Joel Embiid et les Sixers s’imposent à Milwaukee malgré un Giannis Antetokounmpo record à 52 points ! Vivement les playoffs ! – The Daily Dunk
Connect with us

Analyses

Joel Embiid et les Sixers s’imposent à Milwaukee malgré un Giannis Antetokounmpo record à 52 points ! Vivement les playoffs !

Source photo : Twitter
Milwaukee qui accueille Philadelphie, en voilà une grosse affiche pour bien finir le Week-end. Un duel au sommet entre deux des meilleurs joueurs de la conférence Est, Giannis Antetokounmpo et Joel Embiid, et on peut dire qu’ils ne nous ont pas décu ! Avec 92 points en cumulé, les deux All-Star ont régalé et nous ont fait saliver à l’idée d’une série entre les deux formations en playoffs.

Quel maladresse sur ce début de rencontre ! Que ce soit dans la raquette ou à 3-points, les briques s’enchainent jusqu’à ce que JJ Redick ne débloque le tableau d’affichage avec un improbable tir au buzzer. Joel Embiid arrive bien à embêter Giannis Antetokounmpo en défense, mais il rate des occasions faciles de scorer sur ses rebonds offensifs. Heureusement, Redick a la main chaude et Philly compte 7 points d’avance. Milwaukee s’entête à tirer à 3-points, mais Ilyasova et Middleton permettent de recoller au score. Généreux, les Sixers vont même offrir 3 lancers à Giannis en commettant une bête faute sur un tir du logo en fin de premier quart-temps.

DJ Wilson va se montrer efficace en sortie de banc et il permettra aux siens d’enfin passer devant au tableau d’affichage. Mais Joel Embiid revient à ses fondamentaux et prend son aise dans la raquette adverse, usant de son physique pour s’ouvrir un chemin au cercle. DJ Wilson sauve les meubles en rentrant un troisième tir primé mais les Bucks se précipitent en attaque, ce qui leur fait commettre plusieurs pertes de balles, notamment grâce à une bonne défense de Jimmy Butler. De retour sur les parquets, Tobias Harris se montre saignant et sanctionne à mi-distance comme à 3-points, et voilà que Philly compte 14 points d’avance, le plus gros écart du match. Seul Giannis arrive à se montrer percutant, avec une bombe du parking et deux lancers provoqués, mais les Bucks comptent encore 9 unités de retard à la mi-temps : 62-53.

De retour sur le parquet, Giannis inscrit un nouveau tir à distance, mais Joel Embiid et Redick frappent également, redonnant de nouveau 14 points d’avance aux 76ers. Budenholzer prend un temps-mort pour calmer l’hémorragie, ce qui va faire le plus grand bien aux Bucks. Brook Lopez rentre un tir extérieur et Giannis conclue 3 pénétrations d’affilée, ce qui grignote l’écart au tableau d’affichage. Le Grec est intenable sur le 3ème quart-temps, provoquant fautes sur fautes, et in inscrit pas moins de 14 points sur la période.

L’écart n’est plus que de 6 points au moment d’entamer le dernier acte, et il restera un moment à ce niveau là tant les deux équipes vont rivaliser de maladresse au début du 4ème quart-temps. Embiid et Antetokounmpo continuent leur duel à distance. Le Greek Freak finira d’ailleurs avec 52 points, soit son nouveau record en carrière. Mais à chaque fois qu’il rentre un tir, le Camerounais est là pour y répondre. Totalement inarrêtable, il inscrira 18 points sur la période, avec en prime un superbe spin move face à Brook Lopez. Discret offensivement, Jimmy Butler se montre aussi très clutch en fin de rencontre, alors que Kris Middleton rentre 2 ficelles à 3-points consécutives. A 2 minutes du terme, un dernier push de Giannis fait craindre au hold-up. En lutte au poste avec Ben Simmons, il postérise ce dernier avant de gonfler ses muscles face au public. Une mauvaise idée, puisque ce dernier ne va pas attendre pour prendre sa revanche : sur l’action suivante, Simmons capte un rebond offensif sur Giannis et lui dunke dessus à son tour ! Les Sixers ne comptent que 4 points d’avance, la balle revient à Embiid qui prend sa chance à 3-points… Ficelle, le match est plié : 130-125.

Dominateurs pendant la majeure partie de la rencontre, les 76ers s’imposent logiquement et envoient un message à la conférence Est : quand l’équipe s’applique pendant 48 minutes, elle peut réaliser n’importe quel gros coup ! Les 52 points de Giannis n’auront donc pas suffi, lui qui n’aura pas toujours pu compter sur ses lieutenants, Brogdon étant absent et Bledsoe plutôt maladroit ce soir. On espère déjà une série en 7 matchs entre ces deux équipes, et le plus tard possible !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in Analyses