*
Connect with us

Actualités

Mike Conley se confie sur son nouveau costume de méchant face aux Grizzlies : les rôles ont changé à Memphis

Crédits photo : Omar Rawlings - Getty Images

Si Mike Conley est désormais un joueur de Utah, la plupart des fans l’assimilent aux Grizzlies où il a passé 12 de ses 14 saisons en NBA. Le hasard faisant bien les choses, le voilà à affronter son ancienne équipe en Playoffs. Un nouveau rôle, pour un costume de méchant face à Memphis.

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant. » Mike Conley est bien placé pour le savoir, lui qui se retrouve à se battre pour sortir l’équipe qui lui a confié sa mène pendant plus de 10 ans. Maintenant, le joueur d’Ohio State joue pour Utah, avec comme unique objectif d’aller loin… quitte à sortir les Grizzlies. Nouvelles ambitions, autre équipe. L’équivalent de Anakin Skywalker, version NBA. Un rôle que le néo All-Star accepte comme il l’a dit à ESPN alors qu’il donnait son avis sur Ja Morant :

« C’est incroyable de jouer contre un gars comme Ja. Voir un gars qui est si talentueux, une jeune superstar dans la ligue, qui porte le maillot que je suis si habitué à porter, recevoir les acclamations de la foule que je suis si habitué à entendre, c’est surréaliste.

C’est comme un cercle complet. Vous ne pensez pas que ça se ferait de cette façon. C’est comme si parfois vous viviez assez longtemps pour devenir le méchant et je le suis devenu pour les Memphis Grizzlies maintenant. »

Memphis est retourné en Playoffs cette année, après avoir perdu le play-in dans la bulle contre Portland, et comme par hasard, contre Mike Conley. D’un côté, les fans sont contents de voir Conley être dans une équipe capable d’aller au bout cette saison, de l’autre, le crève-cœur est évident pour une équipe de Memphis qui a les joies de revivre une post-season et qui aimerait que ça dure le plus longtemps possible. C’est pour l’instant mal parti puisque le Jazz mène 2-1, notamment grâce aux 27 points, 6 rebonds et 8 passes lors du match 3… de Mike Conley. Le nouveau grand méchant, le bourreau, le némésis, les qualificatifs ne manquent pas.

Obi-wan Kenobi disait à Dark Vador qu’il était l’élu, pas sûr que Fizdale fasse le déplacement jusqu’à Salt Lake City pour le dire à Mike Conley. Lui et les Grizzlies, c’est terminé, maintenant, c’est avec le Jazz que le meneur se bat. Et même s’il faut devenir le pire ennemi de tout un État qui l’a pourtant adoré.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités