Connect with us

Actualités

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Source photo :

Marcus Smart est complètement malade et était complètement malade, ça marche dans les deux sens. Quand il était plus jeune, le Celtic n’hésitait pas à chercher les ennuis et le 6ème choix de la draft a failli ne pas en réchapper lors d’une après midi pas comme les autres.

Ce n’est pas une nouvelle si vous êtes fans ardus de NBA. Marcus Smart a l’air un peu foufou sur les bords et ce qui lui est arrivé quand il était plus jeune n’est surprenant qu’à moitié. Le numéro 36 est parfois incontrôlable sur les terrains, à tel point qu’il faut être 4 ou 5 pour tenter de l’arrêter avec son physique de joueur NFL. Quelle ironie de le voir flopper dans tous les sens, sachant sa proportion à se prendre pour Spiderman, en sautant dans tous les sens, dès qu’on l’effleure. Il faut dire que son enfance a été dure à vivre. Cela en est arrivé au point où il a failli y rester.

Rendez-vous dans les années 90, la vie de Marcus Smart est désastreuse. Son frère est mort d’un cancer, un autre se fait ravager par la cocaïne. La peine est quotidienne pour le numéro 36 de Boston. Durant une journée qu’il pensait comme les autres, avec un pote, Marcus balance de toutes ses forces un caillou sur un type. Le joueur est mort de rire mais quand il regarde, la personne à la tête dure avait disparu, il ne restait qu’un vélo. C’est à ce moment que le Celtic entend une voix qui monte par la cage d’escalier « Je vais te tuer ! Je vais te tuer ! »  C’est une course poursuite digne de la série Power qui s’enclenche. Il saute du 2ème étage avec son pote et tape un sprint, du terrain de basket aux petites ruelles, mais le bonhomme ne veut pas lâcher l’affaire. Cependant, Marcus Smart ne savait pas encore que c’était un membre du gang des Bloods, s’il faisait choper, la mort l’attendait. Le gangster possédait une arme sur lui.

Le natif du Texas est à deux doigts de clamser, son poursuivant avait réussi à tirer 4 fois, sans jamais l’atteindre. Toutes les pensées s’enchaînent dans sa tête : « Est-ce que je vais mourir ? C’est comme ça que je vais mourir ? Qu’est ce qui se passe s’il m’attrape ? » Marcus Smart aura bien de la chance, son poursuivant est tombé et a perdu connaissance. Il réussira à s’enfuir par la suite. Mais cet événement le marquera toute sa vie. Il change complètement et se promet d’éviter les ennuis à jamais. Rien qu’à voir Marcus Smart sur les terrains de basket ou de foot, on sait rien qu’en le regardant qu’il a vécu quelque chose de fort. Quel que soit son effort, l’arrière de Boston montre une certaine énergie du désespoir comme sa vie en dépendait. Et vu ce qu’il a vécu, on peut le comprendre.

L’ancien pensionnaire d’Oklahoma State a eu bien de la chance de pouvoir ressortir vivant de cet incident mais comme il le dit si bien, c’est ce qui l’a construit. Sans ça, Marcus Smart serait peut être mort ou en prison comme il aime le rappeler.

Malika Andrews, superstar de la bulle : de la dépression à tête d’affiche à ESPN

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités