Preview Brooklyn Nets - 1ère partie : Une progression constante
*
Connect with us

Analyses

Preview Brooklyn Nets – 1ère partie : Une progression constante

Source photo : Yardbarker
C’est le moment de préparer la saison, ainsi, The Daily Dunk vous livre sa preview de chaque équipe, du premier au dernier. Prêts pour une saison de folie ?

Arrières 

On commence par celui qui va avoir une grosse pression sur ses épaules avec D’Angelo Russell. Le meneur va entrer dans sa troisième année et est attendu au tournant. Après un début de saison très prometteur, la saison de DLo a été écourtée  à cause d’une blessure. Cette année, celui qui a de la glace dans ses veines doit jouer plus de matchs, doit exploser afin que sa carrière décolle enfin.

Il faut dire que son duo avec Allen Crabbe a fonctionné à merveille. Le nombre de fois où le gaucher a servi son shooteur en catch and shoot sur un plateau et que l’arrière a par la suite sanctionné…Un 3&D payé cher certes, mais un 3&D qui fait très bien son boulot. Crabbe doit continuer sur cette progression.

Ailiers 

Auparavant DeMarre Carroll était un 3&D aussi, et il est devenu ensuite un joueur qui s’est développé en attaque tout en restant solide défensivement. Cela se ressent dans son jeu, il s’éclate aux Nets, dans une équipe plutôt jeune, et qui est sacrément explosive. Néanmoins, son nom devrait ressortir dans les rumeurs de transferts.

Si cette équipe est autant explosive, c’est en partie grâce à un joueur polyvalent à l’aile puisque Rondae Hollis-Jefferson progresse d’années en années de façon impressionnante. Il va également entrer dans sa troisième année, et doit poursuivre sur sa lancée. L’ailier bosse en silence, fait son boulot sur le terrain, et rentre chez lui.

Pivot 

Il y a trois types de pivot en NBA : ceux qui servent à rien (Gortat), ceux qui sont offensivement des bêtes (Embiid, Towns, Cousins), et ceux qui sont excellents défensivement grâce à des segments très longs (Gobert, Jordan), et Jarrett Allen fait partie de ces pivots. Très propre défensivement, le pivot est très athlétique, ce qui lui permet de finir facilement au cercle. Un pivot qui rentre dans une année sophomore très importante.

Banc  

Sur le banc, il y a du talent. Et il y a du talent, notamment au coaching avec Kenny Atkinson qui a su développer un collectif. Ensuite, à la mène, le coach peut compter sur deux bons joueurs : Dinwiddie et Napier. Sur les postes extérieurs, la jeunesse domine également avec Joe Harris et Caris LeVert. En revanche, c’est complètement différent sur les postes 4 et 5 dont l’expérience prime : Ed Davis, Dudley, Acy et Faried ont tous plus de six ans dans les jambes.

Voilà notre preview et n’oubliez pas qu’il y aura à chaque fois 3 papiers pour présenter l’équipe : les joueurs, le pronostic et qu’attendre de l’évolution de la saison. Elle est pas belle la vie, avec une équipe par jour ?
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews




L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Analyses