*
Connect with us

Previews

Preview New York Knicks 2017/2018 : Lentement mais surement ?

Suite de nos previews et on enchaîne immédiatement avec les New York Knicks. Et si Big Apple voyait la lumière au bout du tunnel avec des différentes décisions prises récemment. Phil Jackson, Carmelo Anthony, le triangle…l’été prochain, on pourrait se retrouver sans ça pour les Knicks. Bonne nouvelle ?

Bilan 2016/2017

Comme d’habitude, en novembre, il y avait certaines attitudes et avec de la chance, les Knicks auraient pu retrouver le tandem Derrick Rose – Joakim Noah à un niveau honorable mais cela ne s’est pas passé comme prévu. Avec 31 petites victoires, le Madison Square Garden a encore été déçu, auquel s’est ajouté des événements en dehors du parquet (Charles Oakley). La sélection au All Star Game de Carmelo Anthony ne changera pas l’avis des fans, même si ils ont vu du potentiel avec Willy Hernangomez, mais surtout que Kristaps Porzingis est une bête. 

Intersaison 

Il y a eu quand même des mouvements à New York, à commencer par Phil Jackson qui n’est plus à son poste, et par les rumeurs entourant le trade de Melo (qui n’est pas encore parti à l’heure où nous écrivons cet article). Ils n’ont pas trouvé de point de chute pour Joakim Noah et les meneurs Derrick Rose et Brandon Jennings se sont barrés. La principale recrue de l’été se nomme Tim Hardaway Jr qui revient aux Knicks pour quatre années après son départ à Atlanta. Ron Baker a rempilé, Michael Beasley a le droit à une nouvelle chance et la signature de Ramon Sessions pour être le mentor de Frank Ntilikina, drafté en huitième position de la dernière draft. 

Le joueur à suivre 

Kristaps Porzingis. Il n’y a pas eu le moindre doute, tellement c’était évident. Le letton est en train de botter les fesses de tous ses adversaires en ce  moment à l’Euro, mais si en plus Melo part, l’ailier fort aura un nombre de ticket shoots impressionnant. Son entente avec Ntilikina et Hernangomez devrait se ressentir très rapidement sur la feuille de statistiques. Et même si Carmelo devait rester à New York, sa progression et son talent feront qu’on regardera les Knicks pour lui (et Ntilikina parce qu’on est chauvin quand même). 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Previews