*
Connect with us

Analyses

Free Agency : le top 5 des arrières disponibles !

Source photo : NBC Sports

La free agency commence bientôt, l’occasion pour TDD de faire un petit top 5 poste par poste, comme chaque année. Après les meneurs, on poursuit avec les arrières et là encore, c’est pas mal non plus. Avec la présence de beaucoup de shooteurs comme Klay Thompson ou encore Danny Green.

1) Klay Thomspon

Shooteur, défenseur, guerrier, clutch…Que demander de plus à un joueur aussi incroyable que Klay Thompson ? Malheureusement, l’arrière s’est gravement blessé et ne profitera pas à fond de sa free agency. Néanmoins, le Splash Bro devrait sans aucun doute rester à Golden State. Même son père l’a dit. D’autant qu’il risque d’avoir le contrat max (ou pas loin) et les Warriors ont déjà prévenu.

Statistiques en 2018/19 : 21.5 points, 3.8 rebonds, 2.4 passes

2) Jimmy Butler

Certes, Jimmy Butler a joué ailier cette saison, cependant, nous l’avons placé dans la liste des arrières sachant que c’est son poste naturel. Leader parfois contestable, gros défenseur, qui joue dur, mais qui cependant n’a pas forcément de gros shoot longue distance (surtout en pull-up), ce qui peut lui faire défaut dans la NBA moderne. Les Lakers, les Sixers et tant d’autres équipes sont à ses pieds.

Statistiques en 2018/19 : 18.7 points, 5.3 rebonds, 4 passes

3) Malcolm Brogdon

L’équilibre entre son côté tueur et son altruisme est tellement impressionnant. Malcolm Brogdon est capable de faire tout ce que son équipe demande : que ce soit scorer, le playmaking, gérer le tempo, défendre, convertir les tirs ouverts…L’arrière est un exemple. La particularité de sa free agency, c’est qu’il sera free agency restreint, et même si les Bucks ont prévu de s’aligner sur toutes les offres, il devrait coûter cher à Milwaukee. En espérant qu’il ne devienne pas un contrat boulet dans le futur proche…

Statistiques en 2018/19 : 15.6 points, 4.5 rebonds, 3.2 passes

4) Terrence Ross

Il y a des joueurs qui font la saison de leur vie en contract year, et Terrence Ross en fait partie. Sixième homme de luxe, l’arrière a souvent aidé le Magic lorsque les leaders offensifs (Evan Fournier et/ou Aaron Gordon) étaient maladroit. Véritable pétard ambulant, l’ancien joueur des Raptors ne fait pas semblant lorsqu’il prend feu. Les paniers s’enchaînent.

Statistiques en 2018/19 : 15.1 points, 3.5 rebonds, 1.7 passe

5) Danny Green / JJ Redick

Impossible de départager les deux joueurs et en même temps, ils sont tellement importants et valuable à leur équipe. Certes, Danny Green est plus doué en défense que JJ Redick, cependant, les deux apportent énormément de chose offensivement. Bien sur, le shoot est le première qualité, mais cette qualité permet de créer des espaces aux joueurs qui pénètrent. Des arrières qui kiffent courir derrière les écrans. Si Danny Green s’est bien rattrapé entre les finales de conférence et les finales NBA (malgré une grosse gaffe), JJ Redick n’a quant à lui, toujours pas raté les playoffs.

Statistiques en 2018/19 (Danny Green) : 10.3 points, 4 rebonds, 1.6 passe

Statistiques en 2018/19 (JJ Redick) : 18.1 points, 2.4 rebonds, 2.7 passes

Honorables mentions : Kentavious Caldwell-Pope, Austin Rivers, Rodney Hood, Jeremy Lamb

La liste complète des arrières free agents est à retrouver ici

Voilà donc pour le second épisode des meilleurs free agents à chaque poste. Comme vous le constatez, il y a de nombreux shooteurs et dans la NBA moderne, ce n’est pas à négliger. D’autant que pour la plupart, ce sont des bons défenseurs.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Analyses