Connect with us

Actualités

Steve Nash raconte sa fin précipitée à Dallas : « Cet été, Mark Cuban n’a pas fait beaucoup d’efforts pour me garder »

Steve Nash a été une nouvelle fois de plus bavard. Retour sur l’épisode de Dallas, avant qu’il parte vers Phoenix. Lui voulait rester mais Mark Cuban ne voulait pas poser un gros chèque.

Dans les années 2000, aucune équipe n’a bougé autant que celle des Mavericks, pourtant beaucoup l’oublient. Dirk Nowitzki a eu énormément d’aide mais à cette époque, il n’a jamais su mener les siens jusqu’au titre suprême. Eddie Jones, Jerry Stakchouse, Michael Finley, Steve Nash, Jason Terry, Antawn Jamison, Antoine Walker, Josh Howard et on en passe. Au début des années 2000, cette équipe a été portée par le trio Michael Finley – Steve Nash – Dirk Nowitzki. Lors de la saison 2002-2003, les Mavericks sont à deux doigts de réaliser l’exploit de battre les Spurs, durant la finale de conférence. Steve Nash explique comment se passe, la saison 2003-2004 :

« Notre franchise essayait de surmonter les difficultés [après avoir du les finales de conférence en 2003], donc nous avons signé Antoine Walker et Antaw Jamison cet été. Et c’était fou, ils ont essayé quelque chose, mais nous avons les deux mêmes (Walker et Jamison) et Dirk jouant la même position. Ils étaient tous des 4 mobiles. Et donc, ça n’a pas marché. C’était difficile.

J’ai toujours été un passeur avant tout. J’ai essayé faire en sorte que ça marche. La première partie de ma saison, mes stats ont chuté mais la seconde partie de la saison, je pense que je shoote au-dessus de 50% et je jouais bien. Mais je pense que c’était comme un signe pour Mark Cuban qu’il pensait peut-être que j’arrivais au bout du tunnel parce que je n’avais réussi la saison que j’avais eu auparavant. »

Steve Nash, Dirk Nowitzi et Michael Finley

Les cow-boys des Mavs

Steve Nash tournait à 14.5 points et 8.8 passes. L’année précédente ? Il tournait à 17.7 points par match. Le scoring était forcément réparti avec les nouvelles arrivées d’Antoine Walker (14 points par match en pivot) et Antawn Jamison (14.8 points en tant que meilleur 6ème homme de la ligue). Absolument pas portés vers la défense, ces Mavs finiront par être éliminés par les Kings… Au 1er tour des playoffs.
La légende de Phoenix a une offre de  4 ans sur la table, de la part de Mark Cuban à seulement 9 millions de dollars l’année. Une offre jugée insuffisante de la part du jumeau de James Blunt. Le canadien ira prendre l’offre de 63 millions de dollars des Suns, bien plus attractive :

« Cet été, Cuban n’a pas fait de gros efforts pour me garder. Je pense qu’il pensait qu’il ne voulait pas me surpayer. Je pense qu’il a surpayé certains gars et il ne voulait pas surpayé un vieux meneur de jeu et c’est comme ça que j’ai fini à Phoenix. Je ne pense pas qu’il était confiant sur mon futur à ce moment. »

Et c’est ainsi que Steve Nash a réussi à finir de Phoenix, une équipe qui gagne. Double MVP, il n’arrivera néanmoins pas à aller en finale NBA, deux fois bloqués par les Lakers et les Spurs…

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.




Portrait il était une fois : Kristen Ledlow…

Résultat de recherche d'images pour "kristen ledlow young"







More in Actualités