*
Connect with us

Actualités

Luka Doncic et Kristaps Porzingis sortent le lance flamme : les Pelicans se sont brûlées les ailes

Source photo : The Ringer

C’est chaud, ça brûle. Oui, nous chantons du Magic System et cela résume parfaitement la rencontre des Mavs et plus particulièrement les perfs de Luka Doncic et Kristaps Porzingis. Les deux jeunes joueurs de Dallas ont été chauds comme la braise et les Pelicans n’ont pu lutter jusqu’ à la fin du match. Sans faire de bruit, il s’agit de la 4ème victoire de suite des Texans. Ils peuvent se permettre de souffler après des temps difficiles.

Quand un duo performe en même temps, c’est toujours appréciable. Celui de Rick Carlisle a été détonnant, en commençant par Luka Doncic, qui réalise son meilleur match en carrière : 46 points à 17/30 au shoot, 5/8 à 3 points, 7/9 aux lancers, 8 rebonds et 12 passes décisives. Il avait fait le fou dans ce fameux duel contre Stephen Curry. Le slovène a montré encore plus de folie face aux Pelicans. Pour la 13ème fois de suite, il atteint la barre des 25 points, ils ne sont que deux dans l’histoire des Mavs à avoir réussie telle prouesse. Dans son style si particulier, sous contrôle et avec une facilité déconcertante, il n’a pu être maîtrisé par le semblant de défense de la Nouvelle Orleans. Et puis quand il est aidé par Kristaps Porzingis, c’est encore mieux. Les chiffres sont moins impressionnants mais à l’image, on se demande aussi d’où il peut sortir ce talent. Aussi grand que la tour Eiffel, il n’hésite pourtant pas à claquer des shoots en sortie d’écran ou mieux encore, du logo… Il termine la rencontre à 36 points à 13/21 au shoot, 8/13 à 3 points, et 7 rebonds.

Vous l’aurez compris ce match n’était pas du tout porté vers la défense. D’un côté comme de l’autre, l’important est de marquer. Zion Williamson se promène dans la raquette, les Mavs n’ont ni la force physique, ni la force athlétique pour le stopper. Pour dire, l’ancien de Duke a commencé par un 10/10 au shoot en première mi-temps, un record all-time chez les Pels. A l’image de Luka Doncic, il réalise son meilleur match en carrière : 36 points à 14/15 au shoot et 4 passes. Malheureusement pour les siens, les Mavs vont enchaîner les shoots dans le 3ème quart-temps à un niveau encore plus élevé que l’excellence. En rentrant 13 de leurs 15 premiers shoots, Dallas a la mainmise sur la rencontre en réalisant un petit break. Les 30 points de Brandon Ingram n’y changeront rien. L’écart sera maîtrisé pour une 5ème victoire de suite face aux Pels et une 4ème tout court. On rappelle que ce match n’était autre que celui reporté le 11 janvier dernier, qui sait ? Peut être que le spectacle aurait pu être bien différent s’il avait été joué… Score finale, 143 à 130 et sans overtime !

Outre la performance offensive, cette victoire doit faire du bien. Déjà au moral et aussi sur le plan comptable en se retrouvant à 1.5 match des playoffs. Il n’en faut pas oublier de travailler. La défense a par exemple été catastrophique, notamment à l’intérieur. Si les Mavs veulent concourir avec les meilleurs, ils se doivent de progresser dans ce domaine mais on sent une équipe qui va de l’avant et c’est bien le principal.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Nouvelle superstar d’ESPN, l’histoire incroyable de Malika Andrews

L’incident d’une vie : Marcus Smart a failli se faire fumer par un gangster des Bloods





Suivez nous sur Instagram

Interview The Daily Dunk




More in Actualités