*
Connect with us

Histoires

Comment Kevin Garnett a arrêté de chambrer Tim Duncan, car il était trop classe dans son trashtalking

Tim Duncan et Kevin Garnett seront à jamais liés dans l’histoire de la NBA. Les rivaux ont eu de belles batailles et ont même été intronisé la même année au hall of fame. KG raconte comment il était impossible de sortir Timmy de son match.

Avec ces deux hommes, on retrouve clairement le ying et le yang. Kevin Garnett est un joueur passionné et surtout très loquace, ne rechignant jamais à montrer ses sentiments sur le terrain. C’est tout le contraire de Tim Duncan, qui est très introverti. S’affrontant parfois jusqu’à 10 fois dans la saison (quand les deux se jouaient en playoffs), Kevin Garnett était tellement vénère que son trashtaltking ne marchait pas sur Timmy, qu’il a arrêté de le faire à un moment donné. La légende Des Spurs connaissait bien « Da Kid » et s’il n’est jamais rentré dans son jeu, c’est avant tout parce qu’il n’était pas très bon à ça mais aussi parce que Garnett n’attendait que ça. Invité dans le podcast « All The Smoke », le meilleur joueur de l’histoire des Wolves raconte les propos « polis » de Tim Duncan, quand ce dernier l’affrontait :

« Les gens ne voyaient jamais Tim Duncan faire du trashtalk car il n’utilisait aucune phrase. Tim ne parlait qu’avec des petits mots. « Je t’ai eu », « wow », « presque »… Le pire c’est quand il disait « bien tenté ». Rien de gangster, rien de hardcore. »

Forcément, cela ne pouvait que frustrer Kevin Garnett car mine de rien, mentalement, ça use énormément d’énergie de vouloir sortir son opposant de son match. Physiquement aussi, Tim Duncan ne répondait pas quand il se prenait des petits coups de coude au poste bas et à force de se prendre des cartons par Timmy, l’ancienne star des Celtics a tout simplement changé de stratégie et a joué au basket. Durant sa carrière, on a jamais vu Tim Duncan s’énerver contre un adversaire. Bien au contraire, il était souvent bienveillant. Stephen Jackson était le petit frère de Tim Duncan et cela le rendait fou de le voir se faire insulter lorsqu’ils étaient coéquipiers : « Je le comprenais pas parfois […] Je m’asseyais et je lui disais, tu vas pas te laisser parler comme ça, T’ES TIM DUNCAN !!! » Du pur Tim dans le texte.

Triste de se dire que le joueur n’est pas assez respecté, juste car il n’était pas flashy et extraverti. Ce n’est pas une honte de mettre Tim Duncan dans un top 5 All-Time mais aux States, il faut parfois en faire trop pour être reconnu. Heureusement que les vrais fans de basket lui ont toujours rendu hommage à travers les années et continueront de le faire.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Histoires