Connect with us

Analyses

Trade Deadline – Le débrief #1 : les gagnants

Source photo : Slam

La trade deadline est officiellement terminée, c’est donc l’occasion parfaite de faire une analyse, à froid. La première partie est consacrée aux gagnants et on y retrouve notamment les Wolves ou encore le Heat. Attention toutefois, ce sont évidemment seuls les résultats qui détermineront si cette trade deadline est réussie pour les équipes. Or, on peut évidemment se tromper. 

Miami Heat 

Arrivées : Andre Iguodala, Solomon Hill, Jae Crowder /// Départs : James Johnson, Justise Winslow, Dion Waiters

Alors oui, Miami a peut-être échoué sur le dossier Danilo Gallinari mais quel deadline de notre ami Pat Riley ! Le General Manager a réussi à se débarrasser de deux joueurs indésirables qu’étaient James Johnson et Dion Waiters, et surtout, il a réussi à faire venir Andre Iguodala, qui était convoité par quelques grosses équipes. Dans le même temps, Solomon Hill et Jae Crowder rejoignent aussi la Floride, deux joueurs solides. Le niveau de l’équipe a quand même augmenté. Malgré tout, il y a deux petites nuances à avoir sur ce trade : la première est le départ de Justise Winslow, qui fait bien chier pour Miami et la deuxième est la prolongation d’Andre Iguodala de 30 millions de dollars sur deux ans. L’ailier n’a joué un match officiel depuis les dernières finales, s’entraîne solo…quid de son niveau pour la fin de saison…et quid de son niveau en 2021(38 ans) ? En finale il a paru bien cramé…

Memphis Grizzlies 

Arrivées : Gorgui Dieng, Justise Winslow, Dion Waiters, Jordan Bell /// Départs : Bruno Caboclo, Andre Iguodala, Solomon Hill, Jae Crowder

A partir du moment où ta mission est réussie, ta trade deadline est une réussite. Après plusieurs mois passés à glander dans le Tennessee, Andre Iguodala est parti…et la franchise s’est débrouillé pour récupérer Justise Winslow. Non seulement, c’est pas mal sur le court terme dans la course aux playoffs, mais c’est surtout top dans le cadre de ta reconstruction. Par contre, tu as lâché deux vétérans exemplaires pour tes jeunes et un plutôt aimé du vestiaire (Jae Crowder). A noter que Dion Waiters est/sera coupé, une bonne nouvelle pour les amateurs de bonbons. Enfin, la franchise a récupéré deux intérieurs qui peuvent dépanner.  

Sacramento Kings 

Arrivées :  Jabari Parker, Alex Len /// Départs : Dewayne Dedmon, deux seconds tours de Draft (2020 et 2021)

A l’image d’Andre Iguodala, les Kings ont dégagé un joueur mécontent d’être à Sacramento en la personne de Dewayne Dedmon. En écartant son contrat moyen terme (3 ans) et en faisant venir deux contrats expirants (Jabari Parker possède une player option à 6 millions de dollars), cela permet à la franchise de faire des économies, dans le but de prolonger Bogdan Bogdanovic cet été. 

Philadelphie Sixers 

Arrivées : Alec Burks, Glenn Robinson III, un second tour de draft /// Départs : James Ennis, trois seconds tours de Draft (2020, 2020, 2021 et 2022)

Avant la deadline, les enjeux étaient clairs : recruter un shooteur, minimum. Résultat, les Sixers ont récupéré deux shooteurs, dont l’un peut enchaîner les points en sortie de banc. Ça peut faire énormément de bien à l’aile, dans un secteur où il faut absolument du scoring au cas où tes meilleurs scoreurs extérieurs ne répondent pas présents. Et en plus, la contrepartie est très minime. 

Minnesota Timberwolves 

Arrivées : D’Angelo Russell, Jacob Evans, Omari Spellman, James Johnson, Malik Beasley, Juancho Hernangomez, Evan Turner, Jarred Vanderbilt, un premier tour de Draft 2020 /// DépartsKeita Bates-Diop, Shabazz Napier, Noah Vonleh, Jordan Bell, Gorgui Dieng, Andrew Wiggins, un premier tour de Draft, un deuxième tour de Draft 2021 

Nous vous avouons qu’on a rarement vu autant de joueurs bouger pour une seule et même franchise. Et c’est encore plus surprenant à Minnesota. Et on va commencer par le plus gros : D’Angelo Russell. Les Wolves récupèrent un All-Star et ça va certainement faire redescendre la frustration de Karl-Anthony Towns. Ensuite, dans tous les joueurs « secondaires » recrutés, ils ont tous un petit quelque chose à apporter : De la dureté pour James Johnson, de l’énergie pour Omari Spellman, du talent pour les trois Nuggets et un joueur polyvalent avec Evan Turner. Côté départs, Minnesota n’a plus ses « boulets ». Andrew Wiggins stagnait, Jordan Bell est un peu stupide. En revanche, Shabazz Napier et Gorgui Dieng sont de vrais pertes, mais bon, quand tu regardes ce que tu accueilles, on peut dire que c’est une belle deadline pour les loups ! 

Cleveland Cavaliers  

Arrivée : Andre Drummond /// Départs : Brandon Knight, John Henson, un second tour de Draft

Si les Cavaliers sont gagnants, c’est parce qu’il n’y a rien à perdre. Au pire, Andre Drummond part cet été, au mieux, le pivot reste à un prix convenable. Mais dans tous les cas, tu ne perds pas car les deux joueurs envoyés par Cleveland ne servaient pas à grand chose et le second tour de draft n’est pas une énorme perte. Maintenant, reste à voir si Tristan Thompson sera coupé mais il devrait bien rester à Cleveland..

Los Angles Clippers 

Arrivées : Marcus Morris, Isaiah Thomas (coupé) /// Départs : Moe Harkless, Jerome Robinson, un premier tour de draft (2020)

Quel coup de maître de Jerry West encore une fois ! La franchise est allée cherche le meilleur joueur de New York afin d’avoir un banc ultra-solide, ultra-compétitif. Marcus Morris viendra avec son adresse et sa dureté, et en échange, les Clippers se séparent de Moe Harkless dont les performances n’étaient pas au top et de Jerome Robinson, qui était là pour porter les bouteilles. En gros, tu fais un gros upgrade. Et la cerise sur le gâteau, c’est que tu as encore Landry Shamet alors qu’il intéressait fortement les Knicks. 

Voilà pour la première partie. C’était nos gagnants de la deadline à vous de nous dire les vôtres sur les réseaux. Et encore une fois, il faudra attendre les résultats pour voir quelles sont réellement les équipes gagnantes. Car sur le papier c’est une chose, sur le terrain, ça en est une autre…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"




More in Analyses