... ...
... Le 5 majeur de la Draft 2016 : bah qu’est ce que tu fous là Ben Simmons ? - The Daily Dunk - Actualité NBA quotidienne
Connect with us

Analyses

Le 5 majeur de la Draft 2016 : bah qu’est ce que tu fous là Ben Simmons ?

Source photo : Youtube
Nouvelle chronique ! On réalise le cinq majeur parfait avec un sixième homme des dix dernières drafts. Bien évidemment, la draft 2018 ne compte pas car les jeunes n’ont toujours pas mis le moindre pied en NBA. Nous essayons de respecter les postes et d’être cohérent dans les choix. Au tour de la draft 2016 !

Meneur : Jamal Murray

Auteur d’une très bonne saison, Jamal Murray a confirmé ce qu’on pouvait attendre de lui. Le Canadien est un shooteur très solide qui peut prendre feu. Toutefois, le meneur est aussi capable de distribuer, de gérer le tempo. Deux années prometteuses, désormais, le Nugget doit continuer d’avoir faim.

Arrière : Jaylen Brown

Deux saisons, deux campagnes de playoffs, deux finales de conférences, deux expériences sublimes pour Jaylen Brown, surtout que cette année, il a eu un vrai rôle. Même s’il a totalement raté son Game 7, l’arrière des Celtics est talentueux, toujours prêt à tout casser. C’est déjà un joueur très très fort dans cette ligue.

Ailier : Brandon Ingram

Son évolution depuis deux ans est complètement dingue, et il est en train d’apprendre sous l’aile droite de LeBron James. Brandon Ingram va devenir un monstre, et ce n’est que le début. Playmaking incroyable, et pourtant très mal utilisé, le meilleur est à venir pour l’ailier formé à Duke. Attendons de voir la suite..dès octobre.

Ailier fort : Ben Simmons

Rookie de l’année, il n’y a plus rien à dire sur Ben Simmons. Dès sa première année, l’Australien s’installe comme un des futurs patrons de la ligue, qui rappelle d’ailleurs le King. Triple doubles à gogo, le gaucher est un pur phénomène, alors qu’il dispose d’une faiblesse majeure, c’est à dire que son shoot n’est pas encore développé…

Pivot : Thon Maker

Dans une équipe comme ça, il faut impérativement un défenseur, un rim protecteur, et Thon Maker est tout simplement le profil idéal. Très long, le pivot peut être aussi utile de l’autre côté du terrain. La dernière fois que les Bucks ont drafté un gars avec des longs bras, il s’appelait Giannis, donc imaginez ce que ce joueur peut devenir.

Sixième homme : Buddy Hield

Kris Dunn a rien prouvé en tant que remplaçant, Buddy Hield a un peu plus prouvé, c’est pour cela que notre choix s’est porté sur lui. Scoreur, l’arrière est dans son registre préféré, à savoir de pouvoir shooter, avoir carte blanche. Lorsqu’il est libéré, et sans pression, le joueur peut faire sacrement mal à l’équipe adverse.

Aucun pivot dominant, cependant, il y a trois extérieurs qui sont déjà très forts dans cette ligue, plus un meneur qui d’ores et déjà respecté. Sur le long terme, cette équipe est très intéressante.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

La boutique The Daily Dunk










100 euros remboursés

More in Analyses