*
Connect with us

Actualités

La déclaration d’amour est belle, aux Knicks de faire le boulot : Derrick Rose veut rester à New-York

Source image : CFP

Derrick Rose revit du côté des Knicks. Dix ans après son titre de MVP obtenu du côté des Chicago Bulls, le meneur retrouve des sensations, toujours dans une équipe coachée par Tom Thibodeau. De quoi continuer l’aventure new-yorkaise ?

Derrick Rose vient de finir une superbe saison avec les Knicks. Arrivé en provenance de Détroit en février, le meneur a su retrouver un niveau plus qu’intéressant, jusqu’à terminer dans les 3 finalistes pour le 6ème homme de l’année. Une résurrection pour le joueur, qui avait failli mettre un terme à sa carrière en 2017-2018, après son passage aux Cavs. Le numéro 4 a su retrouver avec ces Knicks une ambiance compétitive, porté sur le travail et la sueur amené par le coaching staff, et notamment Tom Thibodeau. L’histoire d’amour entre les deux hommes continuent. Ils se sont connus au début de Derrick Rose, l’amenant au titre de MVP à 21 ans. C’est lui qui l’a relancé du côté de Minnesota en 2018, et c’est encore lui qui le ramène à la compétition avec New-York.

https://i0.wp.com/www.parlons-basket.com/wp-content/uploads/2021/02/derrick-rose-knicks-nba-1.jpg?resize=700%2C400&ssl=1

19.4 ponts à 45.8% au shoot dont 40.3% à 3 points contre les Hawks en playoffs

Avec ses 14,9 points, 4,2 passes et 2,5 rebonds, Derrick Rose a été une plus-value plus qu’importante pour la fin de saison des Knicks. Renforçant un banc un peu trop tendre, avec Immanuel Quickley ou Obi Toppin, et apportant une sorte de sérénité dans le 5 mineur, il aura su encore élever son niveau de jeu en playoffs. Même si New-York a été sorti sèchement 4-1 par une équipe d’Atlanta plus talentueuse, le 6ème homme n’a certainement pas démérité. Il a pris la responsabilité d’être la première option offensive des Knicks, à cause d’un Julius Randle porté disparu et d’un RJ Barrett en perdition. Une position qu’il n’est plus capable d’assumer à ce niveau de la compétition. Ce n’est jamais bon signe quand, en 2021, la première option offensive de l’équipe s’appelle Derrick Rose, aussi belle l’histoire soit-elle. Malgré tout, l’aventure pourrait se continuer l’année prochaine, c’est en tout cas le souhait de la part du meneur.

« Cela ne m’appartient pas. C’est au front office de décider. Qui sait si je serais de retour… Mais j’adorerais revenir. Qui ne voudrait pas jouer pour les Knicks ou être à New-York ? »

Derrick Rose et les Knicks, l’histoire pourrait bien se poursuivre. Une première saison conclue sur une déception, mais pour peut-être repartir de plus belle l’an prochain. Car le numéro 4 n’a pas fini de réjouir la planète basket.

Image

+ de 20 victoires par rapport à l’an dernier et 1ère campagne de playoffs depuis 2013

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités