Connect with us

Analyses

Preview Toronto Raptors – Présentation de l’effectif : Pascal Siakam comme nouveau mâle alpha de l’équipe

Source photo : Raptors Rapture

C’est parti pour les previews ! Toutes les équipes seront passées au crible et elles seront traitées en trois parties. Nous débutons par la présentation de l’effectif, qui aura pour but de présenter les qualités et défauts du roster.

Arrières

Enfin ! Oui, enfin le nom de Kyle Lowry ne sert plus de punchline. Souvent raillé par le passé de par sa tendance à disparaitre dans les moments importants, le meneur a brillé lors des derniers playoffs et a même délivré un récital en finale face aux Warriors. Avec le départ de Kawhi Leonard, Lowry aura certainement plus de munitions pour shooter cette saison, mais il ne faut pas oublier qu’il est surtout l’un des distributeurs les plus fiables de la NBA. Avec sa bague au doigt il sera intéressant de voir quel Kyle Lowry se ramènera fin Octobre.

A ses côtés, c’est Norman Powell qui devrait être aligné. Souvent très intéressant en sortie de banc la saison dernière, il devrait gagner sa place de titulaire, histoire de laisser le rôle de sixième homme à Fred VanVleet. Son adresse extérieure sera bien utile pour le spacing, tout comme son activité incessante.

Ailiers

Evidemment, passer après Kawhi Leonard ne sera pas facile, le Fun Guy ayant été le principal moteur du succès des Raptors la saison dernière. Mais OG Anunoby sera une alternative intéressante à surveiller. Enorme athlète, l’ailier de 22 ans sera responsabilisé et les images de son training camp montrent qu’il s’est vraiment bien remis de son opération à l’appendicite.

Passé de joueur random à MIP la saison dernière, Pascal Siakam va désormais devoir enfiler la tenue d’option offensive numéro une ! Et au vu de ses performances notamment en playoffs, il semblerait que le costume de leader ne lui aille pas trop grand. Formidable energizer, Spicy P pourrait profiter du départ de Kawhi lui aussi pour approcher des 20 tirs tentés par rencontre et une nouvelle évolution statistique importante n’est pas à exclure.

Pivot

Recruté lors de la dernière trade deadline, Marc Gasol a offert aux fans des Raptors ce qu’ils attendaient de lui, c’est à dire de l’expérience, une présence défensive remarquable dans la raquette et des rebonds en pagaille. Après avoir remporté sa bague puis la coupe du monde avec l’Espagne, on espère que sa gueule de bois est terminée et qu’il sera toujours aussi impactant, même sur un temps de jeu probablement limité.

Banc

En difficulté aux débuts des playoffs, Fred VanVleet s’est transformé en Stephen Curry à partir du moment où sa femme a accouché. Non, nous ne sommes pas en train de vous pousser à prendre un abonnement Tinder + pour devenir un sniper comme le lutin des Raptors, mais bon sang que son évolution fut fantastique, et il sera clairement un candidat pour le titre de 6th man de l’année s’il reproduit ce genre de performances. Serge Ibaka disposera aussi d’un temps de jeu conséquent et il pourra dépanner sur les postes 4 et 5, pratique. L’addition de Stanley Johnson est aussi prometteuse, lui qui stagne un peu depuis ses débuts en NBA mais pourrait bien profiter des excellents systèmes de coach Nurse pour se montrer à son avantage. Les postes sont globalement bien doublés et le banc de Toronto devrait de nouveau être un des plus productifs de la ligue.

C’est terminé pour la première partie de cette preview, qui vous aura renseigné sur points forts et faibles du roster. Dorénavant, place à la deuxième partie et aux différentes attentes !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Un voyage à gagner à Brooklyn e participant à la bonne cause




SOIRÉE NBA @ TOULOUSE LE 22 OCTOBRE




More in Analyses