La reconstruction se passe comme prévue : l’avenir des Hawks radieux avec Trae Young et John Collins ? – The Daily Dunk
Connect with us

Analyses

La reconstruction se passe comme prévue : l’avenir des Hawks radieux avec Trae Young et John Collins ?

Source photo : nba.com

Eh oui, le moment est venu de parler des Hawks ! Ce n’est pas parce que leur fanbase Française se compose de 5 personnes, dont 2 qui ignorent que Do’ Wilkins, ne joue plus, qu’il ne faut pas revenir sur leur beau parcours cette saison.

La saison des Hawks est sympa à regarder. Certes, ça ne défend pas, mais le jeu proposé est rapide et moderne. Voir Vince Carter rentrer quelques tirs à longue-distance et poser encore quelques tirs, c’est un plaisir immense. Mais surtout, il y a un duo qui fait déjà rêver les fans d’Atlanta pour les saisons à venir, oui on parle évidemment de Trae Young et John Collins !

Le premier a longtemps été « raillé » du fait que les Hawks avaient échangé Luka Doncic, probable rookie de l’année, pour l’obtenir, mais en cette fin de saison, les blagues se font de plus en plus rare. Avec 18 points et 8 passes tous les soirs, sa première année en NBA est une vraie réussite et surprend les sceptiques qui avaient eu peur de le voir trop souvent exposés après une seconde partie d’année NCAA délicate.

Son association avec John Collins est déjà bien kiffante à regarder, notamment sur pick&roll. Sur ses 532 assists distribuées cette saison, 22% ont été à destination de ce dernier. Signe encore pus flagrant de leur complicité sur le terrain, Collins lui envoie 52% de ses passes en direction de son meneur ! Une association qui permet aux Hawks de prendre un peu d’avance dans leur projet de reconstruction, mais ce n’est qu’un début selon le sophomore :

 » On a passé le premier obstacle, je suis à ses côtés au quotidien. La saison prochaine, on va faire des pas de géants. On ne pensera pas à notre cohésion, ce sera à un autre niveau.  » John Collins via Atlanta Journal Constitution

Trae Young sait que leur duo est difficile à arrêter. Si on lui laisse de l’espace, il peut dégainer à tout moment, ou pénétrer vers le cercle, et si une aide vient sur lui, il peut envoyer un alley-oop pour son intérieur. D’autant qu’il commence à avoir l’habitude de voir ses défenseurs lever les bras en l’air et alterne avec du jeu au sol.

Très efficace près du cercle, Collins attire également les défenses, ce qui laisse de l’espace aux shooteurs comme Kevin Huerter. Et pour ce qui est du QI basket et de la vision de jeu, Trae Young a déjà prouvé en une saison qu’il appartenait à l’élite quand il s’agit de trouver ses partenaires et driver. Bien entourée, cette attaque pourrait vite devenir un casse-tête dans les années à venir…

Alors oui, Trae Young risque d’être ciblé toute sa carrière en défense en vue de sa petite taille. Mais les bases offensives sont là et elles sont solides. En reconstruction, il ne faudra pas forcément rêver de playoffs dès la saison prochaine à Atlanta, mais avec le pick obtenu pendant l’échange Young-Doncic, la franchise pourrait de nouveau franchir un cap. C’est tout ce qu’on leur souhaite en tout cas !

 

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in Analyses