*
Connect with us

Analyses

Le flow est de retour à Miami : Justise Winslow en mode All-Around, est-ce son nouveau rôle ?

Source photo : New York Post

Toujours un plaisir de revoir Justise Winslow et encore plus quand son flow dévale tout ce qui se trouve sur son chemin. Dans la victoire anecdotique du Heat, il y avait bien une chose à noter, c’est le retour du numéro 20.

Les blessures, les blessures. Rien de plus relou dans le sport même si elles font partie du jeu. L’histoire n’en n’est plus que belle pour certains sportifs mais pas pour tous malheureusement. Justise Winslow aurait dû exploser lors de sa seconde année. Le destin n’était pas d’accord puisqu’il a subi une sale blessure et ne jouera que 18 matchs lors de la saison qui s’est écoulée.
On ne sait pas ce qui ce serait passé avec lui à bord mais il est certain qu’il aurait pu aider son équipe à atteindre les playoffs. Miami l’a emporté dans un match aussi vilain qu’une rencontre de ligue 1. Avec des starters reposés comme prévu, il en fallait pour regarder cette bouillie de basket. C’était aussi l’occasion de voir pourquoi la police n’a pas réussi à arrêter Dennis Schroder, beaucoup trop rapide le garçon.

Quel rôle sera celui du numéro 20 du Heat ? Sans doute qu’Erik Spoelstra a sa petite idée. Pendant le match entre Miami et Atlanta, on entend beaucoup de choses intéressantes concernant Justise Winslow. Lors d’un temps mort il évoque ses envies, sa mentalité. Tout droit sorti d’un mental à la Dwyane Wade, il ne se fixe aucun objectif inatteignable. Il veut être un leader, il veut être All-Star, il veut être Hall of famer. Allons-y tout doux mon garçon. Il devra déjà gagner sa place dans le cinq de départ avant tout ça et il en la capacité.
Lors de ce premier match, il a voulu bien faire, peut être un peu trop en rentrant en jeu, sans doute un peu crispé. Justise a failli provoquer un tremblement terre en rentrant son premier shoot extérieur. Spoelstra l’a ensuite utilisé en tant que meneur de jeu, chose rarement vu auparavant. N’oublions pas que pendant ses 18 matchs joués, il tournait à plus de 3 passes par match ! Ajoutez à ça ses 10.9 points et 5.2 rebonds, en plus de sa féroce défense, vous obtenez un joueur sacrément complet. Dans une NBA qui évolue, il est toujours bon d’avoir plusieurs cordes à son arc, il doit d’ailleurs en avoir dans ses cheveux.

La saison du renouveau pour Winslow ? On l’espère pour lui et la pré-saison l’aidera à retrouver son rythme peu à peu. Le revoir sur le terrain est déjà une grande victoire !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Analyses