*
Connect with us

Actualités

Aaron Gordon a croqué Damian Lillard en seconde mi-temps : l’ancien du Magic voulait calmer Dame

Dans un match relativement dominé par les Nuggets, Damian Lillard a tout donné pour l’emporter. En feu total en 1ère mi-temps, il n’a malheureusement pas pu avoir la même efficacité en seconde. La faute à un Aaron Gordon envoyé en mission.

12 points d’écart à la mi-temps, tout semblait possible les Blazers. Pas tout à fait. Damian Lillard est en feu total. 32 points pour lui lors des deux premiers quart-temps. Il a même déterré un record vieux de plus de 20 ans, lorsque Vince Carter avait pris feu à 3 points en plantant le plus de paniers à 3 points en une mi-temps (8) face aux Sixers. Dame finit par échouer à deux petites réussites (11 au total) du record détenu par Klay Thompson sur un match dorénavant. Conscient qu’il fallait le freiner à tout prix, Aaron Gordon a déclaré dans le vestiaire : « Je le prends. » Résultat des courses ? Seulement 10 points et un panier à 3 points en seconde mi-temps. Un chiffre assez faible vu sa chaleur ambiante :

« Je m’attends à ce que ça continue. Il faut juste bouger loin du ballon, obtenir plus de systèmes loin du ballon. Habituellement des gars peuvent utiliser leur force et leur athlétisme sur la balle,  mais quand tu commences à bouger sur des flares et pindowns (systèmes à base d’écrans) et des choses comme ça, cela te donne typiquement un peu d’espace. »

Pour être physique, le garçon est physique. Aaron Gordon est quand même un gros bébé de 2.06 mètres et 107 kilos. Ajoutez à cela une bonne défense sur l’homme, de la détente et vous obtenez un bon stoppeur quand il est concentré à 100%. Denver a quelques bons défenseurs dans ses rangs sur le poste 1. Austin Rivers qu’on ne présente plus, évoluant au delà de la moyenne et Facundo Campazzo, plus petit mais beaucoup plus vicieux avec une bonne faculté à intercepter et exagérer les contacts par ailleurs. En playoffs, chacun doit prendre ses responsabilités et l’ancien du Magic n’a pas rechigné à la tâche pour le plus grand bonheur de son coach :

« Tu sais quoi, envoyons Aaron Gordon sur lui. C’est l’une des raisons pour laquelle nous avons ramené AG ici, c’est sa versatilité défensive. Et bien sûr, il l’a embrassé, il le voulait. C’est la meilleure partie à propos de ça. C’est quelque chose que Aaron Gordon voulait faire. »

Derrière les 38 points de Nikola Jokic, Aaron Gordon et ses 13 points, ainsi que sa défense, ont pu définitivement repousser les ardeurs de Damian Lillard. Mais le plus dur reste à faire, Portland possède toujours l’avantage du terrain.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

Le tweet de la semaine

More in Actualités