*
Connect with us

Analyses

Oubliez Jimmy Butler : focus sur le nouveau rôle de « star » de Josh Richardson

Source photo : Twitter
Depuis quelques semaines, Jimmy Butler fait la une à cause de sa situation. Un transfert a même été avorté contre… Josh Richardson. Le jeune joueur semble s’en tamponner puisqu’il prend très à cœur son nouveau rôle. Être une star, être une option offensive majeure. Voilà ce qu’il va tenter de faire.

Josh Richardson attaque sa 4ème saison. Celui qui a la presque même détente qu’un autre « J-Rich », rentre dans une période  charnière de sa carrière. Il subit une belle évolution au fur et à mesure des saisons. En arrivant en NBA, il fait forte impression grâce à ses qualités athlétiques et surtout sa défense tant sur l’homme qu’en aide défensive. Il va même être considéré comme l’un des meilleurs défenseurs à son poste. Puis en 2017, Richardson signe un contrat de 42 millions de dollars. Il sait que les choses vont changer dans un futur proche et à l’été, il décidé de passer un cap et de s’entraîner dur. Il pense être un go to guy et veut le prouver pour l’exercice 2018-2019.

Afin d’être une star offensive, il va d’abord falloir prendre soin de son corps. S’il a réussi à atteindre  les 81 matchs lors de la saison qui vient de s’écouler, il n’a joué que 105 rencontres combinés, lors de ses deux premières saisons. Est-il motivé suite aux rumeurs qui l’envoyaient à Minnesota ? Peut être un petit peu et son attitude a clairement changé, malgré qu’il a encore beaucoup défauts dans son jeu.

Même si ce n’est que deux matchs, il prend bien plus de shoots, avec deux rencontres à plus de 20 tentatives. L’année dernière ? Seulement une moyenne de 10 shoots. Doté d’un bon shoot, il n’hésite plus à les prendre sur la tronche de ses défenseurs. Si son volume a augmenté, sa réussite devra exactement faire de même. En deux matchs, il a déjà pris plus de 20 shoots à 3 points. Des shoots parfois osés et ce sera à lui de bien choisir ses spots, pour améliorer sa sélection. Même lorsqu’il attaque le cercle, il ne réfléchit pas et s’embourbe tête baissée, à l’image de son début de match contre Washington.

Mais c’est un début et c’est normal. Passer de joueur de complément à star, n’est pas chose facile. Il a clairement les clés du camion et il faut procéder étape par étape. Si nous avons évoqué les points négatifs, il y a aussi de belles choses à noter, comme le fait qu’il puisse enfin enchaîner 3/4 shoots de suite in. Malgré sa perte de balle dans le money-time à Orlando, il a rentré un shoot décisif contre les Wizards, en plus d’une solide deuxième mi-temps. Ce sera le rôle de Dwyane Wade de le former, pour qu’il atteigne les 18/19 points de moyenne à la fin de la saison. 

24.5 points à 38% au shoot sur les deux premiers matchs. L’important ne sera pas de cartonner  mais d’être régulier et important, quand son adresse le lâchera. Est-ce que Miami fait bien de lui donner autant de responsabilités ? On le saura très vite, en tout cas, il est prêt pour le défi.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Analyses