*
Connect with us

Actualités

Le Heat a servi de paillasson : les Bucks ont tutoyé les sommets dans le 1er quart-temps

Les Bucks ont décidé d’humilier le Heat dans l’affiche du soir dans la conférence Est. Une domination dans les règles, dans tous les compartiments du jeu, et derrière un joueur majeur nommé Bryn Forbes, comme quoi, vraiment les playoffs c’est un autre monde.

Personne n’avait pu prédire cela. Personne n’avait pu prédire que le Heat allait se faire ouvrir dans les règles de l’art par l’attaque des Bucks. Personne n’avait pu prédire que Bam Adebayo et Jimmy Butler seraient aussi impuissants en défense que Trae Young et James Harden. Milwaukee a démarré pied au plancher après la contre-performance de dimanche, où ils avaient été poussé en prolongation. C’est bien simple, dans le premier quart temps, c’est toute l’équipe qui était dans la zone. 71,4 % (10/15) à 3 points, et tout le monde y va de son petit shoot. L’instigateur en chef ? Bryn Forbes, 4/5 à 3 points dans le quart temps. Comme quoi, Stephen Curry a quand même réussi à jouer les playoffs, il a juste enfilé un maillot vert. Autour de l’ancien des Spurs, Bobby Portis ou Pat Connaughton prennent aussi feu, de l’autre côté le Heat s’effondre et ne recollera jamais.

46-20 en un quart temps, 132-98 à la fin du match. Gros message envoyé par Milwaukee au reste de la NBA. Quand même Bryn Forbes se prend pour Ray Allen, les daims commencent à faire peur à tout le monde.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Les Bucks remettent ça : 29 points d'écart, nouvelle humiliation pour le Heat

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités