*
Connect with us

Previews

Preview Memphis Grizzlies 2017/2018 : Chandler Parsons vient encore aux soirées ou pas ?

Source photo : Memphis Grizzlies

Nous sommes à moins d’un mois de la reprise de la plus grande ligue du monde, pour notre plus grand plaisir. Cela signifie qu’on enchaîne avec nos previews, et aujourd’hui place aux Grizzlies de Memphis. Comme chaque année, ils seront sous estimés, et comme chaque année, ils feront chier tout le monde, saison régulière ou playoffs. 

Bilan 2016/2017

La fin d’un cycle. La fin du cycle « Grit and Grind » avec le départ de plusieurs joueurs majeurs. En s’appuyant sur un duo magique (Mike Conley – Marc Gasol), les Grizzlies se sont battus jusqu’au bout avec une septième place et 43 victoires. En playoffs, ils sont tombés sur les Spurs avec une série qui a été passionnante jusqu’au bout. Le meneur des Grizzlies ne s’est pas tourné les pouces avec 20 points et 6 passes décisives de moyenne. Toujours dans la discrétion, Memphis a fait du mal à de nombreux contenders. Son coach, Fizdale nous aura également prouvé qu’il avait les épaules pour être head coach, avec notamment une conférence où il a failli se transformer en Hulk.

Intersaison 

Comme dit ci dessus, c’est la fin de l’ère Grit and Grind. Les départs de Tony Allen, Zach Randoph et Vince Carter. Forcément, un match ou une série de playoffs contre les Spurs et/ou les Clippers n’auront plus la même saveur. Par ailleurs, le maillot de Z-BO sera retiré, une première dans l’histoire de la franchise. Et comme chez Justin Timberlake n’attire pas les gros poissons, Memphis a recruté Ben McLemore, Tyreke Evans et Mario Chalmers pour être solide sur l’extérieur dans la second unit. On pourrait même compter Chandler Parsons parmi les recrues, puisqu’il a très peu joué la saison dernière. Et quand il a joué, il était nul, zéro, inutile. 

Le joueur à suivre 

Nous voulons que Mike Conley soit all-star, mais nous partons finalement sur Tyreke Evans. Pourquoi ? Car l’ancien des Kings et des Pelicans pourrait remplir le rôle de 6ème homme à merveille. Même s’il pourrait songer à une place dans le starting five, on le voit mal être titulaire, puisqu’il a un jeu qui correspond à un leader de second unit. Il pourrait rapidement devenir un élément clé pour la franchise jouant au FedEx Forum. Tyreke a également les moyens d’enflammer cette salle à sa façon, avec des moves spectaculaires. Ce qui fait le plus peur dans tout ça ? C’est qu’il n’a que 28 ans… Peut être avait-il commencé sa carrière trop fort et puis son abonnement à l’infirmerie lui a fait mal.

Résultat de recherche d'images pour "tyreke evans grizzlies"

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Previews