Quand Kobe Bryant n'avait pas la confiance de son équipe lors des finales 2000...
*
Connect with us

Histoires

Quand Kobe Bryant n’avait pas la confiance de son équipe lors des finales 2000…

Source photo : Sports Casting

Kobe Bryant a mis la moitié d’une décennie pour faire partie des meilleurs joueurs de la ligue. En 2000, il était loin d’être le meilleur joueur de la NBA et même le meilleur joueur de son équipe. Le Black Mamba n’avait même pas la pleine confiance de ses propres coéquipiers et de son coach lors de ses premières NBA finals…

L’histoire est à peine croyable et pourtant elle est vraie. Nous sommes lors de l’année 2000 et Kobe n’était que le numéro 2 de son équipe. Alors que la ligue est adorée pour les crossovers et le style d’Iverson et les dunks de Vince Carter, Kobe Bryant est encore loin derrière, chose qu’il n’avait pas bien vécu à l’époque, lui qui a été drafté du lycée, quand ses 2 rivaux étaient passés par le basket universitaire :

« Allen Iverson et Vince Carter étaient les têtes d’affiches [de la ligue]. Je jouais avec Shaq donc je ne rentrais même pas dans cette discussion. »

Lors du match 4 des finales, Kobe Bryant est de retour après s’être blessé. Les Pacers sont à 2 doigts d’égaliser surtout que le match s’en va en prolongation et Shaquille O’Neal sort pour 6 fautes. Il s’agissait de la première finale depuis l’ère Magic Johnson, la pression était donc sur Los Angeles. Big Shaq était alors monstrueux lors de ce fameux match 4 : 36 points et 21 rebonds. Kobe réussira littéralement son premier vrai match de légende. Entre le 4ème quart-temps et l’overtime, le numéro 8 marque 12 de ses 28 points. En marquage direct sur lui, Jalen Rose raconte qu’aucune personne assise sur le banc n’avait confiance en lui, hormis Shaq :

« J’avais l’habitude d’entendre Phil crier à Kobe : ‘Passe le ballon’. Passe la balle. Lâche la balle», s’est souvenue Rose dans l’épisode du 9 décembre de All The Smoke. « … Je ne sais pas quel match il regardait.»

Les plus vieux se souviennent encore, Kobe Bryant claque un shoot sur la tronche de Reggie Miller à 2 minutes de la fin pour un avantage de 3 points. Bryant célébrait à sa façon et pour Jalen Rose, ce n’était pas envers les Pacers mais ses coéquipiers :

Rose a qualifié la célébration de “get down, lay down,”  mais il a dit qu’elle n’était même pas dirigée contre les Pacers. Kobe le faisait envers ses coéquipiers. « Parce qu’ils ne croyaient même pas en Kobe », a-t-il déclaré. « Lorsque Kobe a été drafté pour la première fois… Kobe était irrité par ses propres coéquipiers. Par ses propres coéquipiers. Je ne pouvais pas le croire. »

Kobe Bryant a été traité comme un petit prince mais sa route fut très longue avant d’écrire sa légende. Rien ne lui a été donné et grâce à ses coachs, ses coéquipiers, ses fans et ses haters, il a su toujours se remettre en question et prouver aux gens qu’ils avaient torts.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Les records NBA de Noël : qui pourra battre les Bernard King, Kobe Bryant, Lebron James et consorts ?

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Histoires