... ...
... Le 5 majeur de la Draft 2015 : Porzingis et Towns dans la raquette, ça fait chaud non ? - The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

Analyses

Le 5 majeur de la Draft 2015 : Porzingis et Towns dans la raquette, ça fait chaud non ?

Source photo : ESPN
Nouvelle chronique ! On réalise le cinq majeur parfait avec un sixième homme des dix dernières drafts. Bien évidemment, la draft 2018 ne compte pas car les jeunes n’ont toujours pas mis le moindre pied en NBA. Nous essayons de respecter les postes et d’être cohérent dans les choix. Au tour de la draft 2015 !

Meneur : D’Angelo Russell

Après deux premières années compliquées aux Lakers, D’Angelo Russell est clairement monté en puissance depuis son arrivée aux Nets. Capable de tourner en 20-5-5, D-Lo charge toujours, mais il est quasiment prêt à devenir un joueur mature, complet. Fini les bêtises, le meneur n’est plus un gamin, c’est un pro !

Arrière : Devin Booker

Devin Booker n’est plus à présenter. Scoreur incroyable, l’arrière est un joueur comparé à Kobe, rien que ça ! Maintenant, il doit prouver sur le plan collectif, et ainsi porter son équipe jusqu’aux minimum 35 wins dans un premier temps. Dans une équipe où il ne serait pas forcément le go to guy, ce serait juste parfait.

Ailier : Kelly Oubre 

Alors certes, il y a des incertitudes sur son comportement dans le vestiaire, néanmoins, Kelly Oubre serait le 3&D dans cette équipe. Lorsqu’il est appliqué, l’ailier des Wizards est vraiment un joueur qui émerge. Il peut facilement augmenter son niveau de jeu et malgré des tirs parfois débiles, c’est un joueur qui apporte son énergie sur un terrain.

Ailier fort : Kristaps Porzingis

Kristaps Porzingis ou Porzingod on ne sait plus trop. En tout cas, l’ailier fort est un joueur magnifique à regarder, un potentiel dont seul le ciel est la limite. Si l’on enlève sa grave blessure, son ascension est parfaite. Au lieu de joueur pour les Knicks, le Letton devrait plutôt jouer pour la Team de la Draft 2015.

Pivot : Karl-Anthony Towns

Ce n’est pas pour rien que Karl-Anthony Towns est un premier choix de draft. Un talent qui rappelle Tim Duncan, un intérieur qui fait le ménage dans la raquette, c’est tout simplement un monstre. All-Star pour la première fois cette saison, le pivot n’est qu’au début de sa carrière, et il peut prendre une trajectoire qui peut vraiment être effrayante.

Sixième homme : Myles Turner

Vous trouvez la raquette déjà monstrueuse, rajoutez donc Myles Turner en tant que sixième homme. Un joueur qui est technique au poste bas, qui a des bons moves, un joueur qui ressemble finalement à KAT dans le style de jeu. Avec ses qualités, le pivot des Pacers peut facilement devenir un sixième homme.

Un gros scoreur extérieur en la personne de Booker, une raquette fabuleuse avec Towns et Porzingis, un meneur très bon sur pick & roll (Russell),  cette équipe est finalement peut-être sous estimée.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




La boutique The Daily Dunk




100 euros remboursés




More in Analyses