*
Connect with us

Histoires

Bruce Kelker et Frank Walker, les deux hommes qui ont sauvé la famille de Lebron James

La vie est faite de rencontres, deux hommes ont sauvé Lebron James et sa mère : Bruce Kelker et Frank Walker. L’ironie du sort ? Deux coachs de football, soit le véritable premier amour de King James avant de finalement se diriger vers le basket.

C’est un 30 décembre 1984 que Lebron James débarque sur terre. Sa mère Gloria James, n’a alors que 16 ans. Sa propre mère est décédée quelques années plus tôt, la vie ne s’annonce pas facile pour elle et son fils. Dans un premier temps, Gloria a vraiment du mal à se faire à cette vie de maman et quand il arrive à un âge où il peut s’occuper de lui même, elle n’hésite pas à sortir. Le père de Bron ne sera pas présent dans sa vie. Né à Akron dans les quartiers difficiles, Lebron James est balancé de canapé en canapé. Lorsqu’il a 9 ans, une rencontre changera sa vie. Doué dans le basket, des recruteurs s’intéressent déjà à lui mais avant cette période, c’est le foot qui l’intéresse et Bruce Kelker l’a bien remarqué. Ce dernier rencontre donc Lebron James et convainc Gloria de le faire jouer dans son équipe de foot. Seulement deux semaines plus tard, Lebron James habitait chez son nouveau coach. Dans un premier temps gênée, la mère de Lebron a accepté et James a depuis toujours eu un grand respect pour ses entraîneurs :

« Si je n’avais pas rencontré ces familles & ces gens, je ne serais jamais devenu le basketteur que je suis devenu aujourd’hui mais surtout, le gars qui rend à la communauté ce qu’elle lui a donné aujourd’hui. Je dois énormément aux gens qui ont été là pour moi. »

Juste après ce séjour chez son coach Bruce Kelker, la superstar d’Akron reçoit l’aide d’une autre famille quand Lebron James change encore d’école. Coaché par  Frank Walker dans une nouvelle équipe de foot, il propose à Gloria James de récupérer le petit Lebron en attendant que cette dernière s’en sorte, elle qui continue de galérer mois après mois. Elle finit par accepter. Pourtant fous de foot, les deux s’entendent très bien en ce qui concerne le basket et Walker arrive à persuader Lebron James de s’investir dans le basket. Si on en revient à ce moment précis, le numéro 23 des Lakers rate beaucoup de jours d’école, jusqu’à 100 absences. Désormais installé chez les Walker, James sait maintenant ce qu’est une famille unie et ne rate quasiment plus les cours lors des deux années qui suivront et retrouve par la suite sa mère, qui a retrouvé le chemin du bonheur dans le même temps. La vie où James restait parfois seul tous les jours à la maison en jouant aux jeux vidéos était révolu :

Ils m’ont fait me lever tous les jours pour aller à l’école, même les jours où je n’avais pas envie. Faire partie d’une famille, avec une mère et un père qui m’entouraient… avec deux frères et une sœur… C’était une expérience incroyable pour moi. Ça m’a ouvert les yeux pour devenir qui je suis aujourd’hui.

Voici deux des plus grandes figures de la vie de Lebron James, qui encore de années plus tard, n’a pas oublié. Qui sait si ce coup du destin n’était jamais venu frappé à la porte du quadruple champion NBA.

La prépa de Lebron James en NBA : régime intense, routine, sommeil et surtout rigueur

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Histoires