*
Connect with us

Actualités

Terry Rozier assomme les Wolves avec sa clutch attitude : l’arrière est sur une autre planète

Charlotte était l’une des équipes en forme du moment. Pourtant, les hommes de James Borrego se sont fait soulever contre les Grizzlies. La réaction était attendue et elle est venue de Terry Rozier. En plus d’un énorme match, il a mis un énorme shoot, assez symbolique de son apport et de sa performance.

Terry Rozier est en train de tout casser cette saison, c’est une certitude. Le meneur arrière joue le meilleur basket de sa carrière et tourne à plus de 19 points par match, accompagnés de 3.8 rebonds et 3 passes de moyenne. Sur ce mois de janvier, il est particulièrement chaud : 22.5 point par match à 54.1% au shoot et 47.1% à 3 points. Avec la draft de Lamelo Ball, il est enfin déresponsabilisé des tâches pures de meneur de jeu. Un rôle de scoreur donc, qu’il a assumé cette nuit : 41 points à 13/20 au shoot, 7 rebonds, 3 passes et le shoot qui tue. En effet, un petit point d’écart avec un peu moins de deux minutes à jouer. Après avoir créé une action pour Gordon Hayward, il s’en va claquer un shoot énorme dans le corner après que ce dernier lui retransmet le cuir. La messe était dite : « Terry mérite un énorme crédit pour cette victoire et il a été énorme en fin de match. Mais en général, il nous a fait avancer. Quand nous étions secs, ils nous a fait avancer, il parlait durant les huddles. Donc même en dehors du terrain, il a montré son leadership et sa volonté de gagner le match. » Coach James Borrego.

Que la fin de match fut tendue. Karl-Anthony Towns a rentré un panier un 3 points énorme avant ça, malheureusement en vain. Les Wolves ont parfois déconné dans le dernier quart-temps, en ne lui donnant pas assez de ballon. Que dire de cette fameuse possession où ils foirent un 3 vs 1 en plein crunch time ? Gordon Hayward n’a pas été adroit mais a su planter un panier hyper important pour que la franchise de caroline du nord ait cette petite possession d’avance. Outre ces faits de jeu, on retiendra en premier lieu le match dans le match des deux rookies, favoris pour le titre de ROY. Anthony Edwards : 21 points, 6 rebonds et 3 passes décisives. Lamelo Ball : 20 points 11 rebonds, 4 passes et 3 steals. Ils représentent le futur sur les postes 1 et 2. On est pressé de voir ce que donneront leurs carrières respectives.

Doucement mais sûrement, Charlotte est en train de faire un sacré chemin. Les voilà 6èmes de la conférence est et s’ils gagnent le prochain match, les Hornets possèderont un bilan équilibré. Si cela arrive, ils pourront grandement remercier Terry Rozier !

Rudy Gobert se fait Giannis Antetokounmpo sur un violent poster : on sent toute la rage du français exploser !!

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods

More in Actualités