*
Connect with us

Analyses

Adieu le tanking pour les Knicks : Milwaukee se fait taper par la grosse pomme après prolongation !

Source photo : Twitter

Malgré les 33 points de Giannis, Milwaukee s’est bien fait doser, notamment dans le money-time. Une victoire pas si inattendue car hormis la défaite à Philadelphie, la grosse est plutôt en forme. Il faut dire merci à Mudiay (28 points) et Knox (26 points) qui tapent leur record en carrière et surtout un money-time très soin !

Les Knicks sortent d’une opération bricolage, eux qui avaient raté 21 de leurs 23 premiers shoots à 3 points face à Philly. Beaucoup d’adresse pour eux cette nuit, à tel point qu’ils mèneront de 7 points en quelques minutes. Dans les premiers paniers de la rencontre, on notera l’énormité du culot de super Mario qui en plus de dunker sur Giannis, va marcher par dessus façon Iverson. Mais les Bucks répondent direct avec Bledsoe qui se montre agressif. Peut être même un peu trop car même s’il va être adroit, il va malencontreusement blesser le pauvre Burke, qui sortira sur blessure. Giannis Antetokounmpo, vexé par Henzoja, va lui aussi s’énerver. New-York n’arrive pas à défendre et se prend 35 points en un quart-temps !!

Les hommes de David Fizdale vont tenter de s’en sortir par des actions solistes. C’est finalement Mudiay qui arrivera à se démener pour ramener son équipe à deux petites possessions en milieu de 2ème. Sauf que son équipe fait vraiment trop d’erreurs bêtes et peu à peu Milwaukee s’échappe au score. Le FP des Bucks est alors à la base de tout. Soit au scoring, soit à la passe et alors qu’il croit l’équipe du wisconsin à l’abri, le duo Mudiay/Dotson permet aux Knicks de rester dans le match. Qu’est ce que c’est brouillon mais pour l’instant ça marche ! Dotson terminera la rencontre à 21 points et il marque aussi des points dans la tête de Fizdale, vis à vis de sa rotation.

Le 3ème quart-temps sera incompréhensible. Dans un premier lieu, les New Yorkais seront très agressifs et sur un panier d’Enes Kanter, ils passent carrément devant. Puis gros craquage par la suite, à cause d’une pluie de 3 points des Bucks qui mèneront même de 17 points… Avant de se faire rattraper à cause d’un Trier très, très chaud. 97-93 avant d’attaquer le dernier quart-temps !

Et c’est un peu la même histoire qui va se produire dans le 4ème. Giannis et ses bras qui ressemblent à des tentacules, vont le faire taff. Milwaukee reprendra plus de 10 points d’avance, avant que Knox prenne feu à son tour. Il atteint la barre des 20 points et réalise tout simplement le meilleur match de sa jeune carrière pro. C’est ensuite Mudiay qui prend le relais, face à l’attaque moribonde des Bucks. Le meneur enchaîne les shoots et il plantera même le shoot de l’égalisation à 24 secondes de la fin. Giannis aura l’occasion de faire gagner son équipe à la dernière seconde mais il balance une norme brique, tout le monde part en prolongation.

Et là c’est le drame pour les Bucks. le numéro 34 de Milwaukee continue de forcer les choses. Des pertes de balle vont s’accumuler, des shoots ratés, jusqu’à la dernière possession. Après que Dotson et Mudiay, encore eux, aient mis leur équipe devant au score dans la dernière seconde, Brook Lopez se retrouve sur la ligne des lancers suite à une faute de Robinson. Sauf qu’à -2, il rate un lancer. Giannis arrive à prendre le rebond mais se heurte la défense. Milwaukee l’a bien emporté…

Les Knicks montrent bien de belles choses en ce moment. Vu les perfs des extérieurs, il sera compliqué pour Frank de revenir dans la rotation. Mudiay a fait le match de sa vie, tout comme Knox et les fans des Bucks n’y croient pas leurs yeux.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Analyses