*
Connect with us

Analyses

Luke Walton agacé par les pertes de balle et les lancers manqués : il en pense quoi LeBron ?

Source photo : Clutchpoints

Malgré leur bonne forme actuelle, les Lakers n’ont pas réussi à s’imposer face au Magic hier soir, après avoir déjà perdu chez les Floridiens il y a moins de 10 jours. Si le match fut plus serré cette fois-ci, les causes des défaites des Lakers continuent de se ressembler.

En début de saison, la défense des Lakers était une des plus catastrophiques de la ligue. Sans être forcément devenu un verrou défensif, l’équipe a vu son intensité grimper en flèche de ce côté du parquet depuis l’arrivée de Tyson Chandler et l’implication de gars comme Brandon Ingram ou Kyle Kuzma, sans oublier Lonzo Ball qui fait régulièrement passer de sales soirées à ses adversaires direct. Mais le problème n’est plus forcément la, et Luke Walton s’en agace.

 » Nous avons joué dur et bien mais pas sur le match entier. Cela fait plusieurs matchs de suite. Perdre un match serré en manquant 11 lancers francs alors que ce sont des points gratuits… On doit faire mieux que ça et les rentrer.  » Luke Walton via Lakers Nation

Difficile de donner tort au coach des Lakers. Hier soir, l’équipe n’a rentré que 20 de ses31 tentatives sur la ligne des lancers. Ce qu’on appelle se tirer une balle dans le pied pour citer Luke Walton. Le soucis, c’est qu’il s’agit vraiment d’une mauvaise habitude de la maison : les Lakers ne rentrent en moyenne que 72% de leurs lancers, faisant d’eux une des équipes les moins adroites de la NBA. Un peu à l’image de leur superstar LeBron James, qui tourne à 72.5% cette saison, et qui fait déjà l’objet d’un certain nombre de blagues pour ses lancers manqués dans le money-time.

Si cette mauvaise passe chez l’ailier joue (6/11 hier soir), le reste de l’équipe ne redresse pas forcément la barre. La saison dernière, les Lakers étaient carrément la 30ème équipe à l’adresse aux lancers-francs. Oui la dernière quoi ! Aussi importante soit-elle, la maladresse au tir n’est pas le seul facteur qui handicape leurs succès. Le nombre de turnovers n’aide clairement pas.

 » On perd 18 ballons, et ils tirent 14 fois de plus que nous dans le même match. Même si vous rentrez vos tirs et que vous shootez avec de bons pourcentages, c’est dur à surmonter quand l’adversaire shoote beaucoup plus que vous. On a fait de bonnes choses, mais il y a aussi des ratés. On va continuer à travailler dessus. » Luke Walton

18, c’est trop, beaucoup trop ! Enfin, quand on parle de balles perdues hein. Dans ce domaine aussi les Lakers occupent la place de cancre. A force de vouloir augmenter le tempo, les balles perdues se succèdent, et on a même pu voir Lance Stephenson envoyer un ballon en plein dans les tribunes. Oui c’est Lance, mais quand même ! Et comme pour les lancers-francs, LeBron James est en partie responsable des maux de son équipe : 6 pertes de balle à son compteur personnel. Et ce n’est pas qu’un cas isolé puisque le King perd en moyenne 3.5 ballons par rencontre. C’est beaucoup…

On se doute que Luke Walton ne vise pas forcément son leader en parlant publiquement de  soucis de lancers et turnovers. Il n’empêche que s’il effectue une très bonne saison jusqu’ici, LeBron va devoir procéder à quelques ajustements. Diriger par l’exemple, ce sera la meilleure façon de tirer ses coéquipiers vers les sommets.

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Analyses