... ...
...
Austin Rivers se revendique « défenseur d’élite » : toujours humble le garçon – The Daily Dunk
Connect with us

Analyses

Austin Rivers se revendique « défenseur d’élite » : toujours humble le garçon

Source photo : The undefeated

Malgré la défaite d’hier soir face aux Warriors, les Rockets gardent le moral et envisagent les playoffs avec sérénité. Et s’il y en a bien un qui a confiance en lui à Houston, c’est Austin Rivers.

Elle est finie l’époque où le fils de Doc Rivers se cachait dans ses jupons. Aujourd’hui à Houston, Austin Rivers rend de sacrés services à l’équipe et cela confirme le bien que l’on pensait de lui à sa sortie d’high school. Confiant au sein de l’effectif de Mike D’Antoni, il a récemment déclaré qu’il ne mettait personne au dessus de lui en NBA pour ce qui est de défendre sur des arrières petits et rapides. Patrick Beverley, Paul George, Victor Oladipo, ce sont les grands noms auquel l’arrière se compare sur le plan défensif, rien que ça !

Face à ce genre de déclarations, beaucoup se moqueront, peut-être même qu’une partie d’entre vous s’est étranglé en lisant le titre de l’article. Il faut dire qu’hier soir, Austin Rivers n’a rien pu faire face, ou presque, face aux Splash Brothers, avec notamment un Klay Thompson à 30 points. Mais se faire salir par le backcourt des Warriors, ça arrive à tout le monde et il faut donc se pencher sur d’autres statistiques pour mesurer son impact défensif. Et quand on y regarde de plus près…

Ah oui quand même ! Autant Russell Westbrook est coutumier des pourcentages douteux sur certains matchs, autant laisser le trio Green-Lowry-Lin à 2 points sur 31 possessions est un acte qui a une sacré gueule. Avec le retour de Chris Paul dans l’effectif, le rôle offensif de Rivers a diminué au seins des Rockets, et ce dernier a donc voulu évoluer en un défenseur d’élite. Au point de ne pas prendre le moindre tir face à Dallas en première période. Avec les playoffs dans le viseur, il sait que c’est ce genre de sacrifices qui peut aider les siens à tenir tête aux meilleures formations. Car défendre, c’est avant tout un état d’esprit.

 » Il y a quelque chose d’unique chez lui : il VEUT défendre. Et c’est le plus important pour devenir un bon défenseur, avoir l’envie. Il apprécie l’opportunité de défendre le meilleur joueur adverse. On a énormément confiance en lui sur les 1v1 et il ne recule face à aucun challenge  » Roy Rodgers (assistant coach des Rockets)

De scoreur inconstant à véritable défenseur capable de rentrer des tirs, la mutation d’Austin Rivers depuis son arrivée au Texas fait plaisir à voir. Il sera clairement l’un des joueurs à observer lorsque les playoffs viendront. Mentalement en tout cas, il semble prêt et confiant !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in Analyses