Connect with us

Histoires

Monday Motivation : comment Kobe Bryant apprenait la valeur du travail à sa fille aînée, Natalia Bryant

Source photo : Pinterest

En ces temps compliqués, la motivation n’est pas toujours présente et rien ne vaut un dénommé Kobe Bryant pour nous l’apprendre mieux que personne. Retour sur une interview où le papa évoquait sa fille, Natalia Bryant. Pas besoin d’être basketteur pour avoir la Mamba Mentality

Dans 10 jours, Kobe et Gianna Bryant nous auront quitté depuis maintenant 10 mois. Le temps passe vite et lentement à la fois. Après une année 2020 plus éprouvante que toutes les autres pour beaucoup de monde, on espère enfin finir cette maudite année. Lorsqu’il faut évoquer l’éthique de travail en NBA, rien ne se place au-dessus de la Mamba Mentality. Moins athlète que Michael Jordan, moins de détente que Vince Carter, moins de shoot que Ray Allen, moins physique que Lebron James et pourtant, Kobe Bryant réussira à marquer l’histoire de son sport. Il n’avait pas de don particulier contrairement à ses rivaux ou amis, si ce n’est sa taille. C’est à force de travail qu’il a réussi à marquer son sport. Le quintuple champion NBA sait que tout le monde peut être motivé et se donne à fond dans son domaine pendant 1, 2, 3 jours voire une semaine. Ce qui fait la différence entre ces personnes et les winners selon lui, c’est la rigueur. Peu importe ce qui se passe dans sa vie, il allait au charbon chaque jour et cette éthique de travail, il a voulu la transmettre à ses filles, notamment Natalia Bryant :

« Les enfants ne voient pas à quel point on travaille dur quand on va au bureau ou dans un studio. Ils ne calculent pas vraiment l’effort. Comment alors leur faire comprendre ce que « travailler dur » veut dire ? Grâce à l’entraînement. Quand je me lève pour aller m’entraîner à 4h, ma fille de 15 ans vient avec moi, avant l’école, et ça devient un truc « père-fille ». Elle vient d’avoir le permis. Donc elle conduit le matin et ça devient un truc cool. Mais durant ce processus, elle comprend la valeur du travail mais ça prend du temps. C’est pareil avec ma fille de 12 ans, elle s’entraîne tous les jours. Et c’est à travers ces comportements que je trouve la motivation pour le faire. »

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Daily Dunk (@thedailydunk)

Durant cette superbe interview de Lewis Howes, on peut comprendre à quel point Kobe Bryant mettait un point d’honneur à éduquer ses filles, pour qu’elles donnent tout et acquièrent une éthique de travail au plus tôt. Durant le moment de cette interview, Natalia Bryant jouait à la Mamba Academy, comme sa sœur mais au Volley Ball à un très bon niveau. Heureux qu’elle s’épanouisse dans le sport de son choix, Kobe Bryant disait néanmoins qu’elle aurait été une sacrée joueuse au basket et plus particulièrement au poste de meneuse de jeu, grâce à sa vision de jeu. Car la Mamba Mentality se transmet de père en fille, ce n’est pas un hasard si Natalia Bryant porte le numéro 8…

Des mois plus tard, la nostalgie de Kobe Bryant et de ses récits continue de nous envahir. On espère que même des mois après sa mort, ses plus fervents fans continuent de faire vivre la Mamba Mentality en donnant le meilleur de soi.

 

Malika Andrews, superstar de la bulle : de la dépression à tête d’affiche à ESPN

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Histoires