Connect with us

Analyses

Donovan Mitchell en mode All-Star : le vrai « steal » de la draft ?

Source photo : NBA
Sélectionné en 13ème position par le Jazz d’Utah, Donovan Mitchell fait un début de carrière NBA remarquable. A l’instar de nombreux rookies de cette cuvée, il n’a pas froid aux yeux et semble prêt à se faire un nom dans la Ligue.

Un impact immédiat

S’il est acceptable pour un rookie d’arriver en NBA sur la pointe des pieds, ce ne fut pas le cas de Donovan Mitchell.  Arrivé en provenance de Louisville, le jeune arrière n’a pas tardé à se montrer. Auteur de performances remarquées en sortie de banc, en back up de Rodney Hood, Mitchell réalise très rapidement des pointes à plus de 20 points. Des prestations encourageantes qui vont forcer Quin Snyder à faire un choix fort : le faire démarrer en lieu et place d’un Hood qui réalisait pourtant un début de saison convaincant.

Il faut dire que Donovan Mitchell possède les qualités nécessaires pour réussir dans la NBA actuelle. Il est athlétique, des prises d’appuis solides, un bon shoot mi-distance et à 3 points et une facilité de pénétration et de finition près du cercle. Ces nombreuses aptitudes en plus d’une capacité à défendre correctement et vous obtenez un arrière très complet.

Un apprentissage express !

Les débuts du jeune n°45 du Jazz étaient prometteurs. Mais que dire de la suite ? Depuis cinq matchs, Mitchell tourne à 25.2 points à 53% dont 50% à 3 pointsMais ce qui a marqué les esprits, c’est son match face aux New Orleans Pelicans le 1er décembre dernier. Face aux Pels d’Anthony Davis et DeMarcus Cousins, et le tout sans Rudy Gobert, l’enfer semblait promis aux mormons. C’était sans compter sur le meilleur match de la jeune carrière de Donovan Mitchell : 41 points dont 17 dans le dernier quart temps, 4 passes et 4 rebonds.

Héroïque, Mitchell offre à lui seul la victoire au Jazz en étant incroyablement clutch. De plus il a fait preuve de l’attitude d’un mec qui joue dans la ligue depuis des années. Il est devenu alors le premier rookie a marquer plus de 40 points dans un match depuis Blake Griffin en 2011 !

Donovan s’amuse, Utah gagne !

Au delà des stats, l’apport de Donovan Mitchell se ressent également sur les résultats. En effet, alors qu’ils ont perdu Gordon Hayward cet été et que Rudy Gobert a déjà manqué 11 matchs sur 24, Utah pointe à la 7ème place de la conférence Ouest, avec un bilan de 13 victoires pour 11 défaites. La nuit dernière, les Jazzmens ont même explosé les Wizards (+47 !) pour le retour de Gobert et avec un Donovan Mitchell toujours aussi mature et appliqué: 21 points à 8 sur 13 au shoot.

Sur le plan purement individuel, Mitchell n’a sur le papier que très peu de chances de devenir rookie de l’année tellement Ben Simmons s’amuse à boire la concurrence. En revanche, avec Kyle Kuzma il est pour l’instant le meilleur joueur de la cuvée 2017. Il aura très certainement une place bien au chaud dans la NBA All-Rookie team s’il continue sur cette voie.

Une qualification en playoffs sera compliquée à aller chercher pour le Jazz, mais nul doute qu’ils seront très compliqués à prendre cette saison. En attendant, même si le franchise player de cette équipe est français, nos yeux se tournent forcément sur Donovan Mitchell lorsque l’on clique sur Utah. Le ciel semble être la limite pour l’ancien de Louisville.
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Analyses