*
Connect with us

Histoires

L’amérique découvrit la fratrie : quand Lamelo Ball et ses frères aînés remportaient le titre

Qui n’en a pas rêvé au moins une fois ? Jouer avec ses frères et gagner le titre suprême. C’est ce qu’ont pu faire Lamelo, Lonzo et LiAngelo Ball quand ils étaient au lycée. Si les Antetokounmpo ou encore les Holiday ont pu partager le terrain en NBA, ce qu’ont fait les Ball est presque aussi fort !

Il faut savoir qu’aux States, le plus haut titre que puisse remporter une équipe de lycée, c’est le championnat d’état. Il s’agit d’un véritable culte là-bas, bien que moins élevé que la NCAA certes. Lors de la première année de Lamelo Ball, les trois frangins Ball étaient dans la même équipe et il y a encore mieux dans cette histoire, puisque leur cousin, Andre Ball, était aussi de la partie. Pour un premier année, Lamelo Ball impressionne avec 27 points pour son premier match mais la vraie star se nomme tout naturellement Lonzo Ball. Défense, attaque, leadership, il fait absolument tout au sein de l’équipe et rien de plus normal, à quelques mois de son départ pour l’université de UCLA et un an plus tard de son arrivée en NBA, aux Lakers. Il tourne à un triple-double de moyenne, 23.9 points, 11.3 rebonds, et 11.7 passes avant de partir à la fac. Considéré comme le meilleur joueur du pays, il a fait naître sans le savoir, la hype des frères Ball :

« J’appelle ça le ‘Ball Era’, car avant que Lonzo n’arrive ici, rien de tout cela n’était comme aujourd’hui. Personne ne connaissait même Chino Hills. Maintenant, dès que vous mentionnez Chino Hills, la première chose qui sort de la bouche de tout le monde est «Ball Brothers». Quand j’ai dit que cela allait arriver quatre, cinq ans plus tôt, les gens pensaient que j’étais fou.  » Lavar Ball au New-york Post

Column: Ball brothers stole the show during the last decade - Los Angeles  Times

Fort heureusement pour Lamelo et LiAngelo, ils en ont profité. Avec leurs départs pour l’étranger, ils ont pu écrire une belle histoire High School du basket-ball américain. C’est tout simplement l’une des plus belles stories de l’histoire du sport, puisqu’ils ont réussi à gagner le titre d’état de Californie. En feu durant toute la saison, Chino Hills a toutes les peines du monde en finale face à De La Salle, alors qu’ils n’ont perdu aucun match. Il faudra atteindre la mi-temps pour qu’un certain Lonzo Ball se réveille et guide les siens vers la victoire pour remporter le titre. Durant cette saison, Lamelo Ball sera élu Freshman of the year (1ère année), ce qui n’était que le début de son histoire. Il faut se rendre compte que Chinos Hill n’était pas une grosse ville par rapport aux autres lycées et comme le dit si bien Lavar Ball, elle n’était rien dans le game du basket avant l’arrivée de Lonzo Ball. Dommage que LiAngelo ne soit pas de la partie en NBA mais quel pied ce serait de voir les deux autres frangins dans la même équipe à l’avenir.

Pendant toute une saison, ce trio aura fait vibrer toute l’amérique et à partir de ce moment, tout le monde connaît le nom de famille Ball. Leur hype est grandissante et Lamelo Ball se positionne comme le plus doué d’entre eux, comme c’était annoncé il y a de ça 5 ans, l’année du titre.

La bande annonce officielle de Space Jam 2 débarque enfin : il y a la VOSTFR et… la VF avec Lebron James

2 Comments

2 Comments

  1. Pingback: Les Rockets continuent de faire le ménage : Ben McLeMore va se faire couper pour mieux rebondir chez un contender ?

  2. Pingback: Lamelo Ball pourrait revenir dans une semaine : les Hornets peuvent se remettre à rêver

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Histoires