Preview Houston Rockets – Les attentes : Les finales NBA dans le viseur du duo Westbrook/Harden ? – The Daily Dunk
Connect with us

Analyses

Preview Houston Rockets – Les attentes : Les finales NBA dans le viseur du duo Westbrook/Harden ?

Source photo : Clutchpoints

C’est parti pour les previews ! Toutes les équipes seront passées au crible et elles seront traitées en trois parties. Nous enchaînons de suite avec les attentes, que ce soit au niveau du jeu et au niveau des résultats. Mais attention, les attentes ne sont pas toutes les mêmes pour tout le monde. En l’occurrence, ce seront les attentes de la rédaction.

Le jeu

L’an dernier, le jeu des Rockets était plus que stéréotypé, avec des isolations de James Harden à outrance. Avec les blessures qui ont décimé l’effectif l’an dernier (Chris Paul et Clint Capela pour ne citer qu’eux), le barbu s’est retrouvé un peu seul et visiblement il a kiffé. Harden a monopolisé le ballon comme jamais et a tourné à plus de 35 points par rencontre sur la saison. Et étant donné que la recette a bien fonctionné d’un point de vue résultats, l’arrière n’a jamais appuyé sur bouton stop et Chris Paul a eu du mal a s’y retrouver une fois rétabli. Désormais, c’est Westbrook qui va devoir se faire sa place aux côtés de son ancien coéquipier d’OKC. Aimant lui aussi tenir le ballon en main pour créer le jeu, la bonne répartition de la gonfle va être LE premier objectif de Mike D’Antoni. Jusqu’ici la pace des Rockets était très faible, avec un rythme lent qui profitait aux isolations d’Harden, mais vu les qualités physiques de Westbrook, il serait franchement dommage de ne pas appuyer sur la pédale d’accélération et forcer sur le jeu en transition, d’autant que le barbu peut très bien sanctionner sur du catch&shoot également. Avec la faculté de Westbrook à pénétrer dans la raquette, les défenses vont devoir se resserrer sur lui, ce qui laissera encore plus qu’avant les shooteurs ouverts dans les coins. Que ce soit Harden ou Westbrook, les deux sont réputés pour savoir lâcher la balle au bon joueur au bon moment, et on peut s’attendre à une alternance entre jeu lent avec l’arrière balle en main et un jeu plus rapide quand c’est le meneur qui porte la balle. Mike D’Antoni a la chance de pouvoir compter sur deux formidables playmakers et il serait bien inspiré d’en avoir toujours au moins des deux sur le parquet. De quoi foutre des migraines atroces aux autres équipes pendant 48 minutes…

Les résultats

La saison dernière, tout le monde imaginait les Rockets écraser la NBA, surtout après avoir failli éliminer les Warriors en finales de conférence. Entre l’arrivée du fils de Damian Lillard de Russell Westbrook, les prolongations de Danuel et Austin Rivers, il parait logique de placer cette équipe sur le podium de la conférence Ouest. Certes la concurrence sera rude, entre les Lakers, Clippers, Jazz ou encore les Warriors, mais l’effectif des Rockets semble bâti pour viser les finales NBA et rien d’autre. Oui, aujourd’hui subsistent encore de nombreuses interrogations autour de la complémentarité sur le terrain entre les deux compères du backcourt et sur le niveau de la défense que proposera l’équipe, mais quand même ! Les postes sont intelligemment doublés, avec des shooteurs et des joueurs plutôt capables en défense (House, Rivers, Sefolosha) et Houston devrait tourner autour des 55 victoires si elle n’a pas d’autres blessures à déplorer que celle de Gerarld Green. Ce qui est sûr, c’est qu’on a hâte de les voir croiser de nouveau le Jazz en playoffs…

C’est terminé pour la seconde partie de cette preview. Encore une fois, il est bon de rappeler que les attentes ne sont pas les mêmes pour tout le monde. La rédaction essaye d’être le plus cohérent et impartial possible.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.







More in Analyses