Les Lakers aiment apporter l'espoir à leurs fans pour tout piétiner : avance de 22 points, défaite contre un concurrent direct avec un Lebron James héroïque et désormais blessé
*
Connect with us

Actualités

Les Lakers aiment apporter l’espoir à leurs fans pour tout piétiner : avance de 22 points, défaite contre un concurrent direct avec un Lebron James héroïque et désormais blessé

Que va t-on faire des Lakers ? On a voulu y croire pendant une mi-temps, derrière un Lebron James en feu, une bonne défense et un collectif soudé. Sauf que ça n’a duré qu’une simple mi-temps et perdre face à un concurrent direct et ce qui pouvait leur arriver de pire… Les Lakers ne sont toujours pas assurés de disputer le playin.

On les connait les nombreux fans qui se sont couchés à la mi-temps et ils ont eu raison. Pourquoi se ruiner la santé pour supporter une équipe qui n’est pas une équipe ? Les Lakers ont mené jusqu’à 22 points et rentraient aux vestiaires confiants. Après tout, Lebron James était en feu, avec plus de 20 points au compteur, l’équipe défendait pour une fois et tout le monde contribuait. Puis le craquage fut réel pour la team de Frank Vogel. 69 points en première mi-temps contre 39 points en seconde, il faut le voir pour le croire et même devant notre écran, on se dit que ce n’est pas possible, en croyant avoir tout vu avec cette franchise. Lebron James terminera la rencontre à 38 points mais en face, un paquet de joueurs majeurs revenaient de blessure. On pense à Brandon Ingram de 26 points en 26 minutes. CJ McCollum a apporté sa pierre à l’édifice avec 18 points mais ce sont surtout les jeunes qui ont apporté le punch nécessaire. Trey Murphy III (17ème choix de draft) score 21 points dans la seule seconde mi-temps et Herb Jones ajoute 16 points. Petite info bonus après la rencontre, le fameux joueur « i can shoot » Jose Alvarado, a signé un contrat de 4 ans. Il n’a pas été drafté et son contrat était un two-way. Il a mis 4 points cette nuit (17 minutes).

Lebron James aura tout tenté, peut être même trop et les Lakers vont finir par le blesser, à l’image d’un Kobe 10 ans plus tôt. Il terminera la rencontre à 39 points avec une adresse ahurissante à 3 points sauf que le bougre va se fouler la cheville. Frank Vogel n’arrivera pas à le faire sortir du match et les conséquences pourraient être terribles : « Je ne sais pas comment j’ai fini le match. Je ne voulais pas sortir. Je savais que c’était un gros match pour nous… J’ai perdu toute mon explosivité donc une grosse partie de mon jeu s’est joué dans le périmètre après ça [sa blessure]. Je ne pouvais pas vraiment aller au panier comme j’aime le faire. » Il a terminé à 2/8 dans le dernier quart-temps. Inutile de rêver de playin sans Lebron James à 100% et on comprend mieux pourquoi Malik Monk a joué tous les ballons à la fin (20 points). Sauf que les Lakers ont oublié de défendre et l’ont payé cash. Prochain match face aux Mavericks et la suite de leur calendrier est un enfer. Hormis OKC, toutes les équipes qu’ils affronteront sont soit en playoffs soit en playin. Bon courage…

On a vu le meilleur et le pire. On a vu le potentiel des Lakers en première mi-temps et leur réel niveau en seconde. Cela fait les affaires des Pelicans, qui possèdent en plus le tiebreaker. Comment ne pas penser à Zion Williamson dans ces conditions…? Pour l’instant, ils méritent bien plus le playin que les Lakers et l’ont prouvé cette nuit.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le meneur continue de gagner en assurance : Killian Hayes envoie un sale dunk sur la tronche de Kevin Huerter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités