La confiance à l'extrême d'Anthony Edwards : pour défendre Lebron James, la star des Wolves n'a pas besoin de séance vidéo, c'est l'instinct qui parle
*
Connect with us

Actualités

La confiance à l’extrême d’Anthony Edwards : pour défendre Lebron James, la star des Wolves n’a pas besoin de séance vidéo, c’est l’instinct qui parle

Anthony Edwards ne manque pas de confiance en lui. Il rentre tout doucement dans l’élite de la ligue avec un statut de star. Celui de superstar est encore bien loin mais le jeune joueur des Wolves prend très au sérieux le fait de jouer les meilleurs joueurs de la ligue, Lebron James en est témoin. On peut dire que ça marche avec une belle 7ème place à l’ouest pour les Wolves.

Dès son arrivée au sein de la ligue, Anthony Edwards s’est fait remarquer. Ses interviews ont apporté de la lumière dans une équipe de Minnesota ennuyante. Son swag, ses déclarations et surtout sa confiance en lui. Cette saison, le bougre tourne à 21.1 points à 43.3% au shoot, 35.4% à 3 points, 4.7 rebonds et 3.7 passes. Minnesota est sur une belle série de 4 victoires de suite. Lors de son année rookie, Anthony Edwards et Lebron James s’étaient fait les yeux doux quand le jeune joueur avait mis un shoot sur la tronche du King. Et justement, cette mentalité de vouloir être culotté face aux meilleurs joueurs de la ligue, est devenue une habitude. Croiser ce genre des joueurs tels que Lebron James, Kevin Durant allument le feu en lui car se faire sa place en NBA passe par choquer le monde en défiant les meilleurs du monde. A seulement 20 ans, Edwards est déjà affirmé, ce qui est remarquable pour son jeune âge :

« Chaque fois que je joue l’un de ces GOATS devant moi, j’essaie de l’attaquer. A chaque fois. Je ne me défile pas. C’est donc ce que j’ai en tête. Chaque fois que je vois LeBron ou Kevin Durant, tous ceux qui sont dans cette catégorie, j’essaie de les attaquer »

On est pas sur le playground mais ça y ressemble fortement. Une mentalité de prouver à chaque action et ça a pu se vérifier ces dernières semaines. Les jeunes joueurs pourraient prendre du temps pour se préparer et jouer les meilleurs joueurs du monde. Regarder des vidéos, répéter des schémas défensifs. C’est tout le contraire pour Anthony Edwards et sa réponse est à moitié étonnante, remplie de confiance en soi, ou d’arrogance, c’est selon l’appréciation de chacun :

« Je sais que je suis un grand défenseur donc je ne regarde pas de vidéos sur les gars. Je vais juste aller sur le terrain et utiliser mes instincts. »

Une personnalité aussi fraiche que celle d’Anthony Edwards dans une équipe sous-médiatisée telle que Minnesota, ne peut faire que du bien, enfin établie dans un vrai projet. On a hâte de le voir en playoffs.

Carmelo Anthony résume parfaitement la situation de Lebron James : Karl Malone et Kareem Abdul-Jabbar étaient censés être hors concours…

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Les Lakers aiment apporter l'espoir à leurs fans pour tout piétiner : avance de 22 points, défaite contre un concurrent direct avec un Lebron James héroïque et désormais blessé

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités