Preview Los Angeles Lakers – Présentation de l’effectif : Beaucoup d’incertitudes en dehors du duo LeBron – AD ? – The Daily Dunk
Connect with us

Analyses

Preview Los Angeles Lakers – Présentation de l’effectif : Beaucoup d’incertitudes en dehors du duo LeBron – AD ?

Source photo : Silver Screen & Roll

C’est parti pour les previews ! Toutes les équipes seront passées au crible et elles seront traitées en trois parties. Nous débutons par la présentation de l’effectif, qui aura pour but de présenter les qualités et défauts du roster.

Arrières

Nous commençons évidemment par le meneur et le meneur titulaire ne sera pas un pur meneur, étant donné qu’il s’agit d’Avery Bradley, qui n’a par ailleurs pas compris le principe de la pré-saison sachant qu’il défend comme un chien. Complètement à l’Ouest depuis son départ de Boston, l’ex bulldog des Celtics semble être en pleine résurrection depuis février dernier. Il aura la lourde tâche d’être le meneur des Lakers (même si LeBron sera plus le point forward) et surtout, il sera le premier rideau défensif. Et clairement, avoir un tel défenseur sur l’homme et sur pick & roll est une excellente chose. Maintenant, il faut qu’il reste en bonne santé. 

Le roster était complètement sans shooteur l’année dernière, et autant dire que l’erreur semble réparée, car à ce poste, les Lakers ont signé Danny Green. Et pour apporter autant d’adresse extérieur, il est difficile de trouver/faire mieux que le champion NBA en titre. De plus, c’est un excellent défenseur, et même s’il s’est fait plaisir avec son agent, l’arrière sera un élément primordial dans la réussite de son équipe…comme dans toutes les équipes où Danny a mis les pieds.  

Ailiers

D’habitude, nous avons le droit à un LeBron James qui monte en puissance au fil de la saison, qui joue pratiquement en marchant…cette année ce ne sera pas le cas. Le King a découvert la jungle de l’Ouest et il ne refera clairement pas la même erreur stupide. Bron s’est entraîné pour être en meilleure forme physique plus tôt de la saison, pour tenir longtemps. Il faut juste souhaiter que la santé tienne pour LeBron James car il ne faut pas oublier qu’il va sur ses 35 piges.

La vie est parfois injuste. Ce monde est cruel. Anthony Davis va jouer avec LeBron James. Et si on oublie les potentiels soucis physiques, nous tenons les deux ailiers les plus dominants et physiques de la ligue. Intenable en pick & roll, innarêtable face au panier, défenseur redoutable, vision de jeu très honnête, handle, rapide et injouable lorsqu’il est adroit…l’intérieur est probablement ce qu’il se fait de mieux à ce poste et le plus complet/destructeur dans tous les compartiments du jeu. Nous sommes en présence d’un monstre. 

Pivot

En revanche, le pivot fait plus peur aux enfants qu’aux adultes puisque c’est JaVale McGee. Et s’il y en un qui va profiter des espaces créées par les deux ailiers, c’est bien lui, car il saute plus haut que tout le monde et clairement, il aura ou moins cinq ou six dunks ouverts par match. Le pivot sera à coup sûr d’un opportunisme fou, d’un renard des surfaces (ou plutôt des raquettes). Et bien qu’il soit naïf défensivement, JaVale McGee apportera sa présence en second rideau.

Banc

En sortie de banc, Frank Vogel a des profils différents, et c’est probablement une force : tout d’abord le playmaker bouffeur de ballon sans défense en la personne de Rajon Rondo, puis le shooteur aussi sans défense Quin Cook et enfin le GOAT de la poule B de D3, Alex Caruso. Fais repousser la moustache gros. A l’arrière, il y a encore du shoot avec Troy Daniels et le prisonnier Kentavious Caldwell-Pope. Sur l’aile, Kyle Kuzma devra jouer le rôle de sixième homme au temps de jeu très conséquent, et pourra compter sur Jared Dudley pour lui filer des petites astuces dans les placements offensifs et défensifs. A lui de les écouter. Et pour terminer, Los Angeles aura le revenant Dwight Howard pour suppléer McGee. Et cette fois, il a l’air d’être en forme physique et fut auteur d’une pré-saison globalement satisfaisante. 

C’est terminé pour la première partie de cette preview, qui vous aura renseigné sur points forts et faibles du roster. Dorénavant, place à la deuxième partie et aux différentes attentes !

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in Analyses