu’il n’a jamais aussi bien joué, ainsi sa note est amplement méritée. Concernant le visuel, on adhère aussi et encore mieux, puisque c’est un visage encore plus travaillée. Une image toujours aussi fraîche, avec les détails de sa transpiration et de sa calvitie toujours aussi permanente. Concernant les maillots, c’est plus vrai que nature comme Lebron l’a déclaré sur son instagram :

« Man, ces maillots blancs sont lourds et ma note n’est pas si mal pour une vieille tête »

Maintenant, on a hâte de savoir qui suivra Lebron James comme 2ème meilleur joueur de la ligue. On misera sur Kevin Durant et on aura aussi hâte de voir le visuel.

Click to comment

Officiel : Channing Frye revient aux Cavs

Tradé par les Cavaliers le soir de la deadline, Channing Frye revient à Cleveland, dans une ville qu’il affectionne particulièrement, et où il a remporté le titre en 2016. Mais là, il ne pourra pas jouer le titre.

Malgré la signature de LeBron James aux Lakers, Channing Frye n’a pas poursuivi l’aventure à Los Angeles et c’est une petite surprise puisqu’il est très pote avec le King et que la franchise n’a pas de shooteur. Par conséquent, il préfère retourner aux Cavaliers pour une année et 2.4 millions de dollars.

C’est possible que cette décision soit un choix qui porte sur la famille. Toutefois, c’est une signature qui n’est pas à négliger car étant donné que c’est un vétéran. L’ailier fort aura le même rôle qu’avant son départ, c’est à dire, d’aider les jeunes et on sait à quel point l’équipe sera plutôt jeune l’année prochaine.

Titré en 2016, Channing Fyre pourra malgré tout aider grâce à son expérience et à son shoot. Dans l’Ohio, c’est un joueur très apprécié, c’est pourquoi les joueurs sont très à l’écoute des conseils du vétéran. De plus, la relation avec le néo coach Tyronn Lue est vraiment très bonne, et ça peut être qu’un plus.

Certes, l’ailier fort n’est plus aussi en réussite qu’auparavant, mais il peut rester néanmoins une arme en sortie de banc. Avec 5 points par match sous le maillot des Cavaliers l’année dernière, Channing Fyre sera très important dans le groupe, et sera dans le même temps, toujours prêt à jouer, quelque soit la situation.

Channing Frye revient aux Cavaliers, et c’est une très bonne chose pour cette jeune équipe. De l’expérience, les Cavs ont en besoin, du shoot également, c’est donc un oui pour Cleveland.

Click to comment

Jaylen Brown dégoûté par le départ de LeBron James : « Pour être honnête, je voulais qu’il reste. J’étais en quelque sorte en colère

Cette saison, les Celtics ont poussé à bout LeBron James et les Cavaliers. Et Jaylen Brown avait le sentiment que la franchise la plus titrée de l’histoire pouvait faire tomber le King.

Dictateur de la conférence Est depuis huit ans, LeBron James est parti comme un roi du côté de Los Angeles. En tant que compétiteur, qui aime les défis, Jaylen Brown est dépité de départ de l’ailier. L’arrière sentait que les Celtics pouvaient battre la franchise de LeBron, mais malgré la déception, il comprend le choix de Bron.

Pour être honnête, je voulais qu’il reste. J’étais en quelque sorte en colère. Je voulais être l’équipe qui allait le faire tomber. J’ai le sentiment que nous aurions pu le faire la saison passée mais nous avons échoué de peu. Mais j’applaudis quelqu’un qui fait ce qui est le mieux pour lui. Il a fait ce qui est le mieux pour lui dans cette situation. Je voulais qu’il reste à l’Est.

Il est vrai que la franchise la plus titrée de l’histoire était vraiment proche de faire tomber le King puisqu’ils ont poussé les Cavaliers jusqu’au Game 7. Boston était armé pour le battre, et en plus de cela, il manquait deux All-Stars au roster (Kyrie Irving et Gordon Hayward). On aurait tellement kiffé avoir un duel au complet…

Désormais, la voie est libre et les Celtics sont les grands favoris (avec les Sixers) de cette conférence Est. Et être les grands favoris suite au départ de LeBron James enlève un peu de valeur à la qualité de l’effectif et au mérite de la franchise d’une manière générale. Une situation que n’aime pas forcément Jaylen Brown.

Je n’aime pas quand les gens disent ‘Maintenant que LeBron est parti, vous êtes les favoris.’ Cela m’irrite. Beaucoup d’entre nous ont le même sentiment parce que nous pensions qu’il soit là ou non, que nous allions sortir de la conférence Est.

Maintenant, il va falloir assumer ce statut et avec une « recrue » comme Gordon Hayward mais les Celtics peuvent que progresser. Il faudra trouver un équilibre car Boston dispose de nombreux talents sur les postes extérieurs. Une concurrence qui va aussi tirer les joueurs vers le haut et c’est une bonne nouvelle pour Brad Stevens.

C’est dommage que nous n’ayons jamais eu ce duel Irving / James en playoffs. Maintenant, c’est du passé, et comme le dit si bien Jaylen Brown, il faut passer à autre chose.
Click to comment

Luke Walton reste impressionné par la venue de LeBron James: « Merde on a LeBron James dans notre équipe! »

Lorsqu’un joueur de l’envergure d’un LeBron James débarque dans votre équipe, la situation est loin d’être anodine. Luke Walton en a fait les frais puisque le coach s’est longtemps préparé à sa venue et devra avoir les épaules pour coacher le joueur cette saison.

L’entraineur des Lakers, Luke Walton, le savait très bien. Les Lakers seraient sur le coup pour tenter de recruter LeBron James lors de cette free agency. Pour cela Walton s’était donc préparé à un éventuel entretien avec l’ancien joueur des Cavs. Au début l’ancien assistant des Warriors pensait arriver avec ses systèmes en main pour attirer James. Mais il s’est aperçu que ce n’était pas forcément le meilleur moyen de s’adresser à LeBron.

« Je me suis dis merde, LeBron James n’a pas envi de s’asseoir et d’écouter ‘Alors voilà ce qu’on va faire avec toi' » L.Walton via ESPN

Walton s’imagine alors raconter un speech sur son attachement aux Lakers, sur la culture de la gagne et sur le nouveau défi qu’ l’attend. Mais au final c’est Magic Johnson et seulement lui qui s’est déplacé chez LeBron James pour rencontrer le triple champion NBA. De ce fait Luke Walton a gentiment patienté  à partir du moment où il appris que Magic et LeBron James s’étaient rencontrés.

« Je crois que j’ai passé les huit heures suivantes au téléphone. J’ai manqué tout mon dimanche barbecue en famille. Mes enfants étaient déjà endormis lorsque j’en avais fini avec tous ces appels. Puis je me suis assis en regardant les étoiles près de la piscine et je me suis dis ‘Merde, on a LeBron James dans notre équipe. Le meilleur joueur du monde est un Laker. »

Depuis Luke Walton va devoir se préparer à coacher LeBron James. Une chose qui ne s’apprend pas forcément du jour au lendemain. Mais l’ancien joueur des Lakers peut compter sur les conseils de ceux qui ont très bien connu le King. Il y a notamment Erik Spoelstra, lui qui a coaché LeBron a Miami de 2010 à 2014. Ou encore Kobe Bryant qui reste bien évidemment très proche de sa franchise.

Désormais Luke Walton va devoir gérer la pression engendrée par la venue de LeBron James. Mais le coach des Lakers à toutes les clés en main pour y arriver et bien manier le joueur. En tout cas Walton se dit prêt pour cette nouvelle aventure qui sera « fun » selon ses dires.
Click to comment

Les Cavaliers ont refusé un échange qui leur permettait d’avoir le troisième pick de la draft…

Depuis le début de la saison, les Hawks sont actifs afin d’échanger Kent Bazemore. Le soir de la draft, l’ailier aurait pu être envoyé aux Cavaliers avec le troisième pick dans la balance et Luka Doncic aurait pu jouer pour les Cavs…

« Et si… » ; cette expression est utilisée souvent dans le monde du basket, et on va encore l’utiliser aujourd’hui puisque le soir de la draft, les Cavaliers aurait pu récupérer le troisième choix de la draft avec Kent Bazmore. Cependant, Cleveland voulait à tout prix Collin Sexton, auteur par ailleurs, d’une summer league solide.

La suite, on la connait puisque ce sont les Mavericks qui récupèrent le troisième choix de draft (Luka Doncic). Evidemment, on ne peut pas s’empêcher de penser à la suite. Cela a peut être été une erreur fatale sur le dossier LeBron James, mais malheureusement, on le saura jamais, ou du moins, pas tout de suite.

Les Cavaliers ont été très impressionnés par Collin Sexton lors des workouts et puis il ne faut pas sous estimer le gros salaire de Kent Bazemore : 37 millions de dollars sur deux ans avec une player option sur la deuxième année. Cela fait beaucoup pour un inventeur de célébrations. Et puis désormais, cela risque de repartir en reconstruction.

Maintenant, on ne peut pas dire si c’est une erreur parce que malgré tout Collin Sexton effectue des bons débuts et en NCAA, il est un véritable joueur majeur. C’est un peu la même histoire pour Luka Doncic car ce fut un phénomène un Europe et peut-être qu’il passera à côté de sa carrière NBA, bien qu’on y croit encore moins qu’un retour de Kobe en NBA.

Est ce que LeBron James serait resté si les Cavaliers avait accepté ce trade ? Personne ne sait. Maintenant, ce trade a été refusé, il faut repartir de l’avant surtout pour les Cavaliers.
Click to comment

Lebron James et Rob Pelinka sur la même longueur d’onde : « Personne ne va battre les Warriors à leur propre jeu »

Les Lakers veulent le titre et rien d’autre. Lebron James est la meilleure possibilité mais il faudra ajouter des joueurs de renoms à côté de lui. Pour l’instant, Rob Pelinka est dans le stade de l’expérimentation.

Les Warriors sont sur le point de gagner 3 titres de suite. Pas une mince affaire et seul Lebron James peut stopper cette équipe de malade. Sauf que voilà, cela semble compliqué au vue de son effectif. Il a eu une discussion avec Magic Johnson ou encore Rob Pelinka, afin d’avancer vers la bonne direction. Si on n’est pas vraiment d’accord sur la qualité du roster, on l’est au moins sur la façon de battre les Warriors. Ne surtout pas copier leur système est primordial. Ajoutez des shooteurs à côté de Lebron James, jouer small-ball, tout ça se retournera forcément contre eux. Cleveland est l’exemple parfait, même lorsqu’il y avait Kyrie Irving et bien sûr quand il y avait Kevin Durant. Les joueurs de Golden State savent tout faire et pas seulement marquer et ça, tout le monde a tendance à l’oublier. Rob Pelinka a essayé de donner un début de réponse pour battre cette armada :

 « Magic et moi avons eu une conversation, et LeBron était d’accord : jouer les Warriors à leur propre jeu est un piège. Personne ne va les battre à leur propre jeu, c’est pourquoi on voulait ajouter des éléments défensifs et de la dureté. Je pense qu’on l’a vu avec la série contre Houston. »

Los Angeles essayera de faire du mieux possible. Néanmoins, c’est bien d’avoir de bons défenseurs mais il faut avoir une philosophie. La saison passée, l’équipe de Luke Walton n’était pas réputée pour être défensive. Lonzo Ball, Kyle Kuzma, ce n’est pas l’élite, surtout que dans le même temps, les Lakers ont perdu Julius Randle. Ainsi, Stephenson, McGee, KCP et Rondo tenteront de jouer parfaitement leur jeu all-around. Apporter autant offensivement que défensivement. Reste à savoir si ça marchera sur la durée car avec de si forts caractères, le collectif ne va pas être facile à créer. La jeunesse du coach, les nouveaux joueurs ainsi que les adversaires dans la conférence ouest, ce sera compliqué de viser le haut de la conférence ouest d’entrée.

On voit que le front office de Los Angeles est bien différent de celui de Cleveland. Chez les Cavs, on pensait même que Lebron était le GM, à Los Angeles, l’histoire sera bien différente.
Click to comment

Lance Stephenson réagit à l’arrivée de LeBron James aux Lakers: « Je trouve ça marrant d’être dans la même équipe que lui »

Ces dernières années cette rivalité nous aura bien amusé, et risque de rester un petit moment dans nos mémoires. Mais aujourd’hui Lance Stephenson et LeBron se retrouvent tous les deux aux Lakers. Une situation qui est loin de déplaire à l’ancien joueur des Pacers. 

Depuis l’officialisation de ces arrivées plus que surprenantes, nous attendions avec impatience les réactions des joueurs concernés. En effet LeBron et Stephenson se sont longtemps détestés sur les parquets. Une rivalité marquante surtout en Playoffs dans les moments chauds. Et pour le bonheur des fans cela aura donné des scènes uniques.

Mais désormais c’est une toute autre aventure qui va commencer. Car oui, nos deux joueurs vont combattre désormais sous les mêmes couleurs la saison prochaine. Si on ne sait pas encore ce que va donner ce duo sur les parquets, une chose est sûre c’est que Stephenson a hâte d’y être!

« C’est marrant d’être dans la même équipe que lui. Je suis excité de voir ce que ça va donner, de jouer avec l’un des meilleurs joueurs. Ca va être génial. J’ai été surpris qu’il vienne à L.A., je pense qu’il avait besoin d’un nouvel air. J’ai hâte d’être sur le terrain avec lui. »

Pour ce qui est de son rôle l’an prochain aux Lakers, tout à été clarifié entre Stephenson et Luke Walton. Car il est vrai qu’avec un roster assez tordu, les rôles doivent être définis. En soi, il devra tenir le même que celui du côté d’Indiana. Garder sa folie à bon escient et faire jouer ses qualités car il est maintenant un vétéran de la ligue et dans le Young Core des Lakers, il faudra montrer l’exemple :

« J’ai parlé au coach, Luke Walton qui m’a dit qu’il voulait que je sois moi-même, que j’apporte défensivement mais aussi que je sois un leader sur et en dehors du terrain pour les jeunes. Je dois apporter cette envie de gagner et de compétition chaque soir. Mais ce que je retiens c’est de rester moi-même. Quand un coach vous dit ça c’est incroyable. »

Bonne nouvelle pour les fans des Lakers, Lance Stephenson a l’air chaud bouillant à l’idée de jouer avec son ancien pire ennemi. A défaut d’apporter offensivement, l’ancien Pacer pourra avoir un rôle défensif et de mentor essentiel. En tout cas Luke Walton compte sur lui !
Click to comment

Magic Johnson est arrivé une heure à l’avance pour son rendez vous chez LeBron James

La plus grosse news de la free agency, c’est la signature de LeBron James. Et comme un mec qui veut impressionner une femme avant son premier date, Magic Johnson est arrivé une heure avant le rendez vous chez le King.

Magic Johnson et LeBron James se sont rencontrés en privée chez le King, et dès le début de la free agency, les deux légendes ont commencé à parler. Et l’ancien meneur, et actuel président des Lakers est arrivé une heure à l’avance, et a attendu patiemment dans sa voiture devant la maison du néo-Laker. Dans le même temps, Magic raconte les coulisses de la plus grosse signature de l’été.

Il [LeBron] connaissait déjà l’équipe, peut-être mieux que moi. Il a cité tout le roster devant moi. Il connaissait chaque gars, les forces et les faiblesses de notre équipe. On a eu un très bon échange, un échange entre deux gars qui se ressemblent. On est tous les deux du Midwest. On a tous les deux grandi en étant pauvres. On adore tous les deux la compétition. On aime tous les deux gagner, et on excelle tous les deux au plus haut niveau. Ça a collé dès que j’ai passé la porte. Juste deux gars qui se parlent librement, de basket, et c’est ce que j’aime chez LeBron.

On sait également que LeBron James apprécie tout particulièrement le jeu de Lonzo Ball et le potentiel de Brandon Ingram. En tant que grand connaisseur de basket et tant que personne intelligente, le numéro 23 a sans doute étudié le potentiel de ces jeunes et c’est sans doute pour cela que Magic Johnson ainsi que le King ont souvent été comparés.

Bien sur, derrière la signature de LeBron James, d’autres joueurs ont suivi. Par ailleurs, au premier abord, ces signatures peuvent être surprenantes (Stephenson, Rondo, McGee), sauf que le meilleur joueur actuel a été consulté, et a semble t-il validé la signature de ces trois joueurs. Quand vous signez un tel joueur, il ne faut pas s’arrêter là.

Quand vous avez le meilleur joueur du monde qui rejoint votre organisation, ça élève le niveau de tout le monde. Rob [Pelinka] et moi. Jeanie Buss, et ainsi de suite. Donc on doit tous élever notre niveau de jeu et on le fera. LeBron a gagné des titres, il a joué 8 Finales d’affilée. Vous pensez qu’avec Rob on ne va rien lui demander ? Bien sûr qu’on va lui demander son avis parce qu’il connaît les joueurs mieux que nous.

Si le communiqué est tombé dans la nuit de dimanche à lundi, les dirigeants des Lakers ont bien évidemment été prévenus avant, et mis au courant par l’agent de LeBron James (Rich Paul). Ensuite, le joueur a lui même annoncé la nouvelle au GM des Lakers afin de confirmer cette signature. Il se souviendra toute sa vie de cette signature.

Le message disait : ‘Félicitations’ avec des ballons. Ça fait partie de ces moments dans la vie que vous n’oublierez jamais. Tout est passé en slow motion.

En si peu de temps, Magic Johnson et Rob Pelinka ont remis les Lakers sur de bons rails avec la signature d’un des meilleurs joueurs de tous les temps. Maintenant, il faut que ça colle avec les signatures des autres joueurs, et ce sera un gros défi pour Luke Walton.
Click to comment