Preview San Antonio Spurs - 1ère partie : la page se tourne un peu trop brutalement
*
Connect with us

Analyses

Preview San Antonio Spurs – 1ère partie : la page se tourne un peu trop brutalement

Source photo : New Arena
C’est le moment de préparer la saison, ainsi, The Daily Dunk vous livre sa preview de chaque équipe, du premier au dernier. Prêts pour une saison de folie ?

Arrières 

Le passage de témoin a été fait en cours de saison dernière, avec Dejounte Murray qui prend le relais pour annoncer les systèmes des Spurs. Le petit meneur est plus doué sur le plan défensif que sur la plan offensif, mais il peut en revanche contribuer au rendement offensif de l’équipe via sa vitesse en transition/jeu rapide. Et puis à côté de lui, il a un vrai All-Star, ce qui va lui permettre d’enlever un peu de pression sur ses épaules, bien que Gregg Popovich sera toujours derrière lui afin de le tirer vers le haut.

Justement le vrai All-Star, c’est DeMar DeRozan. Un changement douloureux dans sa carrière, et maintenant, l’arrière à l’occasion de jouer avec l’un (le ?) des meilleurs coachs de l’histoire en la personne de Gregg Popovich. Une évolution est attendue même si l’ancien Raptor a déjà fait des énormes progrès en ce qui concerne le shoot à trois points ou encore le playmaking. Allez, il ne manque plus que la défense et des perfs régulières en playoffs. Ça tombe bien, Coach Pop a déjà commencé à lui apprendre les fondamentaux défensifs.

Ailiers

Les Spurs ont perdu tous les ailiers (Leonard, Anderson), qui n’étaient par ailleurs, pas les plus bavards du monde. Alors, il est difficile de prédire qui sera l’ailier titulaire dans le Texas. Rudy Gay a peut-être une longueur d’avance bien qu’il a souvent joué en sortie de banc l’année dernière. Si cela se vérifie, l’ailier apportera de la percussion dans le jeu de San Antonio. En tout cas, il risque de beaucoup jouer cette saison compte tenu de la faible concurrence. Trois joueurs qui seront excellents à mi-distance, cela fait beaucoup.

Le troisième joueur excellent à mi-distance, c’est LaMarcus Aldridge, et on peut même dire qu’il fait partie de l’élite au mid-range. Et quand il est in the zone, absolument personne peut le stopper. Taille patron et énorme performance, c’est ce qui caractéristique la saison de l’ancien Blazer l’année dernière. Avec le retour d’un All-Star à ses côtés, ses statistiques risquent de diminuer, cependant, son impact sera assez important. Et même défensivement, il fait des progrès.

Pivot 

C’est un ancien ailier fort qui jouera au poste cinq, puisqu’il s’agit d’un certain Pau Gasol. Certainement pour un temps de jeu assez faible aux alentours de 15 minutes. On le voit bien sauter vers mi-novembre vers le banc. Malgré des faiblesses assez incroyables pour la NBA moderne (sa mobilité notamment), l’Espagnol a su s’adapter et évoluer aussi bien offensivement que défensivement. Défensivement, il est devenu plus solide en tant que rim protector, et offensivement, il est parvenu à s’écarter derrière la ligne à trois points, tout en gardant ses mains en or et Rudy Gobert dans sa poche droite.

Banc

Toujours là, toujours debout c’est Gregg Popovich. Il est d’ailleurs l’un des seuls rescapés du titre 2014 avec Patty Mills, qui perd d’ailleurs son niveau d’année en année. Chez les arrières le coach des Spurs dispose de deux shooteurs : Marco Bellineli et Quincy Pondexter. Il faudra surveiller également Lonnie Walker IV car il est pourrait être un steal chez les rookies. Enfin, Bryn Forbes sera le dernier extérieur de la rotation avec Dante Cunningham (qui pourrait jouer en 4 aussi). Chez les pivots, la bataille sera rude entre Poetlt et Bertans. Le premier cité devrait vite être titulaire, vu le basket qu’il a dans les mains, ainsi il pourra jouer en osmose avec un certain LMA.

Voilà notre preview et n’oubliez pas qu’il y aura à chaque fois 3 papiers pour présenter l’équipe : les joueurs, le pronostic et qu’attendre de l’évolution de la saison. Elle est pas belle la vie, avec une équipe par jour ?
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Analyses