*
Connect with us

Actualités

Donovan Mitchell héros du money-time : du déchet, un manque de rythme et surtout un homme né pour les playoffs

Pour le dernier match de la soirée, le Jazz est allé remporter un match vital à Memphis. Donovan Mitchell en a profité pour jouer les clutch-players pour une victoire probante mais non sans mal. Bien que la feuille de stats soit remplie, il faudra du temps pour retrouver son niveau. Sans doute quelques semaines.

Quand on rate autant de matchs que Donovan Mitchell, il faut un temps d’adaptation et il le sait. Le coquin a parfois réalisé des choix douteux, quitte à vendanger et prendre des shoots compliqués. Mais pour un shooteur comme lui, outre le rythme, il faut retrouver ses sensations. Il a pourtant été à la hauteur de son talent. Sans lui, le Jazz aurait sans douté lâché les armes. Auteur de 29 points, il score 10 points dans le money-time et inscrit un and one ultra important pour passer devant. Le Jazz ne regardera plus en arrière.  Donovan Mitchell terminera à 29 points à 9/23 au shoot, 2/10 à 3 points et 5 passes. Autre membre important de la victoire, Mike Conley. Etincelant comme à ses grandes heures à Memphis, c’est forcément un peu bizarre pour lui de jouer sur ses anciennes terres, là où il a créé sa réputation. 27 points, un record en carrière à 3 points (7) et une entente magistrale avec Rudy Gobert. Un All-Star qui assume son statut.

Le Jazz commença le match de la meilleure des manières, en prenant 12 points d’avance dans le 1er quart-temps. Toujours sans réponse face à Dillon Brooks (27 points) et Ja Morant (28 points), Grayson Allen se fait même un malin plaisir à rendre ses anciens coéquipiers complètement fous, avec sa qualité de shoot, pour rester dans le match. Dans le tout dernier quart-temps, Dillon Brooks prend feu avec 6 points de suite pour forcer le comeback. Sur un 13 à 2, Ja Morant inscrit deux lancers pour passer devant, ainsi qu’un joli Jumper. Comme cité plus haut, c’est à ce moment là que Donovan Mitchell rentre son and one salvateur. C’est là que commence une nouvelle série, instiguée par le Jazz, Spida inscrit un 3 points et en alignant un 14 à 2, les siens repartent avec la victoire sur le score de 121 à 111.

Plus disputée que prévue, cette série commence à prendre un joli tournant et les Grizzlies viendront avec le couteau entre les dents au match 4. En cas de défaite, Utah aura la main mise sur la série mais la dernière fois le 3 à 1 s’est plutôt mal terminé…

1 Comment

1 Comment

  1. Pingback: Ja Morant réalise des playoffs historiques : un nouveau record pour le meneur, la barre des 100 points a déjà été atteinte

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités