Preview Boston Celtics - 1ère partie : un statut de favori à assumer
*
Connect with us

Analyses

Preview Boston Celtics – 1ère partie : un statut de favori à assumer

Source photo : NBA.com
C’est le moment de préparer la saison, ainsi, The Daily Dunk vous livre sa preview de chaque équipe, du premier au dernier. Prêts pour une saison de folie ?

Arrières

Que dire sur Kyrie Irving ? Il est parti de Cleveland pour avoir son équipe, et malheureusement, il n’a pas pu disputer les derniers playoffs, et c’est dommage. Si Uncle Drew a fait une croix sur les derniers playoffs, c’était pour être à 140% pour cette saison, alors préparez vous pour un carnage, du cassage de chevilles dans tous les sens. Et pourquoi pas un TOP 5 MVP ?

A ses côtés, il aura un joueur bien physique en la personne de Jaylen Brown. L’arrière va entrer seulement dans sa troisième année, et pourtant, il a déjà une expérience de fou. Attention toutefois à la répartition des ballons car c’est peut-être lui qui sera le plus sacrifié. Néanmoins, il est excellent sans ballon. Un joueur qui voudra être All-Star…

Ailiers

Nous sommes tellement heureux de le revoir sur un parquet après ce qu’il s’est passé l’année dernière. Gordon Hayward a connu une blessure horrible, et grâce notamment à son mental, l’ancien du Jazz a bossé dur afin de revenir. Bien évidemment, cela ne se ressentira pas dès le début mais on peut cependant dire que c’est une recrue estivale pour les Celtics. Il a au moins l’avantage de connaître le coach, qui l’a entraîné à la fac.

Il faut dire qu’en l’espace d’une campagne de playoffs, la hype de Jayson Tatum a été multipliée par 5. Des shoots de patron, un poster monumental : le joueur formé à Duke est attendu et même si ça va probablement beaucoup switcher, l’ailier se retrouvera sur un poste assez méconnu pour lui puisqu’il sera positionné au poste 4, soit sur un poste similaire à Blake Griffin ou Kevin Love par exemple.

Pivot 

Lorsqu’on parle d’Al Horford, on parle d’intelligence. De par son Q.I, le pivot arrive à dominer aussi bien offensivement que défensivement alors que ses qualités athlétiques sont égales à celles de Kendrick Perkins. Au final, on peut dire que c’est un pivot avec les qualités d’un meneur. Boston peut s’estimer heureux d’avoir un tel pivot.

Banc

Brad Stevens est humble, et cela fait de lui un coach spécial. Néanmoins, il aura un casse tête, des choix de riche puisqu’il devra gérer la rotation, avec des joueurs qui méritent de jouer comme Terry Rozier, ou encore Marcus Smart, aka le meilleur ambianceur du Garden, mieux que David Guetta. Semi Ojeleye aura ses minutes, Marcus Morris ira se battre avec Tristan Thompson en enfin, le coach des C’s aura l’embarras du choix sur le poste 5 entre Daniel Theis, Aaron Baynes, voire Yabusele (qui est plus un 4 malgré tout).

Voilà notre preview et n’oubliez pas qu’il y aura à chaque fois 3 papiers pour présenter l’équipe : les joueurs, le pronostic et qu’attendre de l’évolution de la saison. Elle est pas belle la vie, avec une équipe par jour ?
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods




More in Analyses