*
Connect with us

Histoires

Quand Russell Westbrook réalisait le buzz de l’année avec la pub Jordan, avec Lil Uzi Vert à la sono

Suite à la soirée d’hier, Russell Westbrook est devenu en quelque sorte l’attraction NBA. Aujourd’hui, on se retrouve pour parler d’une des pubs les plus populaires des années 2010. Grâce à Russell Westbrook, grâce à Jordan Brand mais aussi Lil Uzi Vert, la paire « Jordan Westbrook 0.2 » va faire un immense carton… ainsi que le titre « Do What I Want », qui représente parfaitement le personnage Russell Westbrook.

Avant qu’il s’implante un 3ème œil dans le front pour ressembler à Tenshinhan, Lil Uzi Vert était un gars comme les autres. Connu pour être l’un des rappeurs les plus appréciés et gentils du game, il va se retrouver en « feat » avec Russell Westbrook. En effet, l’un des morceaux les plus connus de la décennie 2010 se nomme « Do What I Want », en l’occurrence je fais ce que je veux. A l’heure actuelle, le morceau compte presque 100 millions de vues et si le clip est sorti en 2017, il y a eu un premier visuel. La fameuse pub créée par Jordan Brand. Nous sommes en décembre 2016 et le contexte est assez particulier. Ce clip va faire un buzz immense auprès de la marque mais aussi dans le monde de la NBA :

« Ce que les gens disent, ça ne change pas ce que je fais. Et c’est tout le concept de cette pub. Ne fais pas comme eux, fais le à ta manière. C’est comme ça que j’agis. » Russell Westbrook

Les choses sont encore glaciales entre Russell Westbrook et Kevin Durant à ce moment précis. Ils ne se parlent plus, Brodie l’a encore mauvaise d’avoir vu KD partir, sans lui dire un traitre mot hormis un texto. Sans doute le forfait Néo de l’époque avec 10 ans de retard. 8 ans passés ensemble, à la guerre, pour rien. Cette pub sort en plus quelques semaines avant les retrouvailles entre les deux ex-compères. Les réseaux sociaux n’hésitent pas à allumer le feu, justement en prenant ce spot publicitaire et en le remixant avec les Warriors. Ce match est clairement l’événement de l’année. C’est d’autant plus chaud que beaucoup de personnes pensent que Russell Westbrook a lâché un tacle glissé à travers ce spot publicitaire. En soi, Kevin Durant est parti et maintenant, Russ fait ce qu’il veut. Tout le monde ira de sa petite supposition. La publicité fera donc un carton et représente tellement le bonhomme. Déjà avec les danseurs et danseuses choisis, es personnes de toutes les communautés, sexe, âge, physique, tout le monde est bien représenté. En plus de ça, rajoutez un son qui donne la pêche à l’image de son jeu, mais aussi son amour pour la danse. Enfin, les paroles parlent d’elles mêmes, qu’importe les haters, les on dit, Russell Westbrook fera toujours ce qu’il veut et suivra sa route à sa manière. Mais le plus marrant dans l’histoire, c’est que Lil Uzi Vert ne savait même pas son morceau passerait chez Jordan :

« Mec, je l’ai découvert comme toi, quand toi tu l’as découvert [en parlant des fans sur les réseaux sociaux]. » Lil Uzi Vert

C’est notamment au milieu des années 2010 que Lil Uzi Vert a été découvert par la scène mondiale et quelques mois après ce fameux clip de Russell Westbrook, il partait en tournée, ce qui sera le game changer de sa carrière. A travers les années, Russell Westbrook continue de s’inviter auprès de la marque Jordan (et autres sponsors). Il ne fait pas que donner son aval, Brodie s’implique réellement dans la conception de ses chaussures, à la création du clip, en passant par la sélection des intervenants. C’est d’ailleurs lui qui avait choisi le fameux bop de Lil Uzi Vert :

« Ouais, j’ai choisi la chanson. C’est un bon artiste, et il fait des supers chansons où j’aime danser. [« Do What I Want »] était une chanson que nous pouvions utiliser pour la publicité, et c’était énorme. »

A l’image de cette saison 2016-2017, Russell Westbrook n’arrivera jamais à faire mieux que cette pub chez Jordan. Il faut dire que le niveau était assez élevé, sans parler de l’environnement spécial autour du divorce avec Kevin Durant, qui rendait fou chaque fan, y compris chez les joueurs.

Damian Lillard égratigne les superteams : le meneur pense être tombé à la mauvaise époque

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Histoires