Pourquoi Duke et North Carolina représentent la plus grosse rivalité de l'histoire du basket ?
*
Connect with us

Histoires

Pourquoi Duke et North Carolina représentent la plus grosse rivalité de l’histoire du basket ?

Aujourd’hui, on va parler basket universitaire et pourquoi une rivalité entre Duke et North Carolina, a fait vibrer les fans de basket à travers les années ? Difficile de faire plus cliché que cette relation entre la grande et la petite école, c’est aussi ça qui fait la beauté du college basketball !

Les Lakers et les Celtics ont commencé à faire rêver à l’époque de Larry Bird et Magic Johnson. Mais pour les européens et donc les français, il faut comprendre que le basket le plus populaire aux States, c’est bien le basket universitaire. Pourquoi prendre cet exemple ? Il s’agit tout simplement de la plus grosse rivalité NBA. Certains états ne comptent pas d’équipe NBA, comme Kentucky par exemple. Puis d’autres états comptent des équipes, mais pas vraiment compétitives. Exemple assez parlant, les dernières finales NBA. Une augmentation de 32% pour un peu moins de 10 millions de fans devant leur TV. La finale universitaire ? Une baisse de 14% par rapport à 2019 mais toujours (très) loin devant la NBA avec 16.9 millions, il n’y a tout simplement pas match. On réalisera un dossier poussé, à l’image de celui proposé sur le sport US.
Notre papier du jour s’intéressera à deux universités, North Carolina et Duke. Avant de raconter cette petite histoire, évoquons les rivalités dans son ensemble. En général, elles se construisent à force d’affrontements, le lieu géographique a aussi son importance mais il est rare de voir une rivalité vivre durant toute une vie. C’est tout sauf le cas des Tar Heels et Blue Devils.

On part sur un vrai cliché entre 2 des meilleurs programmes de toute la ligue NCAA. C’est un peu David contre Goliath. UNC est vraiment la grande école, beaucoup d’étudiants, un campus énorme, pendant que Duke incarne la petite école. Il y a aussi une question de richesse, les Blue Devils ont une réputation de bourges comme le dirait la jeunesse actuelle, une université privée, alors que North Carolina représente l’école d’état, une fac publique. On parle ici vraiment de réputations, comme vous pouvez parler de votre lycée ou collège, ce sont beaucoup de « on dit », plus que la pure vérité. Chacune de ces deux écoles ont leurs stéréotypes. Contrairement au football américain, le basket a besoin de quelques années avant de percer. Seulement 20 minutes séparent les deux facs, c’est dans un premier temps le seul facteur qui fait de ces deux programmes possèdent une petite rivalité. Le premier match a lieu en 1920 et les deux équipes s’affrontent au moins deux fois par an depuis et forcément, à travers les années, chaque choc est devenu un événement sportif. Autre facteur important, la qualité des deux universités. Il y a cette fierté de marquer son territoire, qui est la meilleure fac du coin ? Qui représente au mieux la caroline du nord à un niveau national ? Avoir deux équipes classées alors que seulement 15 kilomètres les séparent, c’est assez fou et forcément, les confrontations au sein de leur conférence, peuvent révéler certaines tensions.

Le premier choc qui fera passer cette rivalité comme la plus importante de ce sport, a lieu en 1968. Nous sommes le 2 mars, un match avec 3 prolongations. 5 joueurs seront expulsés et bien sûr, aucun fan de basket n’a oublié cette rencontre qui ne va faire qu’assouvir la tension entre les deux équipes. 6 ans plus tard – jour pour jour- un autre match de fou se déroule. Les Bluedevils mènent de 8 points et il ne reste que 17 secondes à jouer. A l’époque, les paniers à 3 points n’existent pas et pourtant, les Tar Heels vont réussir ce que beaucoup considèrent, le meilleur comeback de l’histoire de la NCAA. Le match ira jusqu’en prolongation et UNC remportera le match. On peut citer Grant Hill, Austin Rivers Vince Carter, Michael Jordan, JJ Redick, Sam Perkins et on en passe et des meilleurs, parmi les plus gros faits d’armes dans l’histoire de ce classique.. Cette rivalité, c’est aussi énormément de coup de sang, au sens propre du terme. La tronche Tyler Hansbrough en sang à cause d’une bagarre, même chose avec Eric Montross, le symbole d’une rivalité qui ne vivait pas qu’à cause des buzzers, de la qualité des matchs, la tension physique avait aussi beaucoup à voir. Enfin, il y a eu aussi une immense bagarre avec un certain Larry Brown… qui aura fait parler dans les années 60.  En termes de résultats, North Carolina domine assez largement dans les duels directs mais en ce qui concerne les championnats nationaux remportés, c’est assez serré : 6 pour UNC et 5 pour Duke. 

1961: The Heyman-Brown Fight

Victoire de Duke 80 à 75, Heyman fait une faute sur Larry Brown sur un shoot et un grosse bagarre éclatera

Tous ces faits marquants ont une grande partie dans cette rivalité mais il y a deux facteurs qui élèvent leur relation à un niveau légendaire. La première ? Le public. L’ambiance universitaire est spéciale aux Etats Unis et le basket ne dira pas le contraire. Les rivalités, les upsets et la march madness en sont témoins. La fanbase de North Carolina et de Duke est immense, déjà grâce à la qualité de leur programme mais aussi avec les joueurs formés par ces deux universités. Encore en NBA, quand les joueurs veulent expliquer au mieux une rivalité, ils prennent en exemple celle entre les deux facs :

« Il n’y a pas de meilleure Rivalité en sport universitaire que Duke et North Carolina ! »

Puis comment ne pas insister sur le côté médiatique. Les grandes chaines comme ESPN, ont réussi à montrer un vrai storytelling autour de ce « classico ». Ont-ils exagéré ? Peut être mais force est de constater qu’il y a plus de choses positives à retenir que de choses négatives. Créer toute une attente autour d’un match, ça reste l’essence même du sport.

Si Roy Williams a pris sa retraite, ce sera le cas de Mike Krzyzewski à la fin de la saison. Le moment était donc parfait pour présenter les deux programmes les plus populaires de l’histoire universitaire. Si la NBA est hyper médiatisée et les rivalités sont connues de tous, le chemin est encore long pour la NCAA. Pour s’y mettre, ce classique entre North Carolina et Duke est un rite de passage obligé.

5 Comments

5 Comments

  1. Pingback: Quand Lebron James remontait le moral de son fils: "Si tu ne marque pas de panier, ne te prends pas la tête mon gars ! Tu as fait un p*tain de match. Je suis fier de toi !" 

  2. Pingback: Le shoot de la nuit : l'incroyable clutch attitude de Theo Maledon pour gagner à lui seul dans les dernières secondes

  3. Pingback: Le shoot de la nuit : l'énorme clutch attitude de Theo Maledon pour gagner à lui seul dans les dernières secondes

  4. Pingback: Le shoot de la nuit : l'énorme clutch attitude de Theo Maledon pour gagner à lui seul dans les dernières secondes à Portland

  5. Pingback: Le shoot de la nuit : Caleb Love envoie coach K à la retraite avec un dagger historique !!

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Histoires