*
Connect with us

WNBA

La confiance aveugle de Michael Jordan en Maya Moore : Jordan Brand classic game, signature shoes, MJ a trouvé son alter égo chez les filles

Source photo : Quai 54

« Jordan Brand Classic. » 3 mots qui font vibrer tous les ballers lycéens du pays de l’oncle sam. Retour sur le moment où Maya Moore et Michael Jordan changeront le game. Les gars avaient droit à cet honneur depuis 2002, contrairement aux filles qui ont dû attendre de nombreuses années. Un exemple parmi tant d’autres de la confiance de MJ envers MM.

Si vous êtes fans de NBA 2K, vous connaissez le Jordan Brand Classic. Ce match de prestige entre les meilleurs lycéens du pays ainsi que les meilleurs jeunes du monde fait fureur depuis 2002 chez les gars. Ce « All-Star Game » prend lieu annuellement durant le printemps et de grands noms ont pu y participer tels que Kyrie Irving, Blake Griffin, Chris Paul, Carmelo Anthony ou encore Lebron James. Les joueurs sont en général choisis parmi un panel des 100 meilleurs joueurs classés par les différents scouts. Un honneur de jouer devant de milliers de fans ainsi que les caméras, le match étant retransmis sur ESPN, la grande chaine nationale de sport aux States. Et puis c’est un peu comme un camp de vacances pendant quelques jours, les joueurs vivent ensemble, dorment ensemble et bien sûr Michael Jordan fait partie de la fête. Un moment qu’il juge très important.

Jordan Brand Classic Girl's MVPs

Les filles n’ont malheureusement pas droit à cet honneur, du moins pas en même temps que les garçons. Le premier Jordan Classic « Girls » a lieu seulement en 2015, soit 13 années plus tard. Dans leur premier match, on peut retrouver quelques bonnes joueuses telles que Katie Lou Samuelson, Asia Durr, Arike Ogunbowale et bien sûr Napheesa Collier (victorieuse et MVP avec Taja Cole)… qui n’est autre qu’une sorte de mini Maya Moore et justement, la légende de Minnesota est l’investigatrice de la naissance de ce fameux Jordan Brand Classic Game mais version filles. Dans une interview avec Sports Illustrated où elle évoque Michael Jordan, ses coéquipières, elle assure que c’était enfin le moment de se lancer :

« Au cours des dernières années, je venais au Jordan Brand Classic, et je me souviens qu’il y a quelques années, nous passions du temps avec MJ [Michael Jordan] et regardions le match national des garçons et certains d’entre nous dans nos chambres parlaient de commencer un match pour les filles. Le moment était donc venu et les pièces ont été mises en place et je ne voulais rien de plus que d’être impliquée dans le processus d’influencer le jeu et y arriver.

J’essayais d’être aussi présente que possible. Aussi, quand les filles sont arrivées ici et que j’ai eu juste le temps d’interagir avec elles tout le temps, de parler avec les autres athlètes [Maya Moore fait référence aux gars], qui sont vraiment géniaux, elles ont joué si dur et ont livré un match fun à regarder. Je suis donc contente et j’espère qu’il y en aura beaucoup d’autres à venir. »

Michael Jordan n’avait pas choisi Maya Moore par hasard. En 2015, « Maya Bee » comme elle était appelée dans sa jeunesse, était considérée comme la meilleure joueuse du monde. Autre détail qui a son importance, Maya Moore est signée par Jordan en 2011… La joueuse n’a pourtant posé aucun pied sur un terrain pro. Un move de His Airness qu’on pourrait comparer à celui de Zion Williamson. Le contrat de la superstar est annoncé entre 3 et 4 millions de dollars. Une somme monstre pour une basketteuse, encore plus qui n’est pas professionnelle, d’autant plus quand on pense à leur salaire plus bas que terre, même encore aujourd’hui. Mais qu’importe, Michael Jordan a confiance en sa chouchou :

« Maya n’a pas seulement prouvé être une prolifique winneuse sur le terrain mais sa soif et sa détermination a eu impact en dehors des terrains, ce qui en fait une précieuse addition dans la famille Jordan. Nous sommes impatients de travailler avec Maya alors qu’elle portera son succès à niveau supérieur. »

Les deux numéros 23 s’adorent et se respectent. C’est toujours bon de voir deux légendes impacter leur sport de telle manière. On espère que ce sera encore pour longtemps.

Twitter fait encore des ravages : Kelly Oubre Jr apprend son transfert sur la planète bleue

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in WNBA