*
Connect with us

Actualités

Un petit sweep et puis s’en va : le Heat éliminé après un violent 1er tour, les Bucks se sont amusés

Les Bucks étaient favoris mais de là à l’emporter aussi facilement ? Peut être pas à ce point mais la vérité du terrain a parlé. Le Heat a finalement été aussi bon qu’en saison, c’est à dire assez médiocre et les Milwaukee Bucks passent le 1er tour assez facilement.

L’an passé, Milwaukee avait gagné un match contre Miami en playoffs. Un match en overtime, la donne n’était pas la même cette année. Outre le premier match pour le moins serré, la suite sera un massacre. Perdre de 1 ou 28 points ne change rien en post-season, les victoires morales n’existent pas et les hommes de Spoelstra l’ont appris à leurs dépends. Leur série de playoffs a finalement été un prolongement de la saison comme la plupart des équipes en jeu à ce stade de la compétition. Beaucoup de médiocrité, un manque de régularité, de motivation, de sentiment d’urgence, tout simplement un manque de niveau face à leurs opposants. C’est donc par la petite porte que les floridiens doivent sortir des playoffs. Brook Lopez termine meilleur marqueur avec 25 points et 4 joueurs dépassent la barre des 20 points. Quand Bryn Forbes marque plus que ton meilleur joueur sur la série, en l’occurrence Jimmy Butler, c’est que t’es vraiment mal barré.

Image

14.5 points à 29% au shoot et 26% à 3 points sur la série

Le Heat commence pourtant très bien la rencontre et même avec 10 points d’avance, il y avait ce sentiment de peur, ce feeling que peu importe l’avance, ils n’ont pas ce qu’il faut pour finir le boulot et ce scénario se concrétisera bien malgré eux. C’est dans le 3ème quart-temps que les efforts lâchent et Milwaukee finira par prendre l’avantage sans forcer. Une adresse retrouvée, Bryn Forbes ne dira pas le contraire avec ses 7 paniers à 3 points, tout le contraire de Miami qui marquera seulement 39 points en seconde mi-temps. Dans ce quart-temps, les coéquipiers de Jimmy Butler shooteront à un hideux 8/24 au shoot et pourtant les tentatives sont faciles. Des layups, des shoots à mi-distance ou à 3 points, des positions sans défenseur mais rien y fait, quand ça veut pas, ça veut pas. Milwaukee accentue son avantage dans le dernier quart-temps.

Les Bucks n’ont pas explosé de joie, ils n’ont pas pris cette série pour une revanche, le job était de gagner pour monter une marche mais il reste pas mal d’étages avant le défi suprême, remporter le titre. Une preuve que le groupe est clairement focus sur le but ultime. Quant à Miami… Il faut clairement oublier cette saison.

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Le Heat avoue avoir été cramé mentalement : l'enchaînement depuis la bulle était un peu trop hardcore

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités