Quand Anthony Edwards a refusé de se faire contrer dans le film avec Adam Sandler
*
Connect with us

Actualités

Quand Anthony Edwards a refusé de se faire contrer dans le film avec Adam Sandler

Source Photo : Cinema Blend

La semaine dernière, un nouveau film, “Hustle”, sur la NBA, est sorti sur Netflix. Dedans, on peut y retrouver notamment Anthony Edwards qui a refusé de se faire contrer dans une scène du film.

Hustle”, ou “Le haut du panier” en français, est un film sorti sur Netflix et réalisé par Jeremiah Zagar. Il raconte l’histoire de Stanley Sugerman, joué par Adam Sandler, recruteur pour les Sixers, qui doit partir à l’étranger pour recruter la pépite qui les fera gagner en NBA, et s’il réussit il pourra retrouver un poste d’entraîneur de l’équipe aux côtés de Doc Rivers, qui en est l’entraîneur principal. En arrivant en Espagne, il aperçoit un joueur sur les playgrounds, Bo Cruz, joué par un certain Juancho Hernangomez. Il embarque alors sa trouvaille aux Etats-Unis dans le but qu’il soit drafté par les Sixers. Cependant, il noue une rivalité avec Kermit Wilts, joué par Anthony Edwards et star montante du basket. 

23 stars, actuelles ou anciennes de la NBA dont Julius Erving, Shaquille O’Neal ou encore Trae Young font des apparitions dans le film. Mais c’est bien la performance d’Anthony Edwards, dans le rôle du méchant qui a fait le plus réagir les fans, certains allant même jusqu’à dire que le joueur ultra athlétique de 20 ans des Minnesota Timberwolves méritait un prix, dont Marc J. Springs, rédacteur pour ESPN qui disait qu’il nommait Anthony Edwards pour le meilleur acteur dans un second rôle. Mais qui dit joueur qui fait parler de lui dans un film, dit anecdotes. Et on connaît tous très bien la fierté et la confiance en soi d’Anthony Edward. Dans une interview, Adam Sandler et Juancho Hernangomez nous raconte une anecdote hilarante d’Ant-man ne voulant pas se faire contrer par le joueur du Jazz dans le film : 

“Anthony Edwards a essayé de me dunker dessus si fort. Il a failli casser le ballon. J’ai dit à Ant “Mec, je dois te contrer”, et il a répondu “Il n’y a aucun moyen que je te laisse me contrer”. 

Anthony continue de faire parler de lui en dehors des terrains et on dirait bien qu’il s’est trouvé une deuxième vocation dans le cinéma. Cette anecdote montre que le joueur est un véritable compétiteur et qu’il ne voudra jamais perdre même si c’est de la fiction.

Grant Hill assure que LeBron James est le joueur qui a le plus subi de critiques dans toute l’histoire

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités